Partagez | .
 

 [Prophétesse] Ruby - Maîtresse de l'Eau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 16 Avr 2009 - 18:00


  • Prénom : Ruby
  • Surnoms : Avant le Jour de la Perte, : La Chasseresse de Glace, la Comète Blanche, la Louve, Hiver, La Tueuse d'Elèves, Fin-de-Démons. Après le Jour de la Perte : La Dame Blanche, Main de Neige, Sang-Pâle, La Mort Froide, la Matriarche, Etau. Maintenant : La Louve.
  • Âge : Elle est arrivée dans la cité alors qu'elle avait 24 ans. Elle en a donc maintenant 30, ce qui représente 22 ans sur le plan d'évolution des humains.
  • Race : Peuple de Cristal
  • Poste : Prêtresse, Prophétesse. À la suite de la Mort causée par le Cryptex, Ruby a décidé de vivre sa vie dans la pénitence en aidant les autres. Cette décision a suivi un autre évènement que je détaillerai en jeu.


Élément contrôlé
Aqua. J'ai toujours rêvé de pouvoir respirer dans l'eau, ainsi que supporter les froids les plus intenses. Vivre en Islande, en Norvège, dans ces pays où règne la nuit. Et c'est toujours pendant la nuit que le froid trouve son apex. De plus, l'eau est changeante : calme, puis terrible, lipide et trouble. Mon premier personnage sur Elament était une élève Aqua. Il y a d'autres raisons que je pourrais détailler, mais cela suffit largement.

Caractère
Spoiler:
 
Femme marquée par le temps, Ruby est de ces gens qui arborent une épaisse carapace. Rayée par les trahisons successives et les désillusions, la Dame est tissée de ce fil qui fait les héros, et l'étoffe des Reines. Née pour gouverner, elle s'attendait à tout sauf à devoir appliquer la raison de sa naissance. Désintéressée, généreuse et patiente, l'Ancienne Dirigeante de la Cité possède le détachement caractéristique des sages avec, très probablement, la peur d'une nouvelle traitrise pointant sous la mer d'huile de son stoïcisme.

Bien qu'entourée de gens de confiance, elle se montre presque paranoïaque, et soupèse chaque décision avant de la prendre. Cette réserve ne cède qu'en présence d'autres personnes vivant une vie simple : près du "peuple", Ruby n'est pas une dirigeante brodée d'or et de soie, elle n'hésite pas à relever ses manches, faire les tâches ingrates, toute entière versée dans l'art de l'entraide. Ainsi, il n'est pas rare de la voir battre la pâte avec n'importe quelle fille de cuisine, au point qu'on ne trouve plus en elle cette aura de grandeur qui faisait s'écarter les habitants sur son passage. Maintenant, on la laisse passer par respect, et reconnaissance, avec de l'amour au fond des yeux. Distante, elle ne possède aucun cercle d'amis proches, bien qu'avec le temps, elle s'est trouvée dans une poignée d'habitants des proches qui ont eu l'occasion d'entre-apercevoir son âme. Mais elle refuse de s'exposer, de faire preuve de faiblesse et de sensibilité.

Intransigeante et violente, la jeune femme se demande toujours plus à elle-même, ne parvenant pas à se pardonner la prise de la cité. Elle exige de certains la même chose qu'à elle-même, mais ces gens ne se comptent que sur les doigts de la main : à ses yeux, il faut des piliers, plus solide que la terre, pour soutenir les futurs plans des Elamentiens, et force lui a été d'accepter qu'elle ne pouvait pas y parvenir seule.

Toujours drapée d'une dignité à l'image de sa saison tutélaire, la jeune femme est dotée d'une autorité naturelle que les épreuves ont martelé. Endurcit au feu des batailles, Ruby est forte, plus forte que ne l'était la jeune albinos de son clan de naissance. Elle a le don d'inspirer le respect et le silence d'un regard, l'art de maîtriser les foules d'un geste de la main. Mais ces talents s'accompagnent de l'habituelle solitude qui suit tout grand de ce monde, et nulle étoile de joie ne brille dans ses yeux. Comment pourrait-on être heureux lorsque l'on a fait qu'échouer tout au long de sa vie, lorsque l'on en est même venue à perdre la plus puissante cité de ces terres ?

Mais les gens ont oublié que c'était elle, la Dirigeante de la Cité. Ils ne se rappellent que de l'ombre blanche luttant à mort avec le Roi des Enfers, permettant à une poignée d'innocents de s'enfuir, ou aux mains pâles prodiguant soins et pansements, dans les ténèbres de tentes de fortune, sur une île inconnue...

Physique
Spoiler:
 
Sous les ténèbres palpables du tissu le plus noir de ce monde se cache la pâleur lactescente d'une peau si blanche que la neige s'y confond. Douce et veloutée, la chair est marquée en quelques endroits de minces cicatrices ivoires, sombres par contraste. Une, simple ligne or, est un souvenir précieux : alliance, pacte lié du bout des lèvres, brisé à la lame du métal d'argent oni des mains de Shinreï. Une autre, au dessus du sein gauche, est une croix de la couleur délicieuse des bégonias, souvenir cuisant d'un combat avec le Haut-Roi des Enfers. Au dessus d'un corps aux formes ébauchées, aux seins petits et aux hanches minces, se trouve un visage d'ange de porcelaine.

Les traits sont doux, mais capable d'afficher la cruauté des gens fait de glace. la mâchoire est lisse, le nez légèrement arrondis : le tout clâme la jeunesse et l'apprentissage trop rapide, l'absence totale de juvénilité vécu. Pire : deux yeux, comme des flammes dans des orbes de pure rougeoiment, taisent des sentiments trop fort pour être exprimés. En amande, parés de cils blancs, ils sont capables de figer n'importe qui par leur profondeur, de séduire n'importe quand par leur sagesse. Elle a parfois le regard soucieux de ceux qui portent de trop lourds secrets. Leur éclat n'en est que plus rouge - sang, feu, coeur d'Effrit - par comparaison avec la couleur de la peau, avec la blancheur de l'opulente chevelure qui cascade : immense, la chevelure de la Dame est le détail qui la différencie.

" Qui est celle que vous nommez votre Matriarche ? "
" C'est la Dame, là bas, qui, à genou sur sa robe grise, ramasse les baies de ce buisson. Elle ne porte ni couronne, ni parrure. Aucun bijou ne décore sa gorge, ni boucle n'alourdit ses oreilles, mais ses cheveux sont notre oriflamme. "

Allant toujours va-nu-pied, la Dame s'habille de vêtements simples : robe vert profond, tunique ceintrée à sa taille par une ceinture... Les couleurs se fondent dans la nature, bien qu'elle préfère le gris et le blanc qui, sur sa peau, n'en paraît que terne. Elle ne s'embarasse pas de manche, les bras nus, leur blancheur seulement souillée par la présence, sur son épaule droite d'un tatouage onirique, mercure et anthracite, incarnant un loup, un oeil émeuraude épinglée à sa gueule. Couverte du cou - pour cacher la marque de Khisath Le Maudit, aux pieds, Ruby se couvre plus généralement entièrement d'une cape sombre : son teint est une cible pour tous les démons.

Elle fait toujours plus jeune que son âge réel : on lui "donne" plus souvent 16 ans, que les 20 ans qu'elle devrait arborer. Ses mains sont toujours des accessoires de musicien, à la beauté troublante, aux ongles transparents.

Ceux qui la connaissaient avant se rappellent peut-être d'une tiare froide à son front : on raconte qu'elle décore la tombe d'un ange tombé.

Niveau de maîtrise du pouvoir
Ruby est l'Aqua la pus puissante connue à ce jour. Son domaine de prédilection reste indubitablement la glace, la neige et toutes les variantes du froid, qui sont les facettes les plus complexes à maîtriser de Runes de l'Eau. Elle est à l'aise avec l'eau normale et la vapeur, et sait se servir instinctivement de ses pouvoirs, donc avec une rapidité presque hors du commun.

A ses débuts (dans la cité), son manque d'usage la rendait assez vulnérable. Elle avait la maîtrise et la puissance, mais pas l'expérience, et se faisait donc facilement battre par un second année quelque peu aguerri au combat.

A part cela, la jeune femme ne connaît presque rien aux enseignements du combat (épée, arc, combats à armes blanches ou à mains nues). Cet apprentissage se fait normalement dans son clan, mais, albinos, on a jugé son corps trop faible pour réussir à l'assimilier. Elle a quand même appris à tuer à main nue à force de devoir se débrouiller seule.

Néanmoins, Ruby n'est pas dotée d'une grande force physique : elle est incapable de tuer quelqu'un en lui brisant la nuque, sauf si elle se trouve vraiment dans une situation désespérée, ou qu'elle a la personne par surprise (mais l'égorger est, grâce à ses griffes, une affaire de quelques secondes). Egalement, elle se fatigue relativement vite. A contrario, elle n'a pas besoin de beaucoup de repos. Sur une journée de 24h, 4 ou 6h de sommeil lui suffisent. Sa physiologie lui donne une grande rapidité, et une étonnante souplesse, qu'elle sait parfaitement utiliser en alliance avec ses dons. Demandez-lui de soulever une hache ou une masse sans se servir de ses pouvoirs et vous risquez de la voir peiner quelques minutes avant d'abandonner !

Particularités
Le pouvoir principal de sa race réside dans le fait d'être capable d'adopter quelques "dons" naturels de l'animal totem de son clan. De ce fait, Ruby a la possibilité d'avoir des crocs, une vision nocturne et un très bon odorat, choses dont qu'elle se sert sans lésiner : c'est pour elle une rare source de force physique (si ce n'est sa maîtrise de l'Eau, bien sûr).

Son espérance de vie est, en raison de son albini, considérablement réduite, et la jeune femme n'espère pas vivre au-dessus de 40 années (maximum). Pour le moment, aucune maladie sérieuse n'a été à déplorer pour elle, et c'est probablement en raison de la température de son corps, qu'elle fixe proche du zéro. En raison de cette température, son évolution physique a été énormément ralenti.


_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Mar 13 Nov 2012 - 16:55, édité 10 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 16 Avr 2009 - 18:07

Résumé de l'histoire

Ruby est née albinos au sein d'une race où la vigueur et la force des femmes sont des critères d'intégration sociale. Native du Clan de l'Aigle, elle a été rejeté par ses mères pendant son enfance, même après son rite Shamanique indiquant son animal totem (vulgairement), le Loup. On lui a donné l'enseignement basique des gens de sa race, que ce soit au niveau culturel, historique et des langues, puis, lorsque la jeune fille a eu ses premières règles, ses mères l'ont tatouée du signe de son Clan de Nature. C'est pendant la nuit de son marquage que la jeune fille a découvert son pouvoir : l'Eau. En se baignant dans un lac sous-terrain, l'eau s'est écarté devant elle.

Le Lendemain, les femmes de son clan de Naissance l'ont expédié avec son Fërima (son Oncle) dans le Clan du Loup, où il devait surveiller les progrets de sa nièce, vérifier qu'elle ne jetait pas la honte sur l'aigle (officiellement). Sa véritable tâche était de lui apprendre en secret à maîtriser son élément. Pour ce faire, il lui a dispensé un enseignement violent, sous couvert d'éducation. Normalement, les hommes n'ont pas le droit de lever la main sur les femmes, dans cette race, et le Fërima de Ruby ne pouvait pas être volontairement violent envers une femme qu'il détestait en raison de sa 'maladie'.

Maltraitée et dépréciée, la jeune fille s'est renfermée sur elle-même, jusqu'à devenir pareil à son élément : froide, impassible, mais toujours emplie d'une perpétuelle tristesse. Sa docilité presque maladive a prit fin suite à un coup de trop, suite à une insulte non méritée : elle a frappé son Oncle (ce qui, chez sa race, conduit à l'exil forcé de l'homme), puis à prit la fuite, sans but précis. Personne, chez les Cristalléens n'a plus eu de nouvelle d'elle.

La jeune fille, alors âgée de 19 ans (soit l'aube de ses 14 ans) a alors erré pendant près de 3 années, usant quotidiennement de son élément dont elle avait apprit les bases dans son Clan de Nature. Lorsqu'enfin elle parvint à la cité, elle s'y présenta comme élève, mais Matilda, la professeur Aqua de l'époque, jugea son niveau plus qu'acceptable (disons, environ 540 en indicateur de puissance), et ne lui donna que quelques cours privés afin de la perfectionner.

Lorsque Matilda quitta la cité, elle laissa à Layna Timerta un mot, indiquant Ruby comme professeur potentielle au milieu d'une dizaine d'autres noms. Les autres élémentalistes étant introuvables, la directrice, Gardienne de la Cité, engagea Ruby.

La Jeune femme est en poste depuis 4 ans.




Histoire Complète

Spoiler:
 

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 16 Avr 2009 - 18:51

Carnet de Route de Ruby



Juste avant de lire :
Je tiens juste à préciser que j'ai entrepris la compilation de mes rp près de 3 ans après ma validation. De nombreux ménages avaient été fait, de nombreux messages supprimés. J'ai donc eu beaucoup de mal à retrouver ce qui est ici, et j'ai passé pas mal de temps à relire les trucs abominables que j'écrivais à mes débuts (nombre de lignes : 2, nombres de fautes : 50). Je ne demande à personne de les lire, et donc, je demande à personne de me critiquer et soulignant le fait qu'il manque de nombreux topics.

De plus, je ne renie pas le fait d'avoir commencé comme gros-bill, avec une puissance en totale désaccord avec mon perso. J'ai fait de mon mieux pour le faire évoluer, pour avoir un bg à la hauteur, une histoire dans mes rp suffisante pour expliquer sa maîtrise actuelle. Sans fausse modestie, je pense avoir réussi.

Néanmoins, je pense qu'il sera dur pour plusieurs joueurs de voir qu'au début, je me faisais battre par un élève de première année alors que j'étais professeur. A l'époque, je maîtrisais peu la psyché d'un perso, et j'avais encore moins la notion de ce réalisme si puissant que j'essaye d'insuffler aux autres, car je n'ai pas envie que l'on fasse les mêmes erreurs que moi, qu'un jour, on regarde en arrière et on se dise "Putain, mais j'étais une brêle à chier, quoi".

En suivant mon parcourt, vous noterez probablement de grosses incohérences (par exemple le clan de naissance de mon perso, l'emplacement de son tatouage, ce qu'elle aime dans un rp, ce qu'elle déteste dans l'autre). Je rappelle que j'ai 4 ans de jeu, ici, et qu'en 4 ans, je crois qu'il est difficile de suivre une ligne directrice d'une perfection absolue. Celui qui réussi cet exploit, je lui dis "bravo", et "je n'ai pas la chance d'être comme toi". Et je le jette dehors, parce que voila, c'est moi la perfection ici ! Nondidiou.

J'ai commencé à jouer Ruby à 14 ans. Sa mentalité a évolué en même temps que la mienne. Et on devrait m'applaudir pour ne pas m'être lassée d'elle (voila, élevez-moi un autel par la même occasion XD)

Merci à ceux qui feront attention à mon parcourt !



1er Feuillet
Initiation

Soit : mes débuts en rp, jeunes gens.
Comme quoi, on peut progresser.
Nombre de ligne min. de l'époque : 2



I. Oublie
Après une journée de classe mouvementée, la jeune professeur s'en va boire dans un café. Elle avait faillit, de justesse, tuer une élève (Kaede) par inattention. Sa première journée... Mémorable. Elle rencontre une de ses élèves, Lya, elles boivent toute les deux et se lient rapidement d'amitié. Ruby offre à cette élève de première année un hiboux de glace, similaire à celui qu'elle porte sur son épaule, et qui hulule joyeusement. C'est lors de cette soirée que la professeur prend la première cuite de sa vie, à l'eau de vie, qui va la conduire dans des situations qu'elle n'imaginait pas possible.


II. Repos
Totalement bourrée, la Cristalléenne se traîne sur les rives du lac où elle essaye de dégriser grâce à la fraicheur de l'air. C'est alors qu'elle rencontre Michaël, un autre de ses élèves, de race mi-ange mi-démon. Au début, tout va bien, ils parlent tous les deux. La jeune femme lui ouvre son coeur et essaye de lui raconter les tabous de sa race, ses moeurs, sa culture, sa langue, son histoire, mais de façon vague, jusqu'à ce que la partie démoniaque de Michaël ne prenne le dessus. Les deux jeunes gens se livrent alors un combat aquatique, sur l'eau et sous celle-ci. Jusqu'au moment où l'ange reprend le dessus. Ruby et Michaël s'installent sur la plage et bivouaque à même le sable.


III. Souhait - Non terminé.
Séparée de Michaël depuis le matin, Ruby se promène sur les Falaises, réfléchissant à tout ce qu'elle a dit au jeune homme. Une de ses élève, Rikku, vient alors à sa rencontre. Le topic n'est pas terminé, il n'y a donc rien à lire. A part qu'elle est triste, bla bla bla, et qu'il fait beau.


IV. Déjeuné avec sa prof
Pour se faire pardonner, Mickael invite Ruby au restaurant. Ils parlent tous les deux du combat de la veille, elle de son inexpérience, lui de sa part démoniaque. La Jeune femme essaye de le convaincre d'apprendre à maîtriser sa part démoniaque, et sa magie aussi. Car, dit-elle, un Elémentaliste, c'est comme un oeuf : Le blanc, c'est ton enveloppe, le jaune, ta magie, quand tu ne la maîtrises pas, elle circule en toi, jusqu'à ce qu'elle perce le blanc et détruise tout sur son passage. elle argumente longuement, à cet élève rebelle et récalcitrant, l'utilité de tout enseignement. Au final, c'est elle qui paie, tandis qu'il part pour se reposer plus confortablement.


V. Achat d'un Diadème - Non Terminé.
Achat du premier diadème de Ruby. A cette époque, la professeur était une créature faible et rougissante, facilement manipulable et terriblement timide. Mal à l'aise sous les yeux du Vendeur, le Compte Jin, elle parvient pourtant à formuler une demande claire : elle ne veut plus de sa tiare en végétaux, chargée de trop lourds souvenirs, et en désire une "argent, si possible, et sertie d'un saphir, ou d'une pierre dans le même teinte". Le topic n'est pas clos, mais Ruby obtient, quand même, sa tiare, au final.


VI. Arrivée du professeur de potion - Non Terminé.
Ruby se promène dans la cité. Un accoste un inconnu qui semble ne pas connaître les lieux, lui demande son identité. C'est le nouveau professeur de potion. Ils discutent un moment. Elle lui expliquant le fonctionnement des cours, lui lui posant des questions. Quels sont les élèves turbulents, y'a-t-il déjà eu des accidents... La Cristalléenne fait de son mieux pour lui donner toutes les infos nécessaires.

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Jeu 16 Avr 2009 - 19:44, édité 3 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 16 Avr 2009 - 19:32

Carnet de Route de Ruby



2nd Feuillet
Evolution



I. Alors qu'elle est seule
Ruby trouve un mot dans son casier. Une demande de duel, sans nom, à la nuit tombée. La Cristalléenne se rend sur les lieux, par curiosité et c'est alors que son adversaire se présente à elle : une jeune fille, probablement une élève, l'attend. Vannila (la jeune fille) veut "montrer ses pouvoirs" à la professeur qui, à l'époque pacifique, refuse, ne voyant pas l'intérêt d'un duel. Ruby essaye de la dissuader mais la jeune fille fonce sur elle. Les attaques dela gamine, n'ont, heureusement, pas la moindre prise sur la Professeur, déjà initiée aux arcanes de la glace avec lesquelles Vannila essaye de la blesser.
Au final, la jeune fille accepte que la Cristalléenne lui "apprenne des trucs", comme elle dit. Ruby se livre donc à un cours privé, au pied de la Fontaine Cryselle. Puis elles se rendent au Lac Yuta.

II. Une Aide pour une Ondine - Non Terminé
Ruby est appelée en urgence sur les rives du lac pour une affaire courante :
aider une jeune sirène, désirant "vivre" sous l'eau des dortoirs, à ne pas se faire dévorer par les requins qui gardent les profondeurs. Topics bloqué par la sirène en question.

III. Quand l'eau et le feu se rencontre
Ruby retrouve Naciniah sur les Falaises de Felt pour s'entraîner, elle qui ne maîtrise pas ou peu l'art du combat. Et quoi de mieux, dans le fond, de que s'entraîner avec quelqu'un maîtrisant l'élément contraire au sien ? Les deux amies échangent blagues et piques, se tâtant mutuellement afin de progresser. Feu, eau, lave, boule de glace. Le tout d'abord en douceur puis avec plus de violence.


Mon niveau de rp était très aléatoire. Les messages de 4 lignes succédaient les messages d'une 15aine, ce qui pour l'époque, c'était du bon niveau... J'étais également à tendance grosbill, comme quoi, j'ai évolué.


IV. Dans le Bâteau de Mlle Ruby - Non Terminé
Première rencontre avec Shin. Jeune élève, il lui demande l'instruire sur le froid, la glace. Elle accepte et l'isole complètement dans un navire glace du repaire des Aquas. La température intérieure doit avoisiner les -50°. Shin se révèle être un élève indiscipliné et insolent, mais elle continue quand même à lui enseigner ce qu'elle sait, dans la mesure du possible, par pur altruisme, sans demander pourquoi au jeune homme pourquoi il désire apprendre pareilles choses. Puis un jour, il disparaît, sans laisser de nouvelles.

V. [topic perdu de cours particulier avec F'lith]
Un élève se présente à Ruby pour s'inscrire au cours. Elle veut jauger sa puissance afin de savoir dans quelle classe le fondre, mais, plus elle fait d'exercices avec lui, plus son coeur penche du côté de l'attirance. F'lith lui aussi ressent cela et, à la limite de se donner un baiser, la cristalléenne finit par reculer et lui donne rendre-vous, le lendemain, à la Fontaine Cryselle.

VI. Rendez-vous avec un prof
Et le rendez-vous à lieu. Mais au dernier moment, F'lith se dérobe et lui avoue qu'il n'est pas prêt à voir quelqu'un. Ruby s'énerve, tout en étant déçue. Rongée de honte, elle s'emporte, et tout son univers de féminité dominante s'écroule lorsqu'elle voit le tatouage de F'lith. Dépitée, morte de déception, elle s'exile dans les Grottes où, en mêlant son sang à de l'eau, elle formera de la Glace spéciale, qui ne fond pas, et où elle mourra doucement. Mais c'est alors que son esprit se détache de son corps à la recherche d'aide.



Ce topic marque la fin de la période "saine" de Ruby, mais également celle "timide trop introvertie kikoo je suis nulle". A partir de ce moment, mon personnage commence sa véritable évolution, tous le reste n'ayant été que préliminaire.



Cours Particulier avec Lâane

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Mer 20 Mai 2009 - 12:46, édité 3 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 19 Avr 2009 - 21:17

Carnet de Route de Ruby



3ième Feuillet
Eveil



I. Chères Tombes vous m'avez manquées
L'esprit de Ruby est détaché de son corps. Ce sort n'est en aucun cas autorisé à Elament, n'ayant rapport avec aucun élément, mais un rituel propre à sa race lui permet de le faire. Ceci était un outre-passement des règle de ma part, mais qu'importe. Toujours est-il que l'esprit de la femme au corps d'enfant erre partout aux alentours de la cité, au bord de l'évanouissement (c'est à dire la mort de la Cristalléenne). Sous forme de "fantôme", elle rencontre Clad, aussi appelé Azazel, elle rencontre de même Sophie et Brasia, des Ignis. Mais ce ne sont pas ces personnes que l'esprit torturé du corps à l'agonie cherche. Ces personnes ne répondent pas à la question "qu'avez-vous fait de bien aujourd'hui ?", ils ne sont pas du loup... Le Spectre s'en va vers un Ailleurs...

II. Tout n'est que cendre
Du Cimetière aux Monts Décharnés, toujours suivie par Clad, Ruby-fantôme rencontre Midô Ban, un professeur de la cité, et Lya, une habitante qui vient de sauver un oiseau. Ruby s'enquit des motivations de son acte "Pourquoi sauves-tu quelqu'un qui mourra demain ?" lui demande-t-elle, ce à quoi l'habitante répond qu'il y a encore de l'espoir. Philosophant tous sur le sens de la vie, Ruby conclue de nouveau que la personne qu'elle cherche ne se trouve pas ici, mais, ayant découvert la valeur de l'espoir, elle retourne à ses recherches, s'évanouissant de nouveau.

III. Anciennes Blessures
Faible mais suivant son instinct, le fantôme se dirige vers les Falaises, vers lesquelles des Voix la guident. Ne sachant ni à qui elles sont, ni d'où elles viennent, la petite fille les écoute aveuglément. C'est alors qu'elle rencontre Archaël, un ange lumineux, qui lui parle du destin, de ses hasards. Il a de la peine dans les yeux, une peine qi fait écho à celle de la Cristalléenne. Il s'enquit de sa santé, et Ruby tente de lui expliquer pourquoi elle est là, même si elle n'a aucun souvenir des derniers moments de sa vie consciente. Néanmoins, cette partie de leur dialogue permet de comprendre ce qui se passe :
"Je ne connais pas toute les traditions de mon peuple. Et, peut être cet état n'est en rien la cause d'un changement que j'aurais subit. Mais, prudence est mère de sureté disent les anciens dictons..."
"Certains écrits disent que lorsque la Déesse Louve accorde à un mortel un don, elle leur accorde le droit de se marquer pour que tous puissent le reconnaitre. Ainsi, par exemple, les femmes en âge de procréer recoivent le tatouage de l'animal dont les manières de leur instinct sont les plus proches. Par la même occasion, les personnes apte à transmettre le savoir ... s'éclaircissent."
"Ce qui se passe après, je ne saurais l'affirmer pour le deuxième exemple. Mais ce que j'en sais, c'est qu'on ne revoit pas les hommes et les femmes qui passent par cette épreuve durant plusieurs jours. Peut être passent-ils dans cet état, pour parcourir le monde et en apprendre encore. Je ne sais pas."
"Ainsi, j'erre, sotte, à la recherche d'une personne qui pourrait m'aider sans qu'elle ne sache que faire. Et, si je suis une déduction logique: Pourquoi n'ais-je pas été voir une personne de mon peuple? Je suis peut être sotte et niaise, mais ma fierté est encore là. Jamais personne ne demanderait de l'aide à un peuple aussi divisé que le mien. Je n'appartiens véritablement à aucun clan. Et les clans ne transmettent pas leur savoir à une personne qui n'est pas des leurs."

IV. La Glace Immergée - Non Terminé.
Long Rp que je ne vous conseille pas de lire. On pourrait résumer ainsi : Archaël et Sélène, une fée qui se trouvait là par hasard, fouille dans les grottes ayant pour seul guide un fantôme au bord de l'évanouissement. Ils évitent du mieux possible les dangers et parviennent finalement dans une grande salle naturelle, au fond de laquelle se trouve un lac glacé. A vrai dire, ce morceau énorme de glace n'est autre que le tombeau de la Cristalléenne : de l'Eau de Cristal, c'est à dire de l'Eau d'Aqua, gelée, mélangée au sang de l'élémentaliste à l'origine de l'eau. Incassable. Grace à un rituel basé sur le sang de Mercure, le loup de Sélène, le sang se rapprochant le plus de Ruby, de sa race et de son clan, et de Runes d'Archaël, ils parviennent à la ramener à la vie... juste après sa mort, moment pendant lequel la jeune femme a eu conscience de tout l'Univers, et un lien se créée entre eux, fugace, mais pourtant éternel. Ce lien est très important pour la suite des rp entre moi et Archaël et des évènements ayant conduit à la bataille.
Ayant franchit les murailles mentales du Trône, celui-ci se retrouve submergé par les consciences de ses ancêtres angéliques, et perd le contrôle de ses pouvoirs... Et son manque du ciel le pousse aux limites de l'inconscience.
Ruby ouvre un passage, et tombe inconsciente, ayant puisé au delà de ses forces. Mais la vue du ciel rend à l'ange une partie de ses facultés mentales. Portée par Mercure, Ruby est finalement sauvée. Grâce à Sélène, grâce à Archaël, sa nouvelle meute.
Une nouvelle vie peut enfin commencer !

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Lun 4 Mai 2009 - 14:39, édité 1 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageVen 1 Mai 2009 - 21:31

Carnet de Route de Ruby



4ième Feuillet
Apprentissage


I. Apharez devant l'Ecole
Notre protagoniste adorée reprend doucement des forces, s'étant éveillée des grottes quelques semaines plus tôt. Alors qu'elle dort dans son bureau, pelotonnée en boule sous la neige artificielle qu'elle a elle-même créée, du vacarme se fait entendre dans le couloir : une jeune fille hurle à tout va. La Cristalléenne se lève, et va voir ce qui se passe. Lillionne, la jeune fille présente, lui demande de la suivre de toute urgence, qu'une chose grave requiert son attention. Ruby la suit donc.

II. Devant la Cité
Au bout de quelques minutes de course, traversant la cité, la Cristalléenne et la jeune fille se retrouve sur la muraille, côté Sud, à la porte de la cité. Une petite foule s'est constitué sur les remparts car, dehors, il y a Apharez Sycan devant la cité : la Reine des Démons en personne ! La jeune femme sort et présente son respect à la démone, qui s'exprime alors en ces termes : " Quand le ciel se zèbrera d'éclairs verts et que la mer se changera en sang. Je serais alors ici même pour combattre la cité. Si jamais le combat tourne en ma faveur alors Layna devra se prosterner devant moi et me livrer la cité. Mais si malheureusement, et cela n'arrivera pas, je devais perdre se combat alors je jure de relacher l'élève qui est retenue dans le fin fond de mon antre. " Ruby alors apprend une terrible nouvelle : Sélène est prisonnière d'Apharez ! Pire encore, la guerre va bientôt avoir lieu. La professeur va donc prévenir Layna.

III. Mercure
Oui, Sélène a été kidnappée par la Reine des Démons. Inquiète sur son sort, en considérant la fée aveugle comme un membre de sa meute, Ruby part à la recherche de Mercure, la louve, dans l'espoir que celle-ci la conduise à Sélène. Mais, blessée, la louve n'est pas d'un grand secours, pas même au travers du lien qui s'est créée entre elle et Ruby. La Professeur la soigne du mieux possible, évacuant le poison se trouvant dans son corps. Ruby jure alors de retrouver Sélène et ce, qu'importe le prix.

IV. Pensif
Blessée, enfin, égratignée suite à sa "balade" dans la forêt Dark, la Cristalléenne s'incarne dans la Fontaine Cryselle, en usant de sa maîtrise de l'eau. C'est alors qu'elle rencontre un jeune homme qui désire l'aider. Il sort des herbes et de son sac et se prépare à l'aider, mais, suspicieuse, la Cristalléenne refuse d'abord pour accepter ensuite. Ca se soigne, ça discute un peu. Puis Ruby retourne dans la fontaine, prête à partir de nouveau. Elle se fond, et c'est alors que l'eau recrache sa tiare frontale, symbole de son clan, comme si, en acceptant une nouvelle meute - et en allant aider un membre de celle-ci - la Cristalléenne s'était détachée de son passé.

V. Les Morts ressurgissent - Non Terminé
Aux termes d'un nouveau voyage, Ruby arrive à la lagune. S'incarnant directement dans le lac, elle ressemble de loin à un démon à d'étrange pouvoir, vêtue de brumes et de cristaux de glace. Sentant un regard sur elle, la jeune femme cherche un intrus ou un visiteur inopportun, et c'est alors qu'elle rencontre un jeune homme étonné de la voir. Ruby le flaire et l'effraie sans le vouloir, devenue maintenant cette entité possédée par la folie que tout le monde connait. Reconnaissant une odeur connue, la Cristalléenne demande au jeune homme avec quel Cristalléen celui-ci a voyager. Apprenant le décès d'un de ses parents éloignés, Ruby témoigne d'un étonnante agressivité. Comment est-il mort, où reposent ses os. Telles sont ses questions.

VI. L'Orage gronde de plus en plus fort
Semant la mort auprès des démons dans la forêt, Ruby rencontre alors, de nouveau, Shinreï Suiton - Shin. Sentant sur lui se sang, la jeune femme entre en contact avec lui et s'étonne alors d'apprendre que celui-ci désire pousser de nouveau son enseignement sur l'eau. Elle accepte à condition que lui-même lui apprenne ce qu'il sait sur l'art du combat et des arcanes de la magie. Aux termes d'un contrat oral officieux, l'entraînement de la Cristalléenne débute. Shin se trouve être un maître violent et sec. Mais cela n'étonne pas la Cristalléenne, ayant vécu dans son enfance un entraînement pire : celui de son Fërima, de son Oncle. Pour elle, la violence dans l'éducation est une chose banale. Pourtant, lorsque le drow, partant d'une bonne volonté, masse le dos de la jeune femme tombée dans l'inconscience, celle-ci réagit violemment, outrée de ce contact physique et, en pleine hystérie hallucinatoire, elle rechute dans l'inconscience en oubliant tout ce qui s'est passé.
L'entraînement reprend à son réveil, tandis que Ruby se montre froide mais docile (d'une extrême docilité, proche de la soumission totale). Celui-ci finit, Ruby et Shin fixent l'entraînement du jeune Aqua sur les Falaises de Felt, loin "des cubes d'humains" qu'abhorre la professeur. Sentant un appel fort en elle, La Cristalléenne met rapidement fin à la rencontre.

VII. Petit Problème
Mais Ruby ne se dirige pas en premier vers le lieu d'où vient l'appel qu'elle entend, encore faiblement. Elle retourne à la cité, dispenser les cours particuliers qu'on lui a demandé de donner. Une jeune hybride chat, Calypso, terrifiée par l'eau, se révèle être une élève indisciplinée. Sombrant dans une terreur hystérique, l'hybride attaque la cristalléenne avec son épée. Obligée de se défendre, Ruby la blesse plus que de raison. Appelant à son aide Lorelaï, l'infirmière, l'elfe de lune, troublée par la violence de la professeur de l'eau, perd confiance en une amie, jusqu'à ce que Ruby lui explique le fin mot de l'histoire. C'est à ce moment là que l'Appel redouble de puissance, hypnotisant totalement la Cristalléenne qui sort sans attendre.

VIII. Soupirs du Ciel - Non Terminé
Exigeant des Renseignements, l'infirmière accompagne Ruby jusqu'à son pavillon mais celle-ci, incapable de s'exprimer correctement, ne fait qu'embrouiller encore plus la réflexion de l'elfe. Finalement, La Cristalléenne disparaît, absorbée corps et âme à la litanie qu'elle ressent via ce Lien qu'elle ne peut pas expliquer, droit vers Archaël...

IX. Les Plumes s'envolent dans le Vent
... Droit vers la Tour des Vents, au coeur de la cité. La rencontre peut être qualifiée d'émouvante, car l'attirance entre les deux jeunes gens est tangible, mais également de triste, car la raison de la rencontre est bien naturellement la disparition de Sélène. Archaël et Ruby conclue un pacte de sang : appartenant l'un et l'autre à la même meute, ils feront tous pour s'entre-aider. L'ange rentre dans un sujet bien plus grave : il a un message pour Ruby, de la part des puissances démoniaques. "Quand à la statue de glace qui vous sert de prof de l'eau" récita-t-il, "dis-lui que si elle n'a toujours pas trouvé d'amant aux caresses assez brûlantes pour la faire fondre, nous voulons bien nous charger de lui en amener un. Bientôt. "
La menace sous-entendue n'atteint pas la jeune femme - ou, tout du moins, essaie-t-elle de le faire croire. A vrai dire, sa haine à l'égard des démons n'en est qu'affirmée d'avantage. Le baiser de sang enfin échangé, Ruby se laisse chuter dans le vide, mettant fin à la discussion.

X. Goutte d'eau
Accomplissant ce qu'elle avait promis de faire, Ruby se dirige aux Falaises de Felt afin de dispenser son enseignement à Shin. On ne parle pas ici de petits sorts drôles que l'on apprend aux élèves, non. On parle de la magie Aquatique poussée à son plus haut niveau, aux arcanes secrètes de l'Eau. Malheureusement, Shin, le bon professeur, se trouve être un élève indiscipliné, ce qui choque profondément la Cristalléenne qui met alors fin au court cours, se dirigeant vers la Tour de Tÿios.




Feuillet Annexe
Pacte


[justify]I. Le Drow et la Louve
Ruby a donné rendez-vous à Shin aux marais, afin de lui livrer les enseignements spéciaux qu'elle a promis de lui apprendre. Discrète, elle pense pas être être repérée par son élève, ce qui n'est pas le cas. La jeune femme se livre alors à un discours passionné sur la raison qui la pousse à ne pas livrer ses secrets à Shin, au bout de quoi, le tatouage sur son épaule se transforme en une rune qui, dans sa langue, signifie "traître", "parjure" ou "exilée", le mensonge étant une chose oni. Après quelques échanges de coup, la Cristalléenne réplique avec une lance de glace, que Shin brise. Quelques éclats de verre s'enfonce dans la peau de celui-ci, alors que Ruby se dissout dans l'eau des marais pour fuir.

II. Double Visage
Là bas, elle rencontre Eal, un habitant aux pulsions aussi sanglantes qu'elle. Trouvant un écho à sa folie dans la sauvagerie du jeune homme, tout deux chassent ensemble. Fortement attirée - sur le plan émotionnel - par Eal, Ruby conclut une seconde chasse.

III. - Topic en cours de cherchage ~

[u]IV. La Valse des Tempêtes

Le temps est venu d'une nouvelle rencontre entre Shin et Ruby : celle si se déroule de nouveau dans les marais, un message ayant été porté à la Cristalléenne. Elle y va seule, et rencontre là-bas son ancien professeur, et ancien élève. Au cours d'un duel épique, elle bat Shin, usant d'un oublie de sa part : un morceau de glace qui était rentré sous la chair du jeune homme, au cours de leur dernier face à face.

V. Jeu sous la lune Argentée - Non Terminé
Seconde chasse avec Eal. Ca effraie des trolls, ça décapite du démon, ça déshydrate du méchant, ça répand donc le sang proprement, pour le plus grand plaisir des 2 protagonistes. Pour la route, une petite comptine Cristalléenne :
Glace, soeur, Ôh toi éternel cristal,
Entend la voix d'une de tes filles, amie de lune,
Accompagne ma main, tue proprement,
Et fais que ma force glace mes ennemis.


IV. Incarnat

V. Neige Blanche, Roc noir

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Lun 4 Mai 2009 - 20:00, édité 2 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageLun 4 Mai 2009 - 14:17

Bataille d'Elament



5ième Feuillet
Front du Lac
- Extrait -


Au milieu de la Bataille, dans un mot de la main de Ruby à Layna, on trouva griffonnées ces quelques lignes :

"Rapport de combat :
[...] Nous pensions que l'attaque allait survenir bien plus tard. Nous pensions aussi que la Cité était construite de telle sorte qu'Apharez nous ferai subir un siège. Nous pensions que le nord serait le plus attaqué et que tomberai - si elle devait tomber - la partie Est de la ville. Nous pensions tellement de choses que nous en sommes venu à oublier la nature de nos adversaires [...]"

"Rapport de Combat :
La première victime fut un solide soldat elfe. Sa beauté tape à l'oeil s'éteignit d'une flèche dans sa prunelle. Il était l'heure du soupé lorsque la première flèche se ficha. [...] Il nous fallut attendre la fin du soupé pour que les démons se décident enfin à effacer ce nuage qui les entravait à l'attaque autant qu'il nous cachait leur arrivée."


***


Mais, lancée dans son élan de colère, Ruby sauta par dessus les créneaux. Elle arca le dos, esquiva une flèche qui s'emmêla dans ses cheveux. Elle se contorsionna pour que ses pieds touchent en premier le sol et s'il était vrai qu'elle s'y était prise trop tard pour donner à son corps un état proche de la vapeur, ses articulations - pourtant habituées aux rigueurs de la chasse - accusèrent le coup avec difficulté. Mais il y avait en ce monde peu de choses qui pouvait maintenant fait gémir de douleur la Maîtresse de l'Eau.

Avec la rapidité d'un clignement de paupière, elle passa de sa forme humaine à sa forme animale. Et avec la même rapidité, les premiers assaillants furent sur elle. Telle une ombre blanche, vêtue de mousseline et de dentelle, elle passa sur un dos, souple, mince, agile, légère, broyant là une nuque, ouvrant une jugulaire ici. Là encore, elle trouva la résistance d'une armure et le froid fut son allié, cassant le fer avec facilité, gelant la chair et la rendant tout aussi cassables que ne l'avait été la carapace inutile.
Ici, aussi, la Cristalléenne se fit mage de son domaine, éveillant les fureurs abîssales de sa rage conservatrice pour faire expier aux violeurs de son territoire leur stupidité. Elle était sourde aux hurlements, sourde aux coups aussi, qui parfois touchaient son corps. Elle reconnaissait un démon à son odeur et, quoi qu'elle ne fut pas certaine de ne pas tuer des alliés, la Louve était presque sûre qu'ils n'étaient qu'une dizaine a avoir sauté par dessus l'unique protection de la ville pour sauter au coeur du carnage, marcher parmi les tripes, les membres et les cadavres.


***


"Vers la mi-nuit, les premières troupes ailés ont attaqué les veilleurs du front du Lac. Tandis que certains se reposaient, d'autres essayaient de décoller les restes des cadavres d'enfants du peuple du Lac que les démons se sont amusés à jeter avec violence sur la muraille, pour refaire la décoration de leur future possession. Aucun d'entre eux n'ont entendu battre les ailes des destriers sous-terrains."

[...]

"Les pertes adverses ont été trop importante pour une attaque d'une aussi grande importance. La surprise aurait pu causer notre perte. Je crains une simple attaque d'éclaireur pour mesurer l'état de nos troupes. et s'il ne s'agit que d'éclaireurs, je ne préfère pas imaginer le gros des forces."

[...]

"C'est aux environs de l'aube que le combat a reprit. Moi, ainsi que quelques combattants de courage, sommes passés par dessus la muraille. Sur les quinze sortis ne sont revenu qu'une demie douzaine. Les attaques aériennes des démons ont affaibli et divisé nos forces. C'est une tornade aquatique née d'une attaque suicide d'un habitant de la cité qui nous a sauvé la vie."

[...]

"C'est la première éclaircie depuis longtemps, je pense, et on voit enfin le ciel. Cela reculera les attaques des démons les plus déchaînés. Je sens dans l'air qu'il va faire beau longtemps. Le brouillard s'est d'ailleurs dissipé et le campement des démons est visible. Les tentes sont trop nombreuses, elles sont comme une forêt sans gibier. Et il y en a une immense et bien décorée au milieu de tout cela, mais je ne sais pas encore qui est le commandant adverse. Il plane dans l'air une odeur de musc. Il doit s'agir d'une femme. Mais je suis méconnaissante des généraux de la Reine des Enfers. [...] Il est clairement visible par la fumée qui s'élève que l'Île du Lac a été prise. Si nous voulons déloger les démons, il faudra le faire en une seule fois sinon, nous repartirons du début. [...] Les perchoirs sont démons ailés sont des pillotis. Ainsi, les créatures ailées sont éloignées de nos traits. Peut-être qu'une tornade aquatique pourra détruire tout cela ? Je ne me tenterai pas même seule à traverser tout le campement ennemis. Leur tour de garde sont trop bien réglé. Leur discipline est parfaite."

[...]

"Cela fait 2 jours qu'il fait beau. Est-ce un sort des Aeras pour dégager le ciel ? Il semble s'affaiblir en tout cas. Nous n'avons eu qu'à essuyer que deux rixes entre les habitants. Je n'ai pas fais preuve de violence pour leur faire comprendre que le relâchement n'était pas autorisé. Il faut surveiller le moral des assiégés."

[...]

"Le ciel est de plus en plus sombre. L'air devient plus pesant. J'ai un mauvais pressentiment pour la suite. Même les deux petits affrontements recu au cours des derniers jours ne sont pas la preuve d'une véritable activité du côté des adversaires. Peut-être ont-il essayé de faire en sorte que nous relachions notre vigilance tout en resserrant le ressort de leur puissance. Ils vont peut-être tout relâcher d'un coup. Bientôt."

[...]

"Il s'est mis à pleuvoir alors que la nuit tombait doucement et que le ciel redevenait de nouveau totalement sombre. J'ai eu des échos de grosses pertes et terrains et d'hommes du côté du Square et de l'Est. Nous sommes comme en autarcie. De notre côté, les morts ne sont pas trop nombreuses. J'ai entre'aperçut le profil du combattant adverse et un doute immense me tiraille. Je ne suis pas sûre. Une succube, femme, en tout cas, mais ... Je ne préfère pas faire peur aux hommes ici présent."

[...]

"Les cors retentissent et j'entends d'ici les harnais que l'ont scellent sur le dos de montures immenses. Ce soir, nous perdrons ou nous gagnerons. J'ai toujours ce mauvais pressentiment."


***


Suite à cela, plus rien, tout n'est que cendre et sang et mort. Un baisé rapidement échangé avec Shin, une caresse le long du flanc, et un coup de couteau dans le dos, au sens propre du terme. Que dire ? Un allié tua la professeur de l'eau en plein milieu du carnage ? Non, ces mots seuls ne suffisent pas à résumer ce qui s'était passé. Celui qui avait été élève et professeur et qui aurait pu être un amant, celui-là a tué, du tranchant d'une dague d'un métal oni, une figure importante de la cité. Et encore, pas sur le coup.

Son agonie a certes été rapide, mais pas calme, ni douce. En chatouillant son foie, l'hémorragie a été longue, douloureuse, et les conséquences dramatiques : dans une explosion de magie pure, de puissance et de maîtrise, la Cristalléenne tua simplement une grande partie des adversaires, mais également des dizaines, voire des centaines d'habitants, élèves et vagabonds alliés. Tueuse-D'Elèves, voila le souvenir que l'on garda d'elle.

Tout aurait pu finir ici, sans l'aide de Métatron : il usa de son pouvoir angélique et ramena la jeune femme à la vie, qui, voyant son oeuvre, et l'avancée des démons, préféra disparaitre dans la forêt. Fuite ? Non. Lâcheté ? Pas plus ! Simplement, elle partit à la recherche de combattants qu'elle seule pouvait convertir. Dans la forêt, lors de ses chasses nocturnes, elle avait erré loin, plus loin encore que n'importe quel pied de race magique n'avait foulé. Et là, elle avait découvert les anciennes meutes de loups séculaires, gardiens anciens de terres oubliées. Chevauchant le plus grand, le plus fort, le chef, tout de noir velu, elle revint à la cité au dernier moment, sauvant des lames démoniaques les Aeras de la Tour des Vents éventrée.

Extrait du journal d'Archaël :
" Après cela, nous nous sommes effondrés. Un seul démon aurait pu tous nous tuer, et nous n'avions pu repousser que ceux qui se trouvaient à l'extérieur. Ce furent les Grands Loups qui ont sauvés. Ce sont eux qui ont envahi la Tour et qui ont égorgé silencieusement tous les démons qui y restaient. Eux aussi qui ont tué les Dragons au sol. Nous ne les avons pas entendus venir, mais ils étaient là. "


Et après cela ? Après... La dissolution.

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Lun 4 Mai 2009 - 14:38, édité 1 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageLun 4 Mai 2009 - 14:37

Carnet de Route de Ruby



6ième Feuillet
Hésitation


I. Des Larmes couleur d'Obsidienne
Suite à la bataille, Ruby décide de quitter la cité pour trouver un lieu où elle serait à sa place, où on ne la jetterai pas et où ses différences ne seraient rien. Elle va donc faire ses adieux à Shin, et le trouve au milieu de la Forêt Darke en pleine "chasse", ils discutent et au fur et à mesure, se rapprochent pour finir par s'embrasser. Ruby laisse ensuite sous-entendre que si un signe venant de la déesse Louve s'impose à elle, elle pourrait bien rester.

II. Réveil Difficile - Non Terminé
Continuant la distribution de ses remerciements, Ruby s'en va recontrer Métatron. Elle le trouve près du Square Xéna, en pleine supervision de la reconstruction de cette partie de la muraille et du refleurissement du parc, terriblement atteint lors de la Bataille.

III. Au Crépuscule
Le signe qu'elle attendait se produit : le ciel lui dit de rester dans la cité sous la forme d'un ancien élève qui lui a sauvé la vie lorsqu'elle venait à peine d'arriver dans la cité : Dwen, un jeune aveugle qui, des années plus tôt, totalement par hasard, à protéger l'existence de la Cristalléenne. Celle-ci ne l'avait pas oublié et, reconnaissant son odeur, le sauve d'une attaque de démon avant de l'accompagner jusqu'à la porte de la Cité.

IV. Angel Arrive - Non Terminé
Reprenant ses titres et son travail, la jeune professeur s'en va accueillir un nouveau professeur Aqua, qui lui prendra une partie de son travail. Sa réputation grandement atteinte par les meurtres de la Bataille, c'est pour elle une obligation de confier ses plus jeunes élèves (les plus effrayés) à une tierce-personne. Celui meure malheureusement un peu plus tard.

V. Nuit sombre et froide
Rencontre auprès de la fontaine d'un habitant, gérant de la forge. Celui-ci ignore presque totalement l'existence de ses pouvoirs, passant son temps entre sa forge et l'alcool avec lesquels il s'enivre quotidiennement. Ruby, alternant effroi et attirance, tente de lui ouvre les yeux sur la Terre, détruisant au passage quelques dalles de la place de la Fontaine Cryselle.

VI. Chardons
En pleine méditation dans le cimetière, assise sur une tombe qu'elle a elle-même crée, Ruby chantonne tristement, lorsque soudain, Coralline, une de ses élèves, la surprend. Celle-ci est venue faire ses Adieux à la jeune femme. Ruby, quoi que trouvant cela étrange, ne relève pas cette marque d'attention, et se concentre sur les chants de sa race, écoutant également la voix de Coralline s'éveiller dans cette aube mélancolique.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageLun 4 Mai 2009 - 14:53

Carnet de Route de Ruby



7ième Feuillet
Interlude


I. Combat contre Odereur
Combat contre Odereur lors du Tournoi en l'Honneur d'Igna. Ruby, quoi que ne connaissant que peu les bases du combat, s'en tire plutôt pas mal : sa puissance et sa maîtrise font d'elle la Maîtresse incontestée de l'Eau, et ce n'est pas un petit élève, surtout de première année, qui risque de la battre. Répliquant, la jeune femme le blesse gravement : un pic de glace l'empale au niveau de la clavicule. Accourant vers lui, la jeune femme précède les soigneurs pour l'aider, nettoyant la plaie avec de l'eau, fabriquant une attèle de fortune.

II. Prison de Dents, Ongles d'Ecaille
Pêche sous-marine avec Etho'o, un Igni reposant, à qui Ruby apprend à chasser. On sent l'ambiguité de cet apprentissage dans le topic, au cours duquel Ruby se fait d'abord gober par un poisson géant (orkal), puis éteindre une supernova crée par Etho'o par accident.

III. Bis Repetita
Achat d'une Tiare dans une bijouterie de la Cité, commerçant concerné : Silioth. Le bijou, quoi qu'en mauvais état, est rapidement réparé par la commerçante, qui est dotée d'une rare dextérité (Image approximative de la Tiare de Ruby)

IV. Remontrances et reconnaissance
Suite aux cours d'Aqua où Armand et Ruby se sont disputés, la Professeur le convoque dans son bureau et lui intime l'ordre de ne plus remettre en cause son autorité devant les élèves. Puis, Ethan entre dans son bureau, envoyé par Naciniah, puis devenir l'asistant Igni. C'est le premier homme de sa race que Ruby rencontre en dehors de son clan.

V. Tentatives
Rencontre avec Iniloth. Durant cette rencontre, Ruby apprend que Iniloth est un ancien roi aasimar, ayant été pendant des années possédé par une armure démoniaque confectionnée par un ancien disciple d'Iblis, nommé Huor. Tétanisé au nom de ce disciple (mais plus à l'évocation sous-jacente d'Iblis), Ruby fait par de sa connaissance en ce démon à Iniloth, avant de briser (ou plutôt d'atténuer) l'emprise démoniaque de l'armure sur le roi en exil.

VI. Quête - Un Humain dans la Cité
Un beau matin, un matin comme les autres... Enfin, si ce n'est qu'il pleut de l'humain. Une Gardienne de la Cité, Tarna quelque chose chose, sauve de justesse une jeune Sans-Don d'une chute mortelle. Connaissant la femme, c'était plus par ennuie que par altruisme. On fait quérir Ruby qui s'empresse de dépêcher les gens présents dans l'Arène, afin d'obtenir l'avis de la population.

VII. Quête de l'Humaine - Suite
Entre exécution, libération, emprisonnement, les habitants ne savent pas choisir. Anne, s'appelle la petite humaine. Ruby aurait préféré la transformer en créature magique : un lycan, ou un vampire ? Mais la population n'est pas pour le fait d'avoir une ancienne humaine dans la cité, sans oublier que la haine de sa transformation en aurait fait une arme contre la cité. Au final, la réflexion est de vigueur, tandis que la jeune fille est confiée à Mélian, une surveillante de la cité, altruiste.

VIII. Cours des Spécialisation Maître Elémentaire
Cours dans les Marais avec Solis et Corraline, avec spécialisation maître Elémentaire. La professeur leur apprend à se transformer en eau, dans le but de se mouvoir à grande vitesse dans les lacs, rivières, fleuves et autres.

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Dim 12 Déc 2010 - 12:35, édité 2 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageJeu 20 Aoû 2009 - 12:54

Carnet de Route de Ruby



8ième Feuillet
Une Nouvelle Ere

I. Inquiètudes
Techniquement parlant, Ruby est la dirigeante de la cité, mais cela, de façon officieuse. En effet, le Départ de Naciniah a été caché par elle à tous, sous couvert d'une maladie rare et longue, qui la force à rester alitée. Tandis que Ruby dicte des notes à Coralline, la messagère de la cité, concernant l'embauche d'une nouvelle professeur, Armand Sulimo entre en coup de vent dans son bureau, sa vie étant menacée. La jeune femme forge alors une alliance avec lui, se garantissant sa loyauté et son obéissance : elle fera tout ce qu'il est possible pour lui sauver la vie, à condition qu'il accepte de l'aider dans la guerre qui les attend : elle révèle ainsi la vérité au sujet de Naciniah, en présence d'une Coralline qu'elle espère former à prendre sa succession.

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Dim 12 Déc 2010 - 12:37, édité 1 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 3 Avr 2010 - 16:12

Carnet de Route de Ruby



9ième Feuillet
Entre perte et défaite

Notes de la Main Blanche - Odelfino
Guerisseur de l'Ordre du Saule
Feuillets perdus quelque part

Ce que la Dame Blanche murmura dans son sommeil me laissa presque ivre. Elle agonisait, sur la couche froide d'une tente de fortune, dans une forêt hantée par les démons et les fuyards. La fièvre la tuait presque plus que la plaie qui déchirait son sein, dont les lèvres étaient recousues à la fibre solide de ses cheveux : j'avais fait ma médecine, je ne pouvais rien faire de plus. La première nuit, lorsqu'ils me l'avaient apportée à l'arrière des réfugiés, elle saignait et était si pâle que j'avais cru qu'ils me rapportaient un cadavre, ces hommes et ces femmes. Il y avait tant de ferveur sur leur visage... Je ne comprenais pas. C'était Ruby ! Elle avait pris le trône de Naciniah Naûr, avait gardé le pouvoir pour elle. Son corps portait des cicatrices anciennes, et des nouvelles, ainsi que de profondes brûlures. L'état dans lequel elle était coupa court au mépris que je pouvais ressentir : une vie était une vie, qui étais-je pour juger de sa valeur ?

Ils - ses gardiens - nous jetèrent dans une tente et repartir à l'arrière repousser les démons afin de me laisser le temps d'opérer. C'était du suicide. Je ne comprenais pas. Seuls deux étaient restés sur place, et balayaient les environs d'yeux qui ne scillaient pas. Je me plongeais à mon ouvrage, catastrophé que l'on puisse faire pareil tord à la chair, épouvanté qu'une peau puisse être si pâle et si froide tout en accueillant la vie. Je travaillais des heures, les yeux brûlants, stabilisant la flamme de son être entre deux mondes. Je ne pouvais rien faire de plus. On la posa sur un brancard, entourée de gens de confiance, et nous reprîmes notre route dans les bois.

Le soir, ils montèrent une nouvelle fois une tente. D'autres partirent encore à l'arrière, tenir en respect nos ennemis pour nous laisser le loisir de nous reposer. On me convia à son chevet, surveiller son état. Et c'est cette nuit-ci qu'elle parla. Au début, elle appelait simplement Naciniah, la Dirigeante légitime, lui demandant de revenir, de ne pas les abandonner. Pourquoi, demandait-elle, pourquoi lui avoir laissé ce fardeau à elle ? Elle n'en était pas digne. J'eus du mal à saisir l'ampleur de la nouvelle : ainsi, tout ce qu'elle avait raconté été vrai, il n'y avait nul mensonge dans les annonces officielles ! J'avais exercé assez longtemps dans ma vie et veillé assez de malade pour savoir que dans le délire, seule la vérité sort de la bouche de ceux qui, comme elle, vacillent entre deux états.

Je regardais ce visage torturé par la souffrance et le brasier de la fièvre : elle avait l'air si jeune, si jeune ! Je fouillais dans ma mémoire, à la recherche de rumeurs sur elle. On disait qu'elle venait du Nord et c'était tout. Je ne savais rien de plus sur elle, notre dirigeante à tous. J'avais été bête d'écouter les commérages de la ville et, de dépit, je ne pouvais faire moins que d'écouter ce qu'elle avait à dire, toute inconsciente puisse-t-elle être.

A travers sa bouche, son ton murmurant, et pendant de très longues heures d'un sommeil qui ne me venait pas, je revivais avec elle des tractations difficiles avec des marchands et des mercenaires, j'admirais sa façon de faire plier un chasseur de prime. Je crois avoir pleuré lorsqu'elle pardonna à Shin pour l'avoir tuée. Je posais une main rassurante sur sa joue quand elle appela Archaël... Je sortis de ma besace deux pierres de chance - tradition archaïque des soigneurs de ma caste - et les posait sur ses yeux. Tandis qu'un sommeil profond la prenais, je psalmodiais des prières anciennes. Le Lendemain, quand ces gardiens voulurent la mettre sur un brancard, je leur ordonnais de me laisser faire. Je crus voir dans les yeux de certain une peur nouvelle.

La journée qui suivit, je me renseignais auprès d'eux, réclamant des nouvelles sous couvert de diagnostique : j'avais besoin de savoir ce qui c'était passé, pour moi-même, pour mon âme, mais je taisais ceci et leur fit croire que ma médication ne saura souffrir de demie-vérités. Ils se concertèrent en silence de longues minutes, avançant toujours, puis, à mi voix, l'un deux me raconta les combats.

La Dirigeante était en pleine réunion martiale avec une poignée de personne, alors que, dans la cité, la fête battait son plein. Ils craignaient une attaque des démons le lendemain, les feux n'ayant servis que de distraction. Ils n'avaient pas vraiment eu tord. Quand les premiers hurlements avaient retentit, elle était partit seule, leur donnant les ordres nécessaires. Des heures passèrent alors, nombreuses, et ils ne la revirent que plus tard, dans le Hall de l'Ecole, sous les visages altiers des statuts des anciens héros. Elle venait de mettre à bas une Reine des Enfers, ancienne élémentaliste Aera. Les colonnes portaient la glace caractéristique qui signait son style de combat : vif, implacable. Son sang et celui de son ennemi maculait certains tas de neige.

Tout avait coulé quand il était venu, ensuite : Khisath, Le Haut-Roi des Enfers, Effrit. Leurs deux natures étaient plus contradictoires que les pseudo-camps pour lesquels ils se battaient. Les chocs furent effrayants, destructeurs : de nombreuses personnes moururent sur place, tandis que la voix de la Dame retentissait : elle ordonnait aux gardiens présents de rassembler les gens et de fuir. Ils obéirent. Le combat des Titans se poursuivit à l'extérieur et, dans un dernier maëlstrom apocalyptique, il y eu une vive lueur rouge puis plus rien : elle gisait sur le sol et le roi n'était plus là, dans les jardins calcinés figés dans une gangue de glace.

Ils l'avaient donc prise avec eux, fuyant à leur tour, ne pouvant se préoccuper des blessures de la Dame dont la plus impressionnante pulsait au dessus de son sein. Au milieu de cette fuite, elle avait repris conscience - du moins le crurent-ils - et elle avait exigé qu'ils la laissent car elle devait retourner tuer cet Effrit. Elle avait fait deux pas, avait chancelé, tué un démon qui passait à portée, et s'était évanouit de nouveau. Pour de bon cette fois.

Nous nous arrêtâmes une nouvelle fois, ce jour-ci, et ils dressèrent la tente habituelle qu'ils lui réservait. Je l'installais le plus confortablement possible, puis sortit à la recherche de quelques herbes pour des soins que je voulais poursuivre, coûte que coûte. En revenant, je la trouvais allitée, mais les yeux ouverts, leur couleur comme une raison supplémentaire de ne pas la sous-estimer. Elle ne parla pas, tout le temps qu'il me fallut pour préparer l'onguent que je comptais appliquer à sa plaie principale. Avant toute chose, je m'occupais de ses autres blessures. Elle ne broncha pas, quand, par mégarde, je frappais son bras cassé, ni quand je le remis en place maladroitement sur sa poitrine nue. Mais, quand du bout des doigts avec le plus de douceur possible, je posais la pâte sur les lèvres de sa blessure, elle poussa un hurlement si perçant que mon coeur se déchira.

Elle attrapa ma main, y laissant la marque d'une brûlure de froid, et ses gardiens entrèrent dans la tente alors qu'elle s'évanouissait. Cette blessure n'était pas naturelle, et eux comme moi le comprenaient. Ils avaient compris que je ne lui voulais nul mal, mais souffraient de savoir que je devais lui en faire pour la soigner, car c'était maintenant mon seul et unique objectif : la guérir, elle, et tout ce qu'elle représentait et incarnait. Le soir, quand elle ouvrit de nouveau les yeux, je lui fis boire une potion de vigueur, et elle demanda à recevoir ses officiers, n'importe qui, tant qu'on la tenait au courant de ce qui se passait.

Elle s'assit sur son lit de camps, les seins nus découvert par un drap sale, sa blessure comme une insulte à sa beauté. Je m'assis à côté d'elle, avec son accord tacite, tandis qu'elle recevait les uns après les autres les survivants gradés de cette bataille. Je compris rapidement qu'elle détenait le respect de l'armée d'Elament, elle avait, en un temps record, chassé toute la corruption qu'entretenait autrefois les rangs des Soldats des Murailles et promu au mérite, s'attirant ainsi la reconnaissance des vétérans. Je ne voyais pourtant là nulle manipulation : simplement un sens aigu de la justice qu'on ne pouvait que louer.

Quand elle s'évanouit pour la troisième fois, ils attendirent patiemment qu'elle reprenne connaissance, il n'y avait aucune pitié dans leur comportement, juste une forme de reconnaissance que je ne pouvais saisir : le droit à la faiblesse, et l'admiration de sa force. Elle but à la coupe que je lui tendais, et mangea tout ce que je lui apportais. Je crois n'avoir jamais connu patiente plus coopérative. Bien plus tard, le soleil se couchait à peine, quand l'un deux déclara qu'il était temps qu'elle se repose, même si elle le refusait. Elle leva la main, et il se tut. Son autorité naturelle me glaça les sangs, la douleur de mon poignet comme un coeur pulsant au bout de mon bras. C'est alors que quelqu'un passa l'ouverture de la tente. Ils se redressèrent tous - ils s'étaient assis par terre en tailleur autour d'elle, comme des petits enfants venant prendre leur leçon.

Le nouvel arrivant parla de l'Île. Longtemps. Nous le suivîment parce qu'elle l'écouta.

En haut des Falaises, quatre jours plus tard, elle tenait mon bras, et celui de Wind, ses gardiens derrière elle. Il s'en était passé des choses, depuis. Nous avions rebroussés chemin pour aller vers le littoral, et je l'avais accompagnée, dans le plus grand secret, poser quelque chose près d'une tombe - en silence, quelques uns nous suivaient pour la protéger, je crois qu'elle accepta cela et les remercia sans mot-dire. Quand on lui avait raconté la mort d'Archaël, je me suis étonné de ne pas la voir réagir, alors que j'avais entendu ce nom de si nombreuses fois dans ses délires. Je n'ai compris que plus tard, bien sûr, à quel point sa peine devait être profonde pour qu'elle se refusa de l'exprimer.

Je l'ai observé apprendre, jour après jour, les noms des traîtres qui ralliaient le camps de l'ennemi. Et la liste - si longue - des morts et des disparus. Je l'ai vu se flétrir aux trahisons successives, dans l'ombre de la tente qu'on lui réservait, alors que je lui prodigais les soins nécessaire à son rétablissement. Puis, sur l'Île même, je l'ai suivis tandis qu'elle aidait les blessés. Je devinais la souffrance physique qui était la sienne dans la raideur de ses gestes, dans son changement de tenue : dès qu'elle put supporter le contact du tissu sur la plaie, elle porta des vêtements ceintrés à sa gorge. Nous ne parlions jamais. J'étais le soigneur qu'on lui avait affecté, et je crois qu'elle se doutait des révélations qu'elle m'avait faites malgré elle. Elle devait ressentir pour moi une forme de réserve naturelle. Etant qui elle était, je ne pouvais que lui pardonner.

J'étais là, aussi, quand, drapée d'une cape noire, suivit d'une poignée de personne, elle s'était rendue à la Forteresse du Nord. Elle avait enlacé Shin comme un ancien amant, et l'avait embrassé sur les deux joues comme on embrasse un frère. Je n'ai jamais haïs plus quelqu'un de cet elfe noir, mais, au travers son oeuvre, je conclus que la Dame Blanche avait raison de lui faire confiance, avait bien fait de lui pardonner. A la tour de Tÿos, quand nous n'étions plus que 5 dans une salle de commandement, elle s'était inclinée devant Shaloa Lame-Sans-Ombre et tous les autres, pères et mères de la résistance, vétérans de combats et êtres centenaires, avaient posé un genou à terre devant lui. L'Ange avait lui aussi posé un genou à terre, suite à cela, mais devant elle, lui jurant fidélité sur son sang. Elle donnait du "Mon frère" ou "Ma soeur" à tous le monde, tandis qu'ils répondaient avec "Ma Dame".

La déférence qu'ils lui adressaient n'était qu'une forme de respect qu'elle acceptait bon gré mal gré.

J'ai compris, en cette courte période, que la majesté n'est pas un titre que l'on nous donne, mais un état que l'on gagne. Et jamais je n'ai vu plus digne Impératrice que la Sang-Pâle...

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 12 Déc 2010 - 12:26


_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Jeu 17 Juil 2014 - 20:00, édité 1 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageMar 13 Nov 2012 - 16:53

Carnet de Route de Ruby



11ième Feuillet
La Destruction d'Elament

Récit de Ruby -
« Lorsque j'ai décidé de suivre les indications données par le Grimoire retrouvé sur l'Île, nous étions tous perdu et nous n'avions plus d'espoir : nous étions une poignée, éparpillés dans des bois si dangereux que j'aurai pu hésiter moi-même à y errer seule à cette époque. Nous n'avions plus de Gardienne des Éléments, nos Dieux étaient morts, nous avions été chassés hors de notre Cité. Les traînards avaient été tués, les survivants qui se faisaient capturés étaient rendu esclave et les Démons répandaient leur sang sur nos murailles pour en conjurer la magie. Nous étions sur une Île d'une civilisation qui n'était pas la nôtre, hostile et inhospitalière. Seuls les plus forts d'entre nous en sentaient la magie, qui courrait le long de la terre, qui faisait comme une poussée contre nous : la roche-même de cette île nous rejetait.

Lorsque j'ai décidé de suivre les indications données par le Grimoire retrouvé sur l'Île, et que les autres survivants m'ont suivi dans ma tâche folle, nous n'avions rien d'autre. Nous étions des morts en sursis.

Si je confie ces mots au vélin, ce n'est pas pour me dédouaner de ma faute : Elament a vu sa gloire rendue à néant sous ma direction. Layna l'avait portée sur ses épaules pendant des années, avant que les Démons ne lui ouvrent le ventre. Naciniah a redonné forme à nos barrières avant de l'abandonner. Et c'est entre mes mains qu'elle s'est transformée en braises.

Je porte cette responsabilité seule et je n'exige de personne qu'on m'en pardonne. Mais il faut que les générations suivantes connaissent notre histoire, et il faut comprendre que nous étions pauvres, et que les démons marchaient sur nos ossements, quand le Cryptex tomba entre nos mains : il nous apportait la guérison et un avenir, comment aurions-nous pu l'ignorer ?

Nous sommes parti au Quatre Coins de notre monde à la recherche de reliques légendaires, et nous les avons trouvées. Une Démone était même venue à nous, nous offrant son sang pour clore le sortilège. Il fallait un sang consenti, un sacrifice volontaire, et je me rappelle encore du « non » qui s'échappa de sa bouche, ce murmure d'agonie, au tout dernier moment, quand ma lame glissa sur sa gorge. Du monde qui s'effondra à l'intérieur de mon corps, du pressentiment puissant qui m'enivra quand je sus, indubitablement, par la moindre fibre de mon organisme, que quelque chose, quelque part, allait tourner mal.

Je n'aurais pas pu prévoir un tel résultat. Un génocide. Des deux côtés. Les pertes démoniaques furent certes plus élevées, mais nous perdîmes également beaucoup. Trop. Une nouvelle fois.

Dans les jours qui suivirent, les sorts basiques que nous mîmes en application, loin dans la nature, au cœur des collines ou de la forêt, se transformaient en véritable incendies, ouragans et tremblements de terre. Notre magie se rebellait contre nous, après tout ce que nous avions fait pour la sauvegarder. Et nous comprîmes que l'Ancien Asile était une nouvelle fois notre îlot, que là bas seulement nous pouvions utiliser notre magie sans risque.

J'ai attendu une poignée de jours avant de révoquer les droits que l'on m'avait donné, et que j'avais pris. J'ai attendu que nous revissions dans la cité, que nous eussions bâti des arbres-maisons et relevés les poutres de nos anciens domaines, découvrant l'horreur que les démons avaient causé, et la cicatrice que l'Île, en s'échouant, avait fait sur la région. J'ai donné le bâton et la couronne à un homme, allant contre mon éducation, ma race, ma vie et mon expérience : ils étaient d'un poids trop grand pour que jamais je ne voulusse les supporter une nouvelle fois.

Je reçus avec étonnement la réaction de stupeur de mes pairs lorsque j'abandonnais le pouvoir : comment aurai-je pu continuer à gouvernement un peuple que j'avais mutilé ? Nous connaissions certes les risques de notre folle entreprise, mais j'en avais été l'instigatrice unique. C'est en me suivant que nous avions perdu Elament, puis l'Île, n'était-ce pas assez pour eux ? Mais cela me toucha au cœur.

J'ai marché pied nu dans les cendres et le sang, j'ai nettoyé les corps de nos morts et de ceux du camps adverse et, quand les bûchers s'élevèrent pour emporter leurs esprits dans ce dernier voyage, je pris la décision de me consacrer aux autres dans la pénitence. La puissance qu'on me portait n'avait pas été utile une seule fois au cours de ma vie, à quoi bon continuer à essayer de m'en servir ?

Le jour se lève maintenant. Et j'espère que nul autre crépuscule ne viendra se coucher sur Elament. »

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 37
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageDim 18 Nov 2012 - 19:53

Carnet de Route de Ruby



12ième Feuillet
La Régence


I. Inattendu Héritage
Ruby, à la suite de ses erreurs répétées, décide de transmettre son pouvoir à un autre, d'abandonner la gouvernance de la Cité. Elle décide, pour s'acquitter de cette tâche, de confier ses pouvoirs à Tyrol, qui fort heureusement accepte. Son retrait de la vie politique de la Cité en ruine s'accompagne de son refus de poursuivre l'enseignement de son élément. Il s'agit pour la Dame d'une véritable retraite méritée.

II. La Marche des Outragés

III. Le Goût de l'Acier
Après la Chute de l'Île, les alentours de la Cité se sont révélés délicats pour les élémentalistes pour qui l'utilisation de leur pouvoir était une source nouvelle de danger. Et pour la Dame, puissante dans son art, ils l'étaient d'autant plus. Se retrouvant ainsi désarmée, Ruby décide qu'il est temps de corriger un laxisme profond dans son éducation : il lui faut faire ses classes, avec l'aide de la Maîtresse d'Arme, qui s'avère être une compagnie fort étrange pour la Cristalléenne.

IV. Devoirs et Sacrements - Senector
On n'oublie pas facilement les dettes, et encore moins celles de sang. Gardant toujours à l'esprit sa vengeance de la mort d'Archael, Ruby répond à l'appel d'un lieu à la magie plus forte que celle de la Cité : l'Artifice. Elle y retrouve Senector.

_________________________________________________________

http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Le Commencement :: Fiches de Personnages-

 Sujets similaires

-
» - Le réveil de la Prophétesse - La Voie du Temps, Première Partie [solo]
» Deploiement de l'Escadron Vert + Plan de la Prophétesse
» La prophétesse du culte de Kalumbra
» Songe du jour : peut-être une âme en détresse [Pv Xalina]
» Jeune Maîtresse du Savoir cherche .....