Partagez | .
 

 Tranquillité apparente [scénario-Ahomirë Shadowsong]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lya
avatar
Nombre de messages : 401
Âge : 30
Race : fée mystérieuse
Poste : Préceptrice
Magie Contrôlée : feu

Feuille de personnage
Puissance:
530/1000  (530/1000)
MessageMar 5 Mai 2009 - 20:05

~ A song ~

L'univers était rude et sombre, et quelque soit le chemin que la jeune femme avait arpenté, le destin avait toujours trouvé le moyen de s'acharner sur son existence, comme si on tentait à lui faire savoir qu'elle n'était pas à sa place, comme si on essayait de lui murmurer que sa vie ne devrait plus être... Le plus ironique dans son histoire, c'était de savoir qu'elle possédait presque tout ce qu'une femme normale pouvait espérer... à quelques détails près. Elle avait mené une vie trépidante lorsqu'elle était arrivée la première fois au cœur d'Elament, elle avait pu poursuivre ses recherches, sur sa soif de connaissance de tout et de rien. Elle y avait rencontré un homme, un ange noir, Clad Emmerguard, qu'elle avait fini par aimer sincèrement et épouser... Et qu'en était-il aujourd'hui de son mariage? Elle n'en avait aucune idée... Depuis qu'elle avait quitté la région après la déclaration de guerre contre les démons, elle n'avait plus eu aucune nouvelle de lui pendant des mois, aucune lettre, aucun mot, aucune espérance d'aucune sorte. Pensait-il seulement à elle ou perdait-il son désespoir dans la boisson du bar qu'il tenait au cœur de la cité? Elle ne saurait le dire puisque Lya s'obstinait à refuser de se rendre là bas. Peut-être par peur, par déception, par colère... une colère si grande qu'elle oubliait presque ses sentiments pour lui, et ces derniers longeaient avec danger la frontière qui pourrait amener ses émotions sur le sentier de la haine. Le seul et dernier trésor qui était le sien n'était autre que sa fille Aenor qui grandissait présentement auprès de son ancien mentor elfique. Ho, elle se sentait bien indigne d'être mère puisqu'elle n'était pas auprès de sa fillette, mais elle le serait bien plus encore si elle avait persisté à ruminer sa colère à ses côtés, lui offrant un visage plus sombre que l'avenir lumineux qu'elle désirait pour elle.... Partir pour mettre un terme à ses vieux démons était la meilleure des décisions. Mais parfois, elle se demandait si ce n'était pas simplement sa nature féérique et indépendante qui la poussait inexorablement loin de ses responsabilités. Une question qui demeurerait sans réponse.

Ce soir là, il faisait nuit noire, totale, si sombre, si oppressante que cela n'annonçait rien de bon. Mais dans cette obscurité, elle incarnait une lumière incandescente, rouge, passionnée et puissante. Son regard était pourtant terni par la lassitude, et son teint laiteux paraissait moins éclatant qu'à son habitude. Cependant, elle marchait sereinement, clopin clopant comme la boiteuse qu'elle était. Cela faisait déjà des heures qu'elle déambulant au sein de la forêt Darke et ses chevilles lui semblaient enflées. De plus, le manque d'étoiles et de lune se faisaient sentir et rendaient ses déplacements d'autant plus difficile. Même si la balade était des plus agréables, il fallait qu'elle se repose un peu et l'endroit le plus proche qu'elle connaissait était la lagune.

Pour palier le manque de luminosité, elle pouvait remercier la nature de lui avait offert le don du feu, et une simple flammèche suffit à éclairer son chemin caillouteux et sinueux jusqu'au point d'eau désiré... mais au fur et à mesure de ses pas, ses pouvoirs furent rapidement inutiles car des scintillements la guettaient au bout du chemin. Cela cachait en réalité un spectacle bien plus beau : de multitudes de papillons dorés volaient au dessus de la lagune dans une danse suave et lente, mais le plus fantastique était dans les eaux elles-mêmes où des méduses lumineuses apparaissaient proche de la surface. Quelle belle lumière, à la fois douce et rassurante... une belle nuit en apparence...

Soupirant alors, la fée mystérieuse à la chevelure aussi rouge que des pétales de roses, retira délicatement ses chaussures, puis relevant légèrement sa jupe pour dévoiler ses mollets. Même si elle était une igni, elle désirait un peu de fraîcheur tout à coup. Lya s'assied alors avec délicatesse au bord de la lagune, trempant ses jambes et battant les eaux pour dessiner des ondes sur la surface. C'était si froid... aussi froid que son cœur glacé par la douleur... et rien n'était fini... Non... mais jusqu'où serait-elle capable de le supporter?


" Il y a des destinées qui se forgent dans la douleur... serais-je donc une martyr? Pfffff.... je m'y refuse... Il me reste tant à faire dans ce monde... tant de chose à découvrir... "

Pendant un instant, son regard de braise se baissa sur l'une de ses mains, paume vers le ciel. Elle ne tremblait pas, elle était assurée et déterminée. Lya n'avait jamais cédé à quoique se soit, bien trop fière, bien trop entêtée. Son courage pouvait parfois être proche de l'inconscience mais cela ne l'avait jamais arrêté, même avec ses handicaps. Aujourd'hui encore, elle avait de l'énergie à revendre mais elle cherchait ce qu'elle pourrait offrir de bien à la cité... pour un nouveau départ.


_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 5 Mai 2009 - 21:21

"Stille Nacht, heilige nacht,
Davids Zoon, lang verwacht,
Die miljoenen eens zaligen zal"


Bien belle chanson. Une chanson qu'aimait Ark'Shna'Ghul. Ahomirë beaucoup moins, mais les souvenirs et les lapins étaient les seuls choses qui, depuis un petit mois déjà, maintenaient le soquior en vie. Surtout, les lapins.
Cette chanson, elle, était un souvenir de Thorald.

L'eau du fleuve, dont Ahomirë ignorait le nom, qui coulait à ses côtés, y était aussi pour beaucoup dans sa survie, ces derniers temps.

Depuis le renouveau de son errance, le démon avait énormément repensé à tous ces souvenirs, et, incidemment, avait pleuré toutes les larmes de son corps. Une fois par jour au moins, depuis, il avait juré de les venger. La faim, tout a fait négligeable, par rapport à celle qu'il avait ressenti lors de son aventure dans l'artifice, ainsi que la nostalgie, et toutes sortes de sentiments, avait exacerbé la haine qui, depuis un an, faisait battre son cœur. Il s'amusait, lorsque le gibier était abondant, à comparer les lapins avec des élémentalistes, et, quelque fois, à des démons, avant de les tuer. Il avait aussi réussi à animer, pour la première fois, un cadavre, à l'aide des nuées que son pouvoir générait. La fierté le prit. Thorald aussi aurait été fier. Malheur.


"Wordt geboren in Bethlehems stal,
Hij der Schepselen Heer,
Hij der Schepselen Heer."


Gueule-De-Sang avait, sans le savoir, écopé d'une mouche métamorphe, avant de partir au galop. Depuis, elle s'était déposée aux enfers. Ahomirë savait ou se trouvait sa mouche. Il savait donc ou se trouvait le royaume des enfers, mais pas son entrée. De toutes facons, il n'avait pas envie d'y retourner, ces derniers temps. Son humeur était plutôt massacrante, ses anciens plans ne tenaient plus... Pour l'instant. D'abord, il s'occupait de faire danser la polka à des lapins. Thorald lui avait appris la polka. Thorald lui avait tout appris. Triste vie... Ils payeront, maudits élémentalistes. Pourquoi tuer un aussi vieux démon, aussi inoffensif...

"Plouf"

Un poisson.

La nature luisait autour d'Ahomirë. C'aurait pu être beau. Il pervertit un des papillons qui émettait de la lumière, et le tua, en le vidant de son énergie. Un truc qui relevait de la magie de Corruption. Marrant comme tout. Jouissif, même, après avoir failli mourir entouré de papillons de lumière.

Exploitant un principe de la magie du chaos, il inversa la gravité pour sa seule personne et chût vers le haut, vers une branche de l'arbre qui, auparavant, se tenait au dessus de lui. Sa queue s'enroula habilement autour de la branche. Il avait aperçu quelque chose, un petit peu plus loin, vers toute cette maudite lumière. C'était vivant, ca tenait sur deux pattes, donc soit :

- C'est un ours. Sans poils
- C'est un démon. Ahomirë s'était juré de tous les tuer.
- C'est un élémentaliste. Ahomire s'était juré de tous les tuer.
- C'est un humain. Ahomirë aimait bien les tuer. Leur chair est tendre.
- C'est une créature magique lambda. Tuer ne coute rien, pis c'est marrant.

Il tourna autour de sa branche, pour se retrouver tête en bas. Puis il avanca un pied fin et habile d'une branche, plus en avant. Laquelle se retrouva entre deux orteils. Le deuxième pied. La queue lâcha, et vint s'enrouler à côté des pieds, qui partirent à l'assaut d'une autre branche. Et ainsi de suite. De temps à autres, lorsque les branches étaient trop épaisses, alors le Soquior la calait entre le bas de son tibia et son pied, qui formait, fruit de longues années de pratique, un angle quasi inhumain - logique - avec le tibia. Il avanca jusqu'à se trouver à quelques dix mètre de l'Ours-sans-poil. Sans bruit, il monta quelques mètres dans l'arbre, puis il se jeta dans le vide, planant élégamment, avec le moins de bruit possible, au dessus dudit ours. Le démon se retrouva dans l'arbre, juste derrière la bestiole, qui, au premier coup d'oeil était une femme. Pas humaine. Trop d'expérience se lisait dans les mouvements de l'humanoïde.

La queue s'enroula autour d'une branche. Le démon tomba lourdement, se retenant à la branche par la queue. La tête d'Ahomirë tomba au niveau de celle de l'Ours-sans-poil. Un léger craquement se fit entendre, la branche. Suivi d'un :


"Bouh."

Une vingtaine de cafards, nouvellement créés, se pressaient dans la nuque du Soquoir. Il appréciait ce contact, ces petites pattes qui se pressaient sur sa peau. Un clignement d'oeil et des ailes leur poussaient. Un autre et ils fondaient sur sa proie. Un repas de bonne taille attendait le Soquior. Mais avant, peut être pourrait il papoter un peu. Les contacts sociaux lui manquaient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lya
avatar
Nombre de messages : 401
Âge : 30
Race : fée mystérieuse
Poste : Préceptrice
Magie Contrôlée : feu

Feuille de personnage
Puissance:
530/1000  (530/1000)
MessageJeu 28 Mai 2009 - 11:40

Les songes de Lya pouvaient l'emmener parfois bien loin, souvent vers des souvenirs pénibles même. Généralement, cela tournait beaucoup autour de son époux disparu on ne sait où, ou simplement sa petite fille qui devait grandir un peu plus chaque jour bien loin d'elle. Notre fée avait toujours su qu'elle n'était pas faite pour la vie de famille, ne serait-ce que par sa nature qui la poussait inexorablement à partir vers d'autres contrées, à voir de nouveaux visages, puis simplement de par son caractère assez renfrogné et tumultueux. Lya avait toujours été une femme sure d'elle et de ses intentions, mais lorsque les sentiments prenaient le pas sur la raison, elle n'en tira qu'une unique conclusion: cela n'apportait véritablement rien de bon. Après tout, de son union, elle avait fini par y connaître plus de peine que de bonheur alors qu'elle en espérait le contraire.... Ce fut une pure folie. Et maintenant? Que faisait-elle? Ou que devait-elle faire? Si elle avait été plus sage, elle serait restée près de son maître à penser à qui elle avait confié la garde et l'éducation de son bébé. Mais voilà... une igni ne pouvait se résoudre à rester tranquillement à sa place sans rechigner, le feu avait besoin d'être attisé, le feu avait besoin d'un nouveau bois pour s'embraser. Le cœur de la fée mystérieuse qui en était l'âtre avait un besoin viscéral de retrouver le souffle qui réanimerait ses cendres.

Quoiqu'il en soit, la jeune femme estimait que sa petite pause lui faisait beaucoup de bien, et même plus qu'elle n'en espérait seulement.... une mauvaise sensation lui brûlait les veines, un mauvais pressentiment qui l'oppressait comme si quelque chose de mauvais s'apprêtait à venir à elle. Elle n'avait pas peu pourtant, au contraire, elle était sereine et elle attendait que cela vienne. Il n'y avait rien de raisonnable dans ce comportement et cela ne faisait que traduire une chose : les années l'avaient quelque peu changé... si seulement elle pouvait se retrouver comme avant, confiante, sure d'elle et plus sage.

Mais à ce même instant, un craquement de branche se fit entendre, et la seconde qui suivit une drôle de tête à poil blanc avec des yeux rouges apparut devant ses yeux. Par pure réflexe, son corps recula d'un bond léger de quelques centimètres en arrière, retirant ses jambes gelées par les eaux de la lagune. Ultime protection qu'elle ne contrôla pas sur le moment à cause de la surprise, Lya s'enflamma littéralement, ses cheveux roux brillèrent d'un feu vif et rougeoyant....


" Qu'est-ce que... "

Reprenant son sang froid, les flammes s'apaisèrent naturellement sous le coup de ses émotions atténuées. Quelle surprise de voir une si étrange créature apparaître aussi soudainement devant ses yeux. Et à vrai dire, la première impression que cette naine chose lui fit ne jouait pas en sa faveur.

* Mon Dieu que c'est vilain... *

" On ne vous a pas appris les bonnes manières je suppose... vous me direz... à quoi cela pourrait vous servir de toutes façons... "

Lya n'était plus de si bonne humeur tout à coup et ne manquait pas de verve dans ses propos. Pourquoi prendrait-elle des pincettes avec un malotru?

Le regard sévère et un joli minois autoritaire, la jeune fée, bien qu'ayant dépassé les deux siècles, observa donc de près cette drôle de figure qui prenait du plaisir à effrayer autrui par des acrobaties. Il ne manquait plus qu'à savoir ce que cette créature pouvait bien lui vouloir... et si elle la cherchait un peu trop, elle n'hésiterait pas une seule seconde à mettre le feu!

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 31 Mai 2009 - 9:39

Tout innocent qu’il était le jeune Ahomirë n’avait pas même envisagé que l’Ours-Sans-Poil put avoir peur a ce point., ni qu’il put se montrer si direct. D’ailleurs, il était désormais officiel que la femme, puisque c’en était une, qui donnait la réplique au démon n’était pas une Ourse-Sans-Poil, mais bel et bien une créature magique, et, qui plus est, une élémentaliste.

Alors, tandis que la femme faisait s’embraser quelques branches qui avaient le malheur de descendre trop bas, une lutte féroce entre la haine et la solitude se jouait dans la tête du Soquior. D’un côté, c’était une élémentaliste, elle ne méritait pas de vivre, elle qui avait participé au meurtre – probablement sauvage au possible – des parents du démon. De l’autre côté, le jeune homme n’avait pas eu l’occasion de parler à quiconque depuis sa mésaventure avec la Succube – maudite soit elle – et Gueule-De-Sang, désormais son maître. Ces deux derniers étant de forts mauvais souvenirs, Ahomirë avait besoin d’un contact amical, dans ce monde de brutes.
Alors que la haine semblait gagner, la bonne éducation du petit ailé, et donc sa galanterie, refit surface, et rallia le camp de sa solitude. Lequel camp gagna.

Relevant brusquement le haut de son corps, il agrippa, avec ses mains ce coup ci, la branche que tenaient ses pieds, puis ses pieds quittèrent ladite branche, afin de se retrouver a un petit mètre du sol. Ses mains, à leur tour, lâchèrent. Ahomirë retomba élégamment sur ses pieds, tournant le dos à l’élémentaliste. D’un mouvement réflexe – ne jamais tourner le dos à une créature du genre – il se retourna. Puis, avancant un bras timide vers l’Ours-Sans-Poils, il indiqua :


« Ahomirë Shadowsong, barde errant. »

Il espérait que le bluff fonctionne, et que, lorsqu’il s’était fait tomber, lorsqu’il avait tourné le dos à l’Igni, cette dernière n’avait pas aperçu les quelques insectes qui grouillaient sur sa nuque, sous ses cheveux blancs comme neige. Les insectes étant plutôt de couleur sombre, et la peau du Soquior aussi, le risque n’était pas bien grand, mais il existait toujours. Tant pis.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lya
avatar
Nombre de messages : 401
Âge : 30
Race : fée mystérieuse
Poste : Préceptrice
Magie Contrôlée : feu

Feuille de personnage
Puissance:
530/1000  (530/1000)
MessageLun 15 Juin 2009 - 21:34

Aussi enflammée était la personnalité de la jeune et délicate igni, autant elle pouvait tout aussi bien se montrer plus sage et calme. Ce drôle de petit être la mettait dans une fâcheuse position et la surprendre n'était pas la meilleure chose à faire... Cependant, son humeur morose et peu docile s'adoucit rapidement parce qu'elle estima, et sans doute avec trop de hâte, qu'elle n'avait rien à craindre d'un petit bonhomme comme celui qui pendouillait au dessus d'elle. Après tout, si il lui souhaitait un mal quelconque, ne l'aurait-il pas attaqué sans crier gare, rapidement et promptement? Si il était malin oui... ou peut-être était-ce un provocateur qui aimait jouer un peu avant. Les natures des gens étaient si complexes que même cela dépassait l'entendement de la fée. Après tout, elle-même pouvait se placer dans le sac de la complexité. N'avait-elle pas un époux disparu? N'avait-elle pas une fille avec qui elle ne se tenait pas à ses côtés? Pourquoi possédait-elle autant se besoin de partir et de trouver une réponse en tout et rien... Y avait-il seulement une réponse à toute chose?

Ce fut alors à cet instant que le petit être fit de nouvelles acrobaties afin de se redresser sur ses deux jambes. On ne pouvait pas dire qu'il n'était pas vivace ni souple. Lya faisait bien pâle figure à côté de lui... elle qui avait une hanche boiteuse, sa souplesse était limitée ou faisait naître des douleurs lancinantes. Son œil gauche troublée ne l'aidait pas beaucoup dans ses réflexes bien qu'elle s'en était accommodée en développant plutôt son ouïe. Cependant, il serait bien mauvais de croire qu'elle ne savait pas se défendre, loin de là. Après tout, il existait de par le monde des combattants aveugles exceptionnels, ils existaient aussi des individus estropiers qui étaient d'une ingéniosité surprenante. Si elle ne pouvait combler ses aptitudes physiques par des entraînements, il lui restait le feu qui l'habitait et sa détermination.


" Un barde errant... Un barde errant qui traîne dans une forêt aussi sombre que celle dans laquelle nous nous trouvons actuellement? Chantez-vous pour les animaux et les arbres? "

Lya se rendit compte que le ton qu'elle employait était peut-être un peu trop vilain et autoritaire. A vrai dire, elle avait fini par être si méfiance qu'elle en oubliait de se montrer un peu plus sensible, et moins sèche.

" Veuillez me pardonner...Je me suis montrée un peu dure... Ahomirë. Je ne souhaitais pas vous paraître désagréable mais... mon humeur n'est point au beau fixe. Vous vous êtes convenablement présenté, je me dois d'en faire de même. Je me nomme Lya Helmira. "

La fée mystérieuse se débrida un peu, ses traits se radoucirent alors. Il ne fallait pas qu'elle se laisse submerger par ses émotions, il ne fallait pas que ses problèmes soient si voyants. C'était assez inconvenable pour une dame. Mais en attendant, elle avait essayé de se rattraper du mieux que possible. Elle le salua vaguement d'un hochement de tête, un salut poli et gracieux au possible, ramenant sa chevelure rousse sur son visage.

" Ahomirë... Si vous êtes barde, pourriez-vous me chanter une chanson apaisante? Je vous paierais si c'est nécessaire bien entendu... et vous n'êtes pas obligé d'accéder à ma requête, je pourrais le comprendre. Ma proposition est bien rapide et soudaine. "

A ce même instant, la jeune femme reprit sa place initiale, trempant à nouveau ses jambes dans les eaux froides de la lagune. Elle battait l'eau légèrement pour faire naître des ondes régulières. Même si elle était de l'élément contraire, l'eau était tout de même agréable... quelle ironie.
Quant à son regard, Lya le détourna vers son "petit" ami d'infortune dont elle se méfiant quand même un peu. Il y avait chez lui quelque chose de peu net et elle avait l'impression d'entendre des petits grésillements venant de lui-même... bizarre...

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Scénario : Attaque à la lisière de Fangorn (S.D.A)
» [Scénario] Vol
» Hawkmoon : scénario Premier (2)
» [Scénario] La voix des Damnés
» table aléatoire de scénario