Partagez | .
 

 [Passeur] Wind Naihin - aera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Wind
avatar
Nombre de messages : 775
Race : Hybride piou-piou
Poste : Chef Passeur / Dresseur de Nuages
Magie Contrôlée : L'air

Feuille de personnage
Puissance:
810/1000  (810/1000)
MessageDim 3 Mai 2009 - 14:38


Pionnier Avemain par Chris Rahn


Nom : Naihin

Prénom : Wind

Surnoms : Le passeur ; L'Oiseau ; Veille-Runes ; Gard'Azur ; Liseur d'Arcanes

Age : 25 ans

Race : Hybride oiseau (Milan Royal)


Milan Royal


Poste dans la cité : Passeur (Ex co-directeur)

Elément Contrôlé :Air, liberté, fraicheur, colère, tout ça <3

Histoire :
Approchez approchez, n'ayez pas peur d'un vieillard comme moi. Rapprochez vous, venez près du feu, et écoutez les vieux contes et les légendes oubliées d'un ancêtre comme moi. Asseyez vous près de l'âtre et laissez moi vous conter ce soir, l'histoire de celui que l'on appelait l'Oiseau.

CHAPITRE 1: LE MYSTERE DES PLUMES

Il était à peu près 11h lorsque Camilla Naihin perdit les eaux. Toute la petite tribu des montagnes s'affairaient autour de la nouvelle maman, à attendre avec linges propres, bassines d'eau chaude.

"_ Allez courage! Pousse soeurette, allez un p'tit effort, je vois presque la tête, allez c'est bien ma belle, je vois la tê... Oh! ...

_ Delya? Quelque chose ne va pas?
_ Bah... Comment dire, heu, tu vois quoi ça ressemble une tête? Bah, ça n'en est pas une... A moins que l'expression "tête d'oeuf" vienne de là..."


Toutes les personnes présentes dans la pièce, mis à part la pauvre Camilla qui endurait le martyr, alors que sept pairs d'yeux scrutaient ses entrailles, virent se placer autour de Delya, pour voir ce qui se passait. Au bout d'une demi heure d'intense suspens, Camilla mis au monde un magnifique oeuf, et oui un oeuf! Un oeuf dans une tribu d'Elnihïns des montagnes, un seul mot convenait pour décrire l'ambiance de la pièce: Stupéfaction (et soulagement pour la pauvre Camilla, tout de même)

Malgré l'irrésistible envie de la faire cuire à la coque, les protestation de Camilla ramenèrent les membres de la tribu à la raison. L'oeuf fut placé dans des couvertures près de l'âtre de la cheminée. Tous les jours, un part un les membres de la tribu venaient rendre visite à la nouvelle maman, et à l'oeuf, arrivé d'on sait où mais on ne sait pourquoi.

Mais ce qui devait inéluctablement arriver arriva. Une fissure, puis une autre, puis encore une autre, par ici, un morceau de coquille qui se détache, un autre morceau par là, jusqu'à ce que l'oeuf vole en éclats. A l'intérieur, ni un oiseau, ni un Elnihïns, mais quelque chose d'à peut près entre les deux. Une sorte de petit oiseau avec des bras, et des mains, et une queue, il était mignon avec ses petits yeux bleus et son plumage encore tout collant de liquide amniotique, tout attendrissant, mais la seule chose qui apparut sur le visage de Camilla fut un sourire quelque peu... dépité et désorienté.

La nouvelle fit l'effet d'une bombe, comment une Elnihin pouvait mettre au monde un homme oiseau? Enfin, maintenant qu'il était là, il fallait bien s'en occuper. Le problème de la nourriture fut un vrai casse tête, mangerait il des vers comme les oiseaux? ou lui fallait il le lait de sa mère, comme tout mammifère? Il s'avéra que la deuxième solution fut la bonne. Pauvre Camilla, comme si mettre un hybride au monde n'avait pas été assez dur, il lui fallait maintenant se laisser meurtrir les seins par le bec d'un enfant qui avait du mal à prendre le sein. Une fois ces petits tracas passés, Wind fut acceptés de tous, et pour Camilla, l'étonnement restait, mais la désorientation laissa place à l'amour maternel.


CHAPITRE 2: QUI SÈME LE VENT, MAITRISE LA TEMPÊTE

Quand Wind eut suffisamment grandi et qu'il fut en âge de savoir, Camilla et Denss Naïhïn l'envoyèrent étudier chez l'ancien de la tribu. Son premier jour d'apprentissage changea le petit enfant peureux en un être joyeux et avide d'apprendre. Il passait tout son temps dans la maison de l'ancien, à lire de vieux livres poussiéreux, à perfectionner la diction du langage que son bec avait écorché, à apprendre mythes et légendes.
Inébranlable puits de savoir, l'hybride faisait la fierté de son mentor, si bien que ce dernier décida de l'emmener voir l'ancien de la tribu d'Elnihin voisine, afin d'en apprendre encore plus. Le voyage était prévu pour dans deux jours. Pendant ce cours laps de temps, l'Oiseau était surexité. Le voyage durerait deux jours, avec escale dans une petite auberge.
Le jour J arriva, et après des au revoir expéditifs, Wind et son mentor partirent à cheval vers l'horizon. Le premier jour ne connu comme accident que la chute de l'hybride qui se foula la cheville. Le passage à l'auberge ne connu aucun incident, même si l'apparence de l'hybride intriguait la population locale. Arrivé à l'orée de la forêt abritant la tribu de Elnihins sylvains, 5 personnes, toutes de noir vêtues s'interposèrent devant les cavaliers.

"_ Hé bien comme on se retrouve! Vous n'êtes pas passé inaperçu avec votre montre à l'auberge.
_ Wind n'est pas un monstre, ce qui est réelle abbération sont les paroles que vous proférez à l'égard du mon pupille.
_ Bla bla bla, Rien à foutre
_ Alors pourquoi vous interposez vous?
_ Et bien, serais-tu sénile? N'est-ce pas assez clair? donnez nous votre argent, ou mourrez.
_ Et bien, vous êtes tombés sur les mauvaises personnes, nous n'avons plus d'or depuis que nous avons payé l'auberge.
_ Et bien nous allons vous tuez, et vérifier ces paroles par nous même
_ Attendez, il y a surement un moy...
_ AAH! LACHEZ MOI!"


Une des brutes s'était emparée de Wind, l'immobilisant les mains derrière le dos, très fortement serrées. Deux autres se jetèrent sur l'ancien, le faisant tomber de son cheval, Un troisième lui passa une lame sous la gorge, pendant que celui qui semblait être leur chef commença à la fouiller.

"_Raaah! Bordel! Il disait vrai ce crouton! Bon tuez les tous les deux, et jetez les corps dans la rivière.
_ Tuez moi si vous voulez, mais ne touchez pas à Wind.
_ Très bien, dans ce cas, on va commencer par te saigner juste sous ses yeux"


Dans un jeu des plus sadiques, le chef des mercenaires commença à coupe un doigt à l'ancien, puis à lui entailler le bras, puis la joue, puis commença à passer le couteau sous la gorge.

"Lachez le, Lachez le, LACHEZ LE LACHEZ LE LACHEZ LE"

Une violente bourrasque envoya le mercenaire qui immobilisait l'Oiseau se fracasser le crâne sur un rocher. Les yeux humides de larmes aussitôt absorbée par le plumage, Wind continuait de crier tandis qu'une brute semblait s'étouffer alors que personne ne l'étranglait. Une troisième se tordis de douleur et explosa littéralement sous un excès de pression dans ses poumons, rependant des entrailles sur le sol. Le quatrième, pris de panique, tenta de s'enfuir avant d'être frappé par une foudre tombée du ciel, alors que le ciel était parfaitement dégagé. Leur chef, totalement tétanisé se vit démembré par des vents d'une force inouïe, son corps avait été littéralement désarticulé puis défait, à la façon d'un puzzle d'un goût plus que douteux. Malgré la mort des cinq bandits, les yeux fermés, Wind continuait de pleurer et de hurlé, prisonnier de la peur. La tempête qu'il avait inconsciemment créé ne faisait que prendre de l'ampleur faisant voler rochers, déracinant les arbres. il fallut dix bonnes minutes à l'ancien étrangement épargné par la colère aérienne pour se faire entendre de Wind à travers la tourmente.
"_Wind, Wind, tu vas bien?
_ Que.. que.. que c'est il.. il.. passé?
_ Je n'en sais rien, mais tout est fini, calme toi, sèche tes larmes, nous sommes tout prêt de notre destination, espérons que le doyen pourra nous aider."

Malgré la fatigue, la peur, l'incompréhension et la douleur, ils continuèrent de marcher pendant une heure avant d'arriver au petit village bâti par la tribu des forêts. Leur doyen leur expliqua alors, après deux heures de recherchent dans de vieux livres, l'histoire de Terra, Igna, Aera et Aqua, ainsi que l'existence et la localisation géographique d'Elament, cité qui pourrait aider Wind à mieux comprendre l'étrange don qui lui avait été fait.
Après avoir fait le serment de garder secret ce qui ne devait pas être connu, l'Oiseau et son mentor retournèrent dans les montagnes, auprès de leur propre tribu.
Elament se trouvait de l'autre côté de la mer, il devrait don y aller seul à vol d'oiseau, ce qui devrait lui prendre à peu près quatre heures.
Il y eut deux mois de préparatifs, qu'ils soient matériels pour psychologiques. Le jour du départ arriva, le sac tenu solidement par ses serres, Wind s'envola l'angoisse au ventre, sans tourner la tête, vers l'expérience qui s'offrirait à lui.


Grâce à sa capacité de travail et à sa soif insatiable de connaissance, Wind excella dans toutes les matières. Les examens ne lui posaient pas de problèmes, et une fois le diplôme en poche, il se présenta au poste de Co-Directeur d'Elament. Après un entretien avec dame Layna Timerta, il obtint le poste. Les mots de la directrices restèrent gravés dans son esprit "En prenant ce poste, vous devez protéger à tout prix les élèves de cet école ainsi que son personnel.".
Le temps passa, mais l'inévitable se produisit, les démons passèrent à l'offensive, avec à leur tête Apharez Sycan. Le combat fut rude, la bataille acharnée laissait sur l'herbe fraiche des corps de démons démembrés et d'élèves éventrés. Pour Wind l'horreur atteint son paroxysme lorsqu'il vit Layna sacrifier sa vie sous ses yeux, ainsi était le sens cru et cruel de ses paroles "Sacrifiez votre vie pour les élèves" ...
La carnage terminé, Wind s'exila, de honte de n'avoir pas protéger les élèves mais aussi de peur, peur de la vérité, les livres ne lui avaient pas appris la notion de sacrifice, serait il prêt à faire la même chose que Layna si l'occasion devait l'y contraindre? ces atroces senations le poussèrent à l'exil.


CHAPITRE 3 : VOLE VOLE, PLUME DE TEMPÊTE

Wind était désormais un homme brisé, la honte l'empêchait de rentrer à Elament et chez lui. Il marcha longtemps aux abords de la cité ne pouvait se résoudre à partir réellement, il lui arrivait dans les grands moment de nostalgie de voler autour de de la tour des vents. Lors d'un de ces pics nostalgiques, un élève d'Aera qu'il avait croisé plusieurs fois dans les couloirs l'aperçu.

"_Hey vous! Je vous connais! Vous êtes Wind non? Vous êtes partis après la bataille non? J'en oublie les bonnes manière, excusez moi, je suis Zph'yr j'étais élève d'aéra de troisième année durant la bataille, mais j'ai eut de la chance, aucun de mes amis n'a périt.
_ Effectivement, quelle chance...
_ Ola! ça n'a pas l'air d'aller!
_ Qui va le mieux de nous deux? Celui qui erre sans but? ou celui qui se remet très vite, trop vite d'un sombre moment?
_ Je dois avouer que j'étais choqué après la mort de Layna, c'était si.. étrange, et puis je suis entré chez les Plumes d'Ouragan, et depuis, je revois le Soleil chaque jour.
_ Les Plumes d'Ouragan?
_ Oui, une organisation secrète, réservée aux hybrides oiseaux comme nous, menant des recherche pour ramener Aera à la vie, si le projet abouti et est concluant, nous ferons part de nos découvertes, et Aqua, Igna et Terra pourrait bien revenir à la vie. C'est cet espoir qui me redonne foi en l'avenir
_ Tu es sérieux? Vous avez une sorte de, de... de base cachée?
_ Oui bien sûr, à la Cité-Nuage... viens suis moi!"


Après plusieurs minutes de vol, le spectacle qui s'offrit à Wind lui coupa le souffle, une île, au beau milieu des nuages, une île paradisiaque, c'était si irréel, si incroyable. L'hybride du se frotter les yeux pour voir si il ne rêvait pas

"Voilà, c'est Cité-Nuage, viens avec moi, je vais te présenter à Tyren, notre chef."

La rencontre se fit, et avec les plus belles paroles, le chef de l'organisation convainquit Wind de rejoindre les Plumes D'ouragan. Il lui fit visiter l'île, ses complexités, les salles de rituels, les salles d'artefacts. Grâce à sa puissance, l'Oiseau devint très vite un élément indispensable aux différents rituels. Tyren lui confia peu à peu des taches de plus en plus importantes, jusqu'au jour où il le nomma lieutenant, devenant ainsi un des dirigeant de Cité-Nuage. Le chef confia à Wind une sphérule de verre lui permettant d'ouvrir toutes les salles les plus protégées de l'île céleste.

Le temps passa, assez de temps pour que l'hybride redevienne ne serait-ce qu'une faible lueur du jeune homme était à Elament.

Une belle journée de printemps, Tyren annonça à Wind que le rituel visant à ramener Aera a la vie était prêt, il ne manquait plus que lui, et que dix ans de recherchent intensives allaient être récompensés. Il ne fallut pas lui dire deux fois, Wind se précipita vers la salle prévue à cet effet.

Le rituel commença, des effluves aériennes, de la foudre, des nuages se mêlèrent, mais aussi des objets qui auraient appartenu à Aera, d'autres qui ne faisaient que la symboliser, d'autre encore symbolisant la femme.
Erreur de calcul... L'énergie devint folle, les éclairs commencèrent à frapper les hybrides oiseaux, et tout ce dont Wind se souvenait en se réveillant dans les ruines et les corps démantelés c'est que l'énergie avait mal été contenue et avait explosé. Désormais, Cité-Nuage était détruite, l'île qui volait jadis était tombé sur la terre. Pour la deuxième fois de sa vie, Wind fut incroyablement seul.

Aujourd'hui, il guide les voyageurs dans les ruines de Cité-Nuage pour pouvoir s'acheter de quoi vivre. Vivant la plupart du temps sous sa cape, personne ne sait que Wind Naihin, le puissant co-directeur est encore en vit, et est encore à Elament...



CHAPITRE 4 : LE VENT SE RELÈVE

Oh douce errance, doux vagabondage, douce solitude, comme ta mélodie est suave, comme ta romance est idyllique. Tu as le don de geler les cœurs et de torturer les âmes. Oh, mais quelle soyeuse torture rédemptrice. Certains prétendent te connaître comme s'ils avaient vécus avec toi, Douleur, mais ils ne te connaissent pas comme Il la connait. Ils prétendent que toi, ô Douleur, tu est le salut et l'expiation des péchés. Quelle sottise. Tu n'es pas la délivrance, tu n'es que le chemin qui y conduit. Et quel chemin, quel chemin! Ton chemin est sinueux, et rocailleux, semés de fausses pistes dessinées par tes frères et sœurs Culpabilité, Honte, Déshonneur, Abjection. Parmi tous ces chemins que toi et ta fratrie dessinent, parmi ces milliers de possibilités différentes, le risque de tomber dans la toile de la Damnation est colossal. Et pourtant, une voie fluette et gracile, pavée de marbre blanc s'esquisse. Cette voie, c'est celle tracé par l'une de tes plus jeunes sœur, si fragile, mais si puissante. Cette sœur? C'est Volonté.
Sur ton chemin, ô Douleur, il a trouvé ta jeune sœur, il a entraperçu Volonté, et s'est dirigé vers elle. Vois tu Veille-Rune marcher main dans la main avec Volonté, qui le guide là où la lumière brille. Mais il faut avouer que tu dois remercier Senector et Sappho, enfants des ténèbres, d'avoir ouvert au Gard'azur les yeux, et de l'avoir mené à ta jeune sœur.
Au revoir Douleur, nous nous souviendrons toujours de toi.


Oh? Bonjour à toi Chaos. Tu es donc là? Tu nous prends toujours par surprise, ô Chaos. Alors comme ça tu es venu pour Elament, la regarder brûler dans les flammes? Quel spectacle magnifique vu d'ici, un mélange de volutes de fumée noire, et de cendres, et de hautes flammes. Souris tu Chaos? Serait-ce de voir tous ces pauvres gens désorientés? Ils crient, et malgré tous leur crient, pas un ne réveille Wind, qui dort profondément dans son île, son île chérie qu'il devra bientôt partager. Regarde par ici Chaos! Il y a Ruby, gravement blessée, qui se fait trainer par Shin et Shaola vers la forêt. Apparement ça y est, Elament est tombée. As tu aimé le spectacle ô Chaos? Regarde par là à présent, L'Oiseau s'est reveillé, et subit de plein fouet ta folle étreinte, ô Chaos. Il part vers les bois à la rencontre de la blessée et de son escorte.
Nous allons te laisser pour le moment Chaos, nous nous reverons d'ici très peu de temps...



CHAPITRE 5 : L'EXODE

    Vous êtes fatigués et apeuré, mais encore en état de choc. Tout est allé si vite, tout s'est déroulé si rapidement. Vous avez vu la mort du monde tel que vous le connaissiez, et comme si cela ne suffisait pas, vous avez vu la mort ou la capture de plusieurs de vos proches. Cette forteresse d'Elament que vous pensiez imprenable est finalement tombée.
    Par miracle vous faites parti des rares rescapés qui forment désormais un petit cortège dans les sous bois. De là où vous êtes, vous pouvez encore voir les volutes de fumée noire en provenance de votre dernière demeure. Autour de vous, tout n'est que tristesse et boue cendreuse. Vous ne comptez même plus vos plaies, vous priez juste pour qu'elles ne s'infectent pas. Une infecte odeur de putréfaction emplie vos narines, vous soulevant le cœur alors que l'on enterre les personnes qui n'ont pas survécus au voyage.
    Vous reconnaissez quelques visages familiers et rassurent, ceux des professeurs de l'école, et de quelques gardes. Votre survie repose en grande partie sur les mains de ces puissants élémentalistes. A cette pensée, votre poitrine se serre. Même les plus grands pouvoirs élémentaires n'ont pas réussis à défendre l'ultime bastion. Qu'allez vous donc devenir?
    Un élan de pitié vous prend à la pensée que vous n'êtes pas dans la pire des situation. D'autre de vous, de très jeunes élèves de la cité pleurent. Ils n'ont aucune maîtrise de leur don, et sont des proie faciles pour les chiens de guerre de Khisath l'infâme. Vous, vous savez vous défendre, juste histoire de tenir vingt secondes...
    Vous entendez des murmures d'autres rescapés. Ruby, la directrice, serait gravement blessée. Qui plus est, elle offre une totale confiance à un paria que certains n'ont pas vu depuis plus de trois ans, Wind, l'ancien co-directeur du temps où Layna était encore en vie. Vous angoissez. Et si l'hybride oiseau était un traitre?

    Deux mois et une semaines passées dans cette maudite forêt Darke, à la recherche et à l'attente d'autres éventuels survivants. La végétation dense vous a offert une cache de choix, mais rien ne semble résister à l'acharnement des démons.
    Les instances dirigeantes s'agitent. Vous tremblez de peur. Est-ce une nouvelle menace? Non, vous entendez dire que Wind revient d'un lieu sûr, et qu'il cherche des personnes de confiance pour guider les rescapés au milieu d'un dangereux labyrinthe. Vous fondez en larme. Normalement la méfiance aurait été de mise, mais pour la première fois depuis cette nuit de cauchemar, l'horizon d'un nouvel endroit à peu près sûr, vous empli d'un espoir nouveau.

    Le départ se fit en pleine nuit, étroitement encadré par les gardes et autres professeurs. Tous les sens en alertes, vous avancez d'un pas pressé. Après plusieurs heure, l'escorte se s'arrête. En levant les yeux, vous découvrez une grande île dont vous n'aviez jamais eut vent.
    Un briefing. Vous entendez que les eaux entourant l'île sont extrêmement dangereuses pour qui ne les connais pas, et qu'un voyage dure à peu près quinze minute. Seulement, il semble y avoir un problème : seule une petite barque peut passer dans les cavernes aquatiques accédant à l'île. Certains devront donc rester à quai. Vous n'êtes pas dans les premiers à accéder à l'île, et quelque part, cela vous soulage. Vous voyez donc l'hybride à l'avant de sa petite embarcation. Avec lui, Ruby, visiblement épuisée, avec un quantité de bandages rouges de sang impressionnante malgré le temps qui est passé depuis le jour noir. Deux élèves semblent être de la partie également.

    Le temps passe, vous angoissez, et toutes les personnes autour de vous semblent être dans le même état. Vous voyez revenir une barque de bois, Wind, seul, à son bord. Vous ne faites pas partie du second voyage.
    Le manège dure près de trois heures, et vous êtes parmi les derniers sur la rive. l'hybride revient, et Shaola, vous invite à prendre place. Un pied, puis l'autre. Vous manquez de tomber avec le mouvement de barque. Deux élèves montent avec vous, l'un semble très jeune, l'autre plus mûr, devaient être en troisième année.
    L'embarcation avance, et vous entendez Wind vous demander de ne même pas essayer de retenir l'itinéraire. "Si les démons vous attrapent, ils vous tortureront pour connaitre le chemin exacte du refuge, et croyez moi, il vaut mieux mourir entre leur mains, que les laissez vous crevez les yeux, ou vous écorchez vif." C'était ses mots exacts.
    Vous regardez d'un air absent le paysage, en essayant de calmer votre respiration et votre pouls cardiaques qui s'emballent. L'eau noire éclairée par la lune vous renvoie l'image de votre visage blafard et sale. Bientôt, vous ne verrez plus rien, l'hybride s'engageant dans une caverne obscure. Vous retenez instinctivement votre respirations, et entendez les deux étudiants faire de même. Le seul bruit audible est dorénavant la pagaie du passeur qui frôle l'eau.
    Au bout de sept minutes d'une interminable traversée, vous apercevez une lueur. Enfin, enfin la sortie de cet effroyable tunnel.
    En face de votre champs de vision, se trouve un petite plage de sable fin, qui serait propice pour accoster. Sur cette même berge, vous devinez Svada Nir, l'hybride veuve noire gardienne de la cité. Même si son apparence est effrayante, sa présence vous réconforte. A partir de maintenant, c'est elle qui vous guidera. Derrière vous, Wind repart chercher les dernier rescapés.

    Vous suivez Svada, et traversez une magnifique forêt toute éclairée de lucioles. Par endroit, de vieilles pierres gravés font leur apparitions, couvertes de lierres, mousses et autres lichens. Cette forêt est magnifique. D'après les dire de votre nouveau guide, c'est la forêt de l'Anse, et c'est dans une des clairières de cette forêt que vous allez. Ainsi fut fait, après cinq minutes de marche parmi les fougères, vous arrivez sur un camp de fortune, avec tous les rescapés ayant fait la traversée avant vous.
    En explorant ce nouveau camp, vous vous rendez compte qu'une petite organisation s'est déjà mise en place, avec des personnes chargée des vivres, d'autre des soins etc. Volontaire, vous vous dirigez vers celui qui semble être à la tête de toute cette petite direction. Vous donnez votre nom, vos talents, et autres qualités, et on vous donne un tâche à accomplir.
    En vous retournant, vous voyez les derniers qui arrivent en suivant Svada. Derrière eux, Shaola et Wind tirent la barque sur la terre ferme et la posent dans un coin du camp.

    La Résistance commence...

_________________________________________________________



Dernière édition par Wind, Veille-Runes le Jeu 1 Avr 2010 - 19:42, édité 31 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wind
avatar
Nombre de messages : 775
Race : Hybride piou-piou
Poste : Chef Passeur / Dresseur de Nuages
Magie Contrôlée : L'air

Feuille de personnage
Puissance:
810/1000  (810/1000)
MessageMer 6 Mai 2009 - 12:24

Caractère : Wind est quelqu'un de très assidu, il est également peureux, l'inconnu l'effraie, mais l'attire également dans une soif de connaissance sans limites. Il est très difficile de décrire le caractère de Wind, car depuis la mort de Layna, il est devenu très instable, et la chute de Cité-Nuage n'a rien arrangé à cet état. Wind n'est plus l'enfant naif et innocent qu'il était avant. La vie l'a obligé à se forger une carapace, il n'a pas perdu ses parents, mais la honte qui le ronge ne lui permet pas de retourner les voir. Son travail de passeur le rend encore plus méfiant qu'il ne l'était par avant, et lui ronge peu à peu l'esprit, lui donnant l'impression d'être complice du viol des secrets de la Cité-Nuage.
La confrontation avec Sappho et Senector a changé l'hybride. Honte et Culpabilité le lacèrent toujours de leur griffes acérées, mais il a apprit à les côtoyer. Il a cependant gardé un caractère distant et méfiant. Il a perdu sa curiosité frénétique au profit d'un intérêt plus sage. De ce fait, il ne supporte plus la présence d'enfants ou autre jeunes personnes dont l'effervescence l'agace. Il est globalement devenu froid, à la limite de l'amer.

Physique : Wind a beaucoup plus hérité de l'oiseau au niveau de physique. Tout son corps est couverts de plumes brunes, rousses et tachetées de blanc. Il a cependant une bipédie aisée. Ses jambes sont flechies de façon à ce que la ne soit pas dans le prolongement de la cuisse, cet angle oblige donc Wind à marcher sur la pointe des pieds, son talon ne touchant jamais le sol. Ses pieds sont en fait des pattes d'oiseaux, avec de puissantes serres acérées lui permettant de se percher sur les branches des arbres. Son buste est celui d'un humain, à ceci près qu'il est couvert de plumes blanches. Autre trait humanoïde, ses bras. L'hybride possède deux bras puissants, ayant la même morphologie que ceux d'un humain, à ceci près que, comme le torse, ils sont couverts de plumes qui sont brunes celles ci. Ses doigts ne se terminent pas par des ongles, mais par des serres tranchantes. Sur ses omoplates, Wind possède deux grandes ailes au plumages brun tacheté de roux et de blanc. Dans le bas du dos, il n'a pas l'éventail de l'oiseau, qui l'aurait gêner dans sa bipédie, mais il a une longue queue semblable à celle d'un phénix, couverte de plumes brunes avec, à l'extrémité de la queue, une touffe de plumes blanches. Cette queue l'aide à s'équilibrer lors de la marche, et lui permet de bien s'orienter dans les airs.
La tête de l'hybride est une tête d'oiseau, au plumage bruns, et aux yeux bleus perçants et vifs. Prenez garde à son bec, il est extrêmement coupant.
Niveau vestimentaire, le lourd plumage empêche Wind de se parer de beaux habits, cependant il porte souvent un long pagne blanc, simple qui lui descend jusqu'aux chevilles. Lorsqu'il fait la traversé vers l'ancienne Cité-Nuage, il porte un grand manteau brun qui le recouvre entièrement, mais la présence des ailes dans le dos oblige Wind à se vouter pour ne pas éveiller de soupçons. Pour compenser ce manque vestimentaire, Wind aime beaucoup les joailleries. Il possède à la cheville droite un petit bracelet d'or serties de diamants, et porte à son cou un médaillon de verre précieux.
La voix de l'hybride fait l'unanimité: personne ne la trouve très agréable. Perçante, intimidante à la limite du strident, elle a une tonalité de piaillement d'oiseau. Pour passer inaperçu, Wind modifie sa voix grâce à sa magie élémentale.

Peur(s) : Wind a extrêmement peur de mourir, peur de la douleur et de la souffrance.

Niveau de maîtrise du pouvoir : Très bonne, mais il est quand même plus à l'aise avec l'air que la foudre

Particularité(s) : est un piou piou =D

Exemple de Message : Je l'ai pris sur ce forum, de mon autre perso, Kris:
Cytïse était vraiment un être fascinant, calme, insouciante, non pas insouciante, juste très innocente. Que se soit dans sa voie, ses gestes, sa manière d'être, sa façon de sourire d'un rien, de rire de peu, de danser simplement parce que le Soleil se lève, alors qu'il le fait tous les jours et le fera toujours. Sa bonne humeur, rappelait quelqu'un au vampire, quelqu'un de proche, de cher, emporté comme un insecte par la peste noire. Cynthya... Avec le temps qui passait, Kris pensait de moins en moins à sa vie avant d'avoir été affecté par le vampirisme, mais chacun de ses souvenirs était un picotement dans son esprit, un rappel du passé. Les yeux bleus regardèrent légèrement le sol, l'attitude plus décontracté, l'esprit ailleurs, Kris repassait dans son esprit tous ses souvenirs d'humain, les uns après les autres, en étant totalement absent à tout celà. Le temps ne lui avait pas pris la mémoire, juste la présence à cette mémoire, comme si ça n'avait été qu'un rêve, ou un cauchemar, au choix, qui restait gravé dans notre esprit, mais qui ne nous faisait presque plus aucun effet.

« Vous êtes un hybride chauve souris, on en voit rarement je suis ravie d’en rencontrer un. »

"Non pas vraiment, me considérer comme une chauve souris, reviendrait à peu près à vous réduire à un brin d'herbe, vous êtes tous les deux des végétaux, mais pas de la même espèce. Les vampires et les chauves souris, c'est à peu près la même chose, lointains, très lointains cousins."

Brusque excès de conscience, Cytïse ne pensait peut être pas qu'il était un vampire, après tout, les hybride chauve souris, ça doit exister. Et oui, c'est ça de penser à son passé avec une inconnue en face de soit. Angoisse...

*Kris, t'es vraiment le roi des cons, là, chapeau bas et grandes courbettes, t'as fais la boulette du siècle!*

"Vous feriez mieux de garder ce que vous venez d'entendre pour vous."

Là, il n'avait plus qu'à croiser les doigts, ou alors à tuer la "paquerettte géante", mais après réflexion, si elle retournait dans un arbre, même en tant que Vampire, il serait incapable de la suivre, et à coup sûr, elle donnerait l'alerte, Kris élu boulet du siècle sur ce coup là.

Se calmant peu à peu, il écouta la plantimorphe raconter son récit, les éléments, Aqua, Igna, Aera, Terra, interessant, très interessant. Puis, vint la marionnette de terre, se voir si petit, et manipulé, quel sensation désagréable, très désagréable, même limite humiliant. Un pied, et l'effigie disparut sous la semelle du vampire.

"Evitez de reproduire ceci à l'avenir, et tant qu'à faire éviter de vous souvenirs de moi, je n'ai pas de "pouvoirs élémentaires", mais je n'en ai pas besoin"

Il nous pouvait prendre le risque d'attaquer la plantimorphe, il ne lui restait plus que l'intimidation pour sauver sa peau. En moins d'un seconde, utilisant sa célérité vampirique, il se plaça derrière la femme, la seconde d'après, il était sur une branche d'arbre, celle d'après, il était de nouveau sur le sol, à souveler un vieux tronc mort, et à le lancer à côté de la femme comme si celà avait été une simple branche.

"Vous voyez? Dès que vous serez partie, oubliez moi, ce n'est pas un conseil ni une menace, c'est un ordre."

Aussi imperceptible que se soit, Kris était profondément inquiet, si cette femme ne savait pas tenir sa langue, il était foutu...

_________________________________________________________



Dernière édition par Wind, Veille-Runes le Sam 3 Avr 2010 - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Wind
avatar
Nombre de messages : 775
Race : Hybride piou-piou
Poste : Chef Passeur / Dresseur de Nuages
Magie Contrôlée : L'air

Feuille de personnage
Puissance:
810/1000  (810/1000)
MessageJeu 1 Avr 2010 - 19:42

Hop! Ended la Maj pour la V2 :]

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 3 Avr 2010 - 12:15

Hey ? Tu ne mets pas ton caractère et ton physique à jour mon castor ?

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Wind
avatar
Nombre de messages : 775
Race : Hybride piou-piou
Poste : Chef Passeur / Dresseur de Nuages
Magie Contrôlée : L'air

Feuille de personnage
Puissance:
810/1000  (810/1000)
MessageSam 3 Avr 2010 - 12:35

J'vais changer un peu la caractère, mais physiquement, il n'aura pas changé :/

EDIT : Done

_________________________________________________________

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Le Commencement :: Fiches de Personnages-

 Sujets similaires

-
» Question d'équipement : une forteresse sur le passeur !
» 08. Anyway the wind blows doesn't really matter to me
» ..:: Wind of change ::.. (Pv Einar)
» Wind Horses.
» ~ Wind Horses, RPG équin.