Partagez | .
 

 Des heures contre un instant[pv Anémine]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMar 2 Juin 2009 - 21:06

Plus ils passaient de temps ensemble, plus le jeune homme découvrait des facettes d'Anémine, comme par exemple le fait qu'elle était plutôt quelqu'un de joyeux, malgré leur premiers échanges qui avaient été catastrophiques. Cela fit sourire le jeune homme qui écoutait l'Ondine lui poser des questions sur tel ou tel commerce ou rue, ou place, dans Elament lorsqu'ils passaient devant. Ayant trois ans de mutisme à son actif, il avait appris à écrire en marchant lorsqu'il en avait besoin et faisait connaître ses réponses à son interlocutrice de cette façon.

Arrivés devant l'école, le jeune homme s'arrêta à l'acceuil. A cause d'il ne savait trop quoi, l'organisation des chambres avaient été revus, aussi il avait dû demander son numéro de chambre à la réception qui la lui indiqua, ainsi que celle d'Anémine. Il apprit grâce à ça qu'il était dans la chambre juste à côté de celle de son amie. En faite, on lui avait même donné un papier où toutes les chambres étaient indiqués et il avait ainsi découvert à sa grande surprise que les chambres avaient une répartition mixte, sans distinction de sexe ou d'élément. Il se demanda briévement ce qui avait bien pu passer par la tête de la direction lorsqu'ils avaient revu l'organisation des chambre mais ne le fit pas remarquer. Ils déposèrent rapidement leurs livres dans leurs dortoirs respectifs et le jeune homme réfléchis rapidement à où ils pourraient se rendre pour pouvoir montrer à l'Ondine l'ensemble de la cité. L'idée lui vint immédiatement en tête et faillit lui arracher une grimace. La dernière fois qu'il y était allé, l'ascenssion avait été rude. Mais c'était le meilleur endroit pour tout voir aux alentours.

Il rejoignit Anémine dans le couloir avant de quitter l'école et de se diriger à nouveau vers la cité. Il espérait que l'Ondine ne serrait pas dérangé par l'idée de devoir monter de si nombreuses marches, car en effet, ils prenaient la direction de la Tour des Vents. Celle-ci dominait entièrement la région et personne ne savait comment elle faisait pour tenir encore debour après tout ce temps. Bien heureusement, aujourd'hui le ciel était dégagé. Il mirent un certain temps avant d'arriver au pied de la tour et de commencer l'ascenssion. Solis faisait des pauses régulières, aussi bien pour lui que pour la jeune fille qui l'accompagnait, sachant que monter autant d'étage n'était pas de tout repos. Mais ils arrivèrent au bout de leur peine.

Arrivés en haut, ils embrassèrent du regard les alentours. Solis n'était monté qu'une seule fois et il ne l'avait pas regretté, malgré la fatigue et la douleur de ses jambes. Et à nouveau, il n'éprouvait aucun regret, juste une émotion puissante qui l'envahit, le bonheur à son plus simple état. Au loin, on pouvait voir le soleil embraser le ciel dans une multitude de couleur, allant du rouge au bleu, en passant par le rose et le violet, colorant les quelques nuages que l'on pouvait voir naviguer au gré du vent dans le ciel, éclairant les alentours et les parants de couleurs chatoyantes et magiques. Et à leurs pieds s'étendait la cité qui revâtait ses plus beaux atours, brillant de mille feux, joyaux aux milles éclats. Le lac se parait de points scintillant, reflettant l'astre du jour déclinant, et la muraille de la ville prenait une teinte sanglante, mais pourtant si belle.

Le vent venait s'aventurer dans les cheveux de Solis, les ébouriffant encore plus qu'ils ne l'étaient déjà, ses yeux brillaient devant cette manifestation de la splendeur à l'état pur, reflétant son émotion devant les paysages qui lui coupaient le souffle. Solis alla se placer au bord des crénaux, action dangereuse et irréfléchit, puis il se tourna vers Anémine et lui sourit, simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 13 Aoû 2009 - 14:00

Anémine n’était encore jamais passé a l’école. Elle y découvrit en même temps que son ami que les chambres était mixes et sans classification par élément, pourvue qu’elle ne soit pas dans la chambres d’un Igni se dit elle. Cela aurait été une affreuse nouvelle pour elle qui était pétrifié par les êtres ayant le pouvoir du feu. Bref, ils déposèrent bien vite leurs livres de cours et sortis en vitesse de l’établissement. Anémine regarda son ami d’un air interrogateur en se demandant quelle serait leurs prochaines destinations. Puis les deux jeunes gens se dirigèrent vers la tour des vents.

En bas de la tour, Anémine déglutit… C’est SA qu’il allait falloir monter ??? Sa risquait de ne pas être une partit de rigolade… Ils commencèrent l’ascension… Le début fut en effet pas très simple, mais bizarrement arrivé a mi chemin, Anémine regarda par une petite meurtrières d’où venait un vent violent et sifflant et elle eu un grand sourire ravie. Elle leva ses petits yeux rond vers Solis et criant :

-Hey regarde ! Je suis la reine du monde !!! Yiiiihaaaaaaaaa !!!! C’est trop bien !

Elle continua a monter, profitant de cette sensation de supériorité dut surement a la position ou elle se trouvait par rapport a la ville. Arrivé en haut, la jeune fille eut un soupir de soulagement, sa avait été chouette mais épuisant. Elle demanda même a Solis si cela lui arrivait souvent de monté cette tour, sa faisait un bonne exercice mais quand même il fallait être fou pour braver ce maudit vent chaque jour. Elle s’apprêta à dire a Solis qu’il aurait pu la prévenir mais lorsqu’elle leva la tête et aperçut le panorama magique qui s’offrait a elle, elle resta bouche bée et s’approcha du bord de la tour. C’était magnifique, jamais l’ondine n’avait vu quelque chose d’aussi magnifique… Elle regarda son ami les larmes aux yeux.

-Merci…

Le lac se refléter en millions de petits scintillements, la portes paraissaient toujours aussi imposante, l’école était effectivement rejointe par toutes les rues de la cité… Anémine qui n’avait jamais encore quitté Elament depuis son arrivée vu la plaine, les thermes et tout ces lieux qui méritaient d’être visité. Et comme si la magnificence du paysages ne suffisaient pas, deux griffons voletaient au dessus de la tête d’Anémine et de Solis, mêlant leurs nobles danse a une querelles amoureuse…

-Un jour, moi aussi je voudrais pouvoir défier les vents et voler comme ses griffons… Mais je crois que je suis destiné à rester sur le plancher des vaches et dans l’eau avec les poissons n’est ce pas ?

La jeune fille, prise d’une grande impatiente, avait envie de parler de tout et de rien, mais pour sa il fallait lancer une discutions, et c’est avec un grand sourire et une mine un peu farceuse qu’elle demanda tout a fait innocement a Solis si ce dernier « avait une petite copine »…
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageSam 15 Aoû 2009 - 10:36

Oui, c'est vrai qu'à cette hauteur, on avait l'impression que tout nous appartenait, on se sentait si bien qu'on pouvait croire que le monde était à nous et qu'il pouvait tenir dans la paume de notre main. C'était tellement impressionnant, cette sensation de puissance. Monter cette tour était réellement un bon exercice, que ce soit pour l'esprit ou pour le corps. Le jeune homme se promit, sur un moment de folie sans doute, qu'il grimperait plus souvent là-haut à l'avenir. Le remerciement d'Anémine alla droit au coeur à Solis qui hocha simplement la tête pour signifier que ce n'était rien. Des griffons passèrent au dessus d'eux à ce moment là et Solis les regarda parcourir le ciel, librement. Etre Aera aurait pu être bien, mais il ne regrettait absolument pas d'être un Aqua, peu importe le don que l'on avait, c'était quelque chose de merveilleux. Et puis si il avait été un Aera, il aurait été banni de sa tribu. Il trouvait cette coutume un peu stupide, et en retournant chez lui, il espérait pouvoir la changer, peut-être.

Retourner chez lui... Bah, il avait encore du temps avant ça, il fallait qu'il termine sa formation d'Aqua, puis qu'il regagne le désert. Ca irait, ce n'était pas trop loin. Il repensait à ce qu'il avait laissé derrière lui et revit défiler devant ses yeux pendant quelques instant les paysages de sable infini, orange, ondulant et se mouvant sous le vent invisible. Puis l'image disparut pour laisser à nouveau place à la cité. Et si son avenir ne se trouvait déjà plus chez lui, mais ici? Il n'en savait trop rien. Tout comme il ne savait pas ce qu'il ferait dans une semaine à cette même heure. Peut-être serait-il avec Anémine encore une fois, ou alors il serait en train de travailler pour gagner un peu d'argent. Il soupira puis retourna à la réalité lorsque la jeune fille lui demanda s'il avait une petite-amie. Solis sentit le rouge lui monter au joue, ce qui ne devait pas trop se remarquer grâce au teint mate de sa peau. Il aurait pu parler, il aurait sans doute bafouiller un truc totalement inintelligible.

Alors, non, il n'en avait pas, enfin, pas à proprement parlé. Pas une ici, en tout cas. Dans sa tribu, tout le monde se connaissait et les mariages étaient souvent arrangés, ce qui n'était pas bien grave car les enfants étaient tous amis généralement et il n'existait que rarement des tensions entre eux. Mais lui-même n'avait jamais aimé quelqu'un. Reprenant peu à peu constance, il fit un non de la tête avant de demander à Anémine si elle-même avait quelqu'un, simplement en la désignant d'un signe de la tête. Il eu à son tour un sourire plus détendu et amusé, en attendant une éventuelle réponse.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 21 Aoû 2009 - 13:55

Solis retourna la question avec tact après avoir gentiment répondue qu'il été libre. Mais malgré ce que beaucoup aurait pu penser, la question de l'Ondine était tout ce qu'il y avait de plus innocent. Ce n'était nullement une question intéressé mais vraiment de quoi lancer la discussion. Sur ce, la jeune fille répondit de la manière la plus naturelle possible. Mais dans sa voie l'on sentait comme une déchirure, une plaie qu'il serait impossible a fermer...

- Ba enfaite, je n'ai pas le droit de tomber amoureuse. C'est comme sa chez les Ondines. Toute ma famille me l'as toujours interdit. Elle coupa un instant, le temps de soupirer... Il existe une légende dans ma tribu. Sa ressemble a un petit poème, tu te moque pas hein ! C'est très sérieux ! Son dit : Toi, Ondine qui a charnellement désobéît, tu seras puni de ta vie. Celui a cause de qui ton âme est désormais fermer ne t'aimera plus jamais. Alors retient bien cette leçon, Les Ondines jamais ne doivent vivres avec l'amour en répits"

Anémine regardât a peine Solis. Chaque tribu avait ses problèmes personnelles et il été du devoir de chacun de les respecter. Mais devoirs ce privé d'amour pouvait sembler vraiment stupide. En lot de consolation, la jeune fille pouvait contempler un paysage merveilleux. De la où ils étaient ils pouvaient tout voir ! C'était extraordinaire ! Mais certains lieux tapèrent plus aux yeux de la jeune fille que d'autres. Ce fut le cas pour la Lagune, se trouvant presque au centre de la forêt Darke. Mais aussi pour les Falaise de Fellt dont la mer bordait la jeté. Elle ferma les yeux pour profiter de l'air environnant. A cette hauteur, il été complètement pure et des plus frais et agréable possible.

Et Anémine se rappela de ce que lui avaient dit certaines personnes. A ce qu'il paraissait il été très dangereux de passer de l'autre côté des murs de la cité... Etait ce seulement des dire de petites gens du peuple ?

- Dit, Solis, c'est vrai que passer de l'autre côté des murs d'Elament est comparable a un suicide ? C'est tellement beau tout ce qui entour la cité !

Anémine ignorait encore presque l'existence des démons, n'en ayant jamais vu de sa vie. Elle ne connaissait ni leurs forces, ni leurs étrange pouvoirs bien différents ce deux des Elementaristes. Mais quelque soit la réponse de son ami, Solis, elle ne pourrait rester ignorante de ce monde extérieur, et il faudrait coûte que coûte qu'elle parte faire un tour dans ce décors de rêve.
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMar 25 Aoû 2009 - 11:19

Le jeune Elnihïn écouta Anémine parler de l'interdiction porté sur sa race. C'était une interdiction étrange, bien qu'il en ai déjà vaguement entendu parlé. Il eu un léger sourire lorsqu'elle lui demanda de ne pas se moquer. Bien sûr que non, il n'avait pas pour habitude de se moquer des autres sur des choses qu'ils estimaient sérieuses. Il réfléchit un petit instant sur le poème et resorti son matériel d'écriture. Il traça rapidement les lignes permettant de former des mots avant de le tendre à Anémine.

-Je ne pense pas que ça interdise de tomber amoureuse, ça interdit juste d'avoir une relation charnelle avec la personne que tu aimes. Bon, évidemment, l'un va généralement avec l'autre ce qui fait que en un sens, oui, ça interdit de tomber amoureuse, mais bon... Je ne pense pas que se priver d'amour soit non plus la bonne solution. Mais après il est vrai que dans la mesure où il s'agit d'une... tradition, on dira, il est vrai qu'il vaut mieux la respecter.

En parlant de tradition, cela lui fit penser à celle concernant le passage à l'âge adulte, chez les Elnihïns du désert, consistant à couvrir de tatouage le corps de la personne l'ateignant d'une manière relativement douloureuse. Il regarda également derrière les rempart de la ville, tous ces endroits merveilleux. Quel dommage qu'ils soient généralement pleins de sales bestioles et de démon. Bon, étant en troisième année, il pouvait commencer à sortir un peu aux abords de la ville, mais ça restait tout de même extrèmement dangereux. En fait, la plupart des lieux bordant Elament illustraient parfaitement le dicton disant qu'il ne fallait pas se fier aux apparences. Il s'agissait généralement de lieux magnifiques, donnant envie d'y aller pour se promener tranquillement, pour se détendre, mais en réalité c'était avant tout des lieux dangereux et où y aller était souvent peu recommander.

Solis passa une main dans ses cheveux pour y remettre un peu d'ordre, geste ne servant strictement à rien car quelques secondes plus tard ils étaient à nouveau tout ébourrifés par le vent qui soufflait. L'air à cette hauteur était vraiment agréable. Puis Anémine lui demanda si les rumeurs courant à propos des alentours étaient vrais. Le jeune Elnihïn écrivit rapidement sa réponse qu'il passa à l'Ondine.


-Oui, car comme on le dit, les apparences sont trompeuses. On trouve de tout, allant de la petite bête innofensive, en passant par les dragons et en finissant avec les démons. Il y a énormément de monstres dangereux dans les parages, et donc généralement il vaut mieux sortir accompagné de personnes aguerris et sachant se battre. Après tu peux aussi avoir de la chance et ne rien rencontrer de trop dangereux. Mais le soucis, c'est qu'ici même certains lieux sont des pièges. Il faut donc se méfier tout le temps. Bref... Mais dès que tu auras maîtrisé ton pouvoir, tu devrais pouvoir sortir...

Lui-même préférait généralement rester à l'abri de la cité, malgré le fait qu'il savait se battre.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 25 Aoû 2009 - 21:57

Anémine resta muette suite à ce que lui disait son ami. Elle qui ne maîtriser quasiment pas son pouvoir, comment aller t’elle pouvoir attendre pour voir de près ce décors de rêve. Et puis des lieux si magique de pouvaient pas être a ce points dangereux.

*J'irais, il faut que j'y ail coûte que coûte... Ce moment parfait ne peut se finir en banalité...*

C'est pourtant ce qui arrivait si souvent dans une vie. Des moment magique qui se terminait banalement. Anémine sourit. Son regard fuyant toute réalité. Elle se mise debout face au vide, sous l’œil attentif de Solis. Elle tendit les bras de chaque côté de son corps, comme si elle sentait se pousser des ailles. Et c’était le cas, dans son imaginaire le plus enfouit, la jeune Ondine sentait en elle comme l’appel de la liberté totale et inexpérimentée. Elle ferma les yeux, profitant du vent qu’offrait ce lieu magique. Elament était décidément plein de surprise. Et elle n’avait encore rien vue. Puisqu’elle devrait vivre ici durant assez longtemps, pourquoi ne se contenté de l’enceinte de la cité jusqu'à ce qu’elle maîtrise son pouvoir ?

-Solis…

A ce moment, Anémine faillit faire une grosse bêtise. Mais chose rare, elle s’arrêta au nom de son ami. En effet, elle allait lui demander de l’accompagné jusqu’aux falaises de Fellt. Mais cela aurait voulu dire de les mettre tout les deux en dangers et il été hors de question qu’il arrive quelques chose a un de ses ami ou n’importe qui d’autres a cause d’elle. Elle ne l’aurait surement jamais supporté. Anémine avait un cœur grand comme l’océan, cela été sûre… Mais maintenant qu’elle avait commencé a parler, il fallait bien continuer la phrase. Mais que dire ? Il été hors de question de continuer de parler des alentours d’Elament. Revenir sur le sujet de l’amour ? Trop ambigüe comme sujet… C’est alors qu’elle pensa à quelques choses qui pourraient convenir…

-Tu crois que quelque part quelqu’un veille sur nous ? Oui je te dit sa parce que je me rend bien compte que parfois je me met dans des situations délicate, mais par bonheur j’en sort toujours indemne. Moi je pense que l’on a comme une petite fée invisible qui nous protège. Dans mon cas elle a bien du courage parce que je suis championne pour me mettre dans de beaux draps !!!

Et l’ondine ria. Légèrement. A mis voix. Elle ria. Son sourire traduisit alors la réputation de la beauté des Ondines. Car même si Anémine était une jolie fille, elle était loin d’être une beauté totale, pure et sans équivalence. Pourtant c’est comme ça que sont les Ondines. Mais lorsqu’elle était heureuse, plus rien autour, même ce si beau paysage n’avait d’égal a sa beauté, son charme, son naturelle. Un sourire doux et naïf. Cette belle enfant aux allures d’adolescente timide et vierge avait pourtant vécu tant de chose en 158 ans.

-Je sais plus si je t’ai déjà demandé, mais… quel âge tu as en fait ?

Ce doux moment prenait des allures de grande amitié. Elle se sentait bien. Elle espérait que lui aussi. L’on se serait cru dans un Burton où a peine rencontrer deux personnes deviennent amis pour la vie… Féérie et poésie, la tour des vents serait à présent définitivement le lieu d’exil d’Anémine. Et le plus étrange, c’est que surement que Solis en penserait tout le contraire.


[J’ai eu de l’inspiration ce soir ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageVen 28 Aoû 2009 - 19:07

Solis la regarda faire, restant un peu sur ses gardes au cas où elle basculerait en avant. Si jamais elle tombait, la chute serait mortelle, mais le jeune Elnihïn comptait bien la rattraper si jamais il y avait un problème. Le rêve le plus vieux de toutes les races humanoïdes était de voler, et c'était devenue un symbole de liberté un peu partout dans le monde. Malheureusement, pour les deux Aqua, voler relevait de l'impossible. Néanmoins, ils avaient l'avantage de pouvoir marcher sur l'eau et bien d'autres techniques intéressantes que les autres ne pouvaient même pas imaginé. Le jeune homme pencha légèrement la tête sur le côté lorsque l'Ondine appela son nom, l'air interrogateur. Solis sentit qu'elle souhaitait lui demander quelque chose mais elle s'intérompie. Il attendit quelques instant lorsque finalement elle continua.

Il fut un peu surpris par la question d'Anémine mais écouta néanmoins attentivement, souriant un peu à ce qu'elle disait. Il avait en effet eu l'occasion de remarquer qu'elle avait le chic pour se mettre dans des situations peu commune, bien que dans celle qu'il avait vue ce n'était pas encore trop dangereux. C'était plutôt étonnant en fait, car une bibliothèque n'était pas vraiment un lieu où il fallait vraiment faire attention... Solis s'était approché, se tenant à côté de l'ondine de façon à ce qu'il puisse voir son profil. Lorsqu'elle termina ce qu'elle avait à dire, Solis la regarda la bouche légèrement entrouverte devant la beauté d'Anémine. Son rire était cristallin et le sourire donnait à son visage une toute autre allure, tellement plus lumineuse, comme une sorte d'aura qui attirait le regard et nous donnait envie d'admirer cette beauté tellement différente de celle qu'on voit habituellement, une beauté simple et rafraîchissante qui éclipsait tout ce qu'il y avait autour. Solis avait un grand sourire sur les lèvres, il était vraiment content d'être venu ici pour le coup.

Finalement, Anémine se calma et demanda au jeune Elnihïn son âge. Lorsqu'il entendit le sien, il fut surpris. Et bien... Cela montrait bien les différences entre les différentes race! Il ne préférait pas imaginer combien de temps pouvait vivre les Ondines. Stylo en main, il répondit.


-J'ai pu constaté ton talent pour te mettre dans des situations délicates, en effet... Sinon, il existe quelques légendes de mon peuple parlant de "gardien", mais personnellement, je pense plus qu'il s'agit de chance. Concernant mon âge et bien... J'ai dix-huit an. Et oui, je suis bien jeune par rapport à toi!

Il sourit en lui donnant le papier. Il faudrait vraiment qu'il songe à un autre moyen de communication, ça allait finir par lui revenir cher en papier et encre tout ça... Mais bon, pour le moment il n'avait pas le choix. Ecrire les mots avec de l'eau n'était pas toujours pratique, n'étant pas du genre à aimer écrire à l'envers.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 2 Sep 2009 - 11:18

En lisant ce petit bout de papier et ces quelques mots, Anémine fut une tête on ne peut plus surprise... Ses grands yeux bleus s’écarquillèrent d’un seul cou et elle resta quelques secondes bouche bée. Elle fut figée pendant quelques secondes avant de se rendre compte de l’embarras dans lequel elle pourrait mettre son ami. Alors elle leva doucement les yeux vers son ami avant de s'éloigner doucement du bord afin de pouvoir mieux lui parler, ou de tout simplement éviter de tomber sous la surprise. La jeune fille mit le bout de papier dans sa pochette, comme tout les autres, puis se frotta la tête, perplexe... Sa petite tête s'était mise à fumer tout d'un coup... Enfin c'était tout comme ! Elle n'osait pas demander a Solis si le fait qu’il est seulement 18 ans était vrai ou pas, de peur de le vexé ou encore de passer pour une idiote. Mais le fait qu'il n'est que 18 ans n'était tout simplement pas concevable pour une très jeune Ondine de 158 ans !

*On ne peut rien vivre en 18 ans ! Ce n’est pas assez long ! Et en plus il a l’air beaucoup plus vieux que moi !*

Non non et non ce n'était tout simplement pas possible. Elle s’était attendue a ce qu’il lui réponde « J’ai 182 ou 185 ans » mais 18 ans ! La c’était un vrai choque pour la petite Nymphe qui ne connaissait rien aux autres races présente dans la grande cité d’Elament. Anémine ne savait plus si elle devait prendre sa comme une blague ou pas et finit par demander a Solis d’un ton perplexe ce dont ses pensées ne pouvaient croirent… Mais comme d’habitude en ce qui concerne les choses un peu importantes elle s’y pris miraculeusement mal…

- Tu as… 18 ans… ?!? Euhmm ce ne serait pas plutôt 180 ? Ou 118… Je ne sais pas moi. Tu n’as pas oublié un chiffre ? Parce que tu as l’air quand même intelligent et cultivé pour quelqu’un qui aurait seulement 18 ans…

Puis passant outre la barrière la races, L’Ondine se rapprocha a nouveau du bord, un peu trop dangereusement. Mais ce qu’elle aimait cette sensation du vent qui lui caressait tout le corps. C’était tout simplement magique. Comme si ses propres vêtements étaient recouverts de poudre magique et que grâce a cela elle pourrait a présent s’envoler. Puis ce n’était pas tout, plus elle s’approchait du bord, plus elle se rapprochait de ce décors envoutant. Elle avait déjà oublié les conseils de son ami et ne rêvait plus que du lendemain, lorsqu’elle irait faire un tour près de ses falaises, lorsqu’elle pourrait enfin ce jeté dans la mer. Il faut dire qu’elle n’avait jamais vu une grande étendue d’eau, son peuple ne vivant que dans un petit lacs. Cette tradition de vivre dans un petit endroit était surement une question de sureté… Mais son peuple lui manquait. Elle n’avait pas encore rencontrer d’Ondine a Elament et elle pensait être la seule. Alors, comme a son habitude et son un ton toujours aussi mélancolique…

- Dit, Solis… Tu as déjà vu des autres Ondine a Elament ? Ou des Elnihïn comme toi ! Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai peur d’être la seule. Se serait tellement dommage de ne pas avoir quelqu’un qui nous ressemble parfaitement dans cette si grande diversité des races qu’es Elament !

Puis elle repris son voyage spirituel les yeux fermé, la pointe des pieds dans vide… La vie était la peine d'être vécu, surtout en présence d'un ami.
Revenir en haut Aller en bas
Solis Oshan
Tuteur Aqua
avatar
Nombre de messages : 146
Âge : 24
Race : Elnihïn
Poste : Tuteur
Magie Contrôlée : Eau

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMer 2 Sep 2009 - 17:18

A en croire la éaction d'Anémine, celle-ci semblait extrément surprise de l'âge du jeune Elnihïn. Et à dire vrai, il ne s'était pas tout à fait attendu à la voir réagir comme ça. Bien sûr il avait déjà parfois dû faire face à des situation similaire, mais généralement les gens cachaient un peu plus leur surprise que la jeune Ondine ne semblait pas parvenir à contrôler, elle. Il attendit donc patiemment qu'elle se remette, regardant le paysage qui s'offrait à lui en contre-bas. C'était assez drôle, car tout semblait tellement petit depuis là-haut que Solis avait du mal à croire que la ville était en réalité tellement immense qu'une semaine ne suffirait pas à l'explorer. Il se demanda briévement comment elle avait été lors de sa construction et si elle avait toujours été aussi immense ou si on l'avait agrandit au fil du temps. Peut-être qu'avant les champs se trouvaient à l'intérieur de la cité, ce qui expliquait que la muraille soit assez grande pour pouvoir acceuillir toute la population d'Elament malgré son évolution constante. Mais il fallait bien avouer que si chaque jours de nouvelles personnes arrivaient, d'autres partaient également pour ne jamais revenir. C'était ça qui permettait à la ville de garder sa dynamique, sans doute.

Solis écouta Anémine lui demander s'il ne se trompait pas. Il fit un non de la tête, il savait encore son âge quand même. Mais il était vrai que pour quelqu'un qui avait vécu cent cinquante ans et des poussières, il pouvait sembler absurde de n'avoir que dix-huit années et de paraître l'âge d'un des nôtres à cent quatre vingt ans. C'est comme pour lui, il était quasiment inconcevable de voir un jour quelqu'un ayant le même âge qu'Anémine et paraître plus jeune que lui. Mais c'était bel et bien la réalité et ce genre de différence était assez courante dans la cité bien qu'il était vrai que la plupart du temps un habitant moyen avait dépassé les cent ans. Il était quasiment certain que si on devait faire un sondage à ce propos dans la population, un majorité aurait l'âge d'Anémine. Il lui écrivit un nouveau mot.


-Je ne me suis pas trompé. C'est simplement que nos races évoluent différemment. Pour moi, si l'un de ma race avait ton âge, il serait déjà vieux, ridé et décrêpi. On le respecterait énormément et il serait probablement considéré comme le plus sage des notres. Comme quoi, ce n'est pas le nombre d'années que nous avons vécu qui permet de déterminer notre intelligence.

L'Ondine passa finalement à autre chose, se replaçant sur le rebord de la tour des vent dans un équilibre restant dangereux. Solis aurait bien montrer un signe de désaprobation, mais lui-même avait fait la même chose la première fois qu'il était grimpé là et donc il ne pouvait pas en vouloir à la jeune fille d'apprécier la caresse du vent. Et puis cela donnait un certain charme à Anémine, d'avoir les cheveux au vent comme ça. Elle lui demanda s'il avait déjà eu l'occasion de rencontrer d'autres Ondine et il y réfléchis un instant. Nouveau bout de papier.

-Il ne me semble pas, mais j'avoue ne pas faire très attention à ce qui m'entoure généralement. Néanmoins, il doit y en avoir. Par exemple, je sais qu'il y a quelques temps un Elnihïn est venu ici, bien qu'il ai aujourd'hui disparu, probablement victime des démons. Et il doit y en avoir d'autres, surtout que tous ne sont pas comme moi, physiquement parlant. Cela dépent de nos origines pour ma race. Après peut-être as-tu déjà croisé des Ondines sans le savoir. Et puis on est jamais totalement seul.

En écrivant, il repensa à sa motivation première concernant sa présence ici, et comme à chaque fois ça lui redonnait de la motivation. Il continuait de surveiller qu'elle ne bascule pas par dessus bord avec vigilence, prêt à faire usage de son pouvoir si nécessaire.

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Tactique gobelins contre nains
» Lutte contre le deboisement: Une victime de plus des anti-nationaux
» ET LA VERITE SORT DU PUIT/SOU MENSONGE DANS GNB CONTRE ATTILA
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Douillet contre Bakchich