Partagez | .
 

 Mission secrète [PV - Meiko]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageMer 25 Mar 2009 - 19:08

Depuis peu, dans toute l'école, une certaine petite rumeur traînait un peu partout, se propageant bien assez vite. Et Eniphia le remarqua très rapidement, et fut des plus ravie d'entendre cette dîtes rumeur. Effectivement, cela lui serait des plus utiles dans sa guerre contre le Conte Evanescent, homme des plus cruels. Elle avait besoin de ce pion, ce tout petit pion que n'aura jamais son enemis, qui la ménera à la victoire ! Ce toute petit pion, qui sera capabler de détruire à lui tout seul l'armée de ce démon, pour enfin le tuer en personne ! Hihi.

Enfin, tout ça pour dire, que l'elfe argenté à tout simplement besoin de rencontrer la personne dont parle la rumeur. Et pour trouver cette personne, elle a réunit toutes les informations possibles. C'est un lutin, un aqua plus précisément, et il aime squatter toute la journée le restaurant, et ne mesure pas plus haut qu'une règle, sans oublier, que c'est un incroyable farceur. Mais, comment trouver un être aussi petite dans cette grande foulle ? Oh, bien sûr, intelligente comme l'elfe l'est, elle a bien sûr tout prévu, et a déjà trouver le moyen. Oui, car, elle possède un plan infaillible, et montrera à tous sa botte secrète, qui marchera à coup sûr !

"Bieeeen ! Aujourd'hui, j'ai une mission secrète à accomplir ! Mais pour cela, j'aurai besoin de ta précieuse aide, Nusirion !"

Dans la chambre des deux jeunes filles, la Petite Fée ne comprenait pas très bien par "mission secrète". Elle regardait Eniphia avec un air des plus ébahie, chose bien compréhensible. Sûrement, à cette instant précis, elle devait se demander quelle genre de bétise manigancer son amie. Elle avait généralement l'habitude avec cette fille, mais des fois, c'est vrai que c'en était des plus étonnants tellement que c'était d'une absurdité monstrueuses, mais bon. C'est Eniphia tout craché, ça. Folle, tout simplement. A croire que des fois, elle est réellement atteinte de folie. Enfin, du moins, des fois, on se le demande... !

Eniphia prit Nusirion dans sa main, sans même demander son avis. De toute façon, elle ne pourrait pas vraiment lui donner son avis, donc bon. Décidément, elle devrait vraiment lui apprendre à écrire ! Ce serait des plus utiles, mais bon, elle a déjà mis longtemps à lui apprendre à écrire son nom, alors pourquoi tous les mots de la terre? Ce serait impossible ! Ou bien trop long, un siècle au moins ! Pour Eniphia, ça n'a pas trop d'importance pour elle, mais son amie, elle, ne vit pas 1000 ans...

Avec Nusirion dans la poche de sa plus belle robe pour l'occasion - entre autre, celle avec un joli décolté-, Eniphia courut jusqu'au restaurant de l'école, tout en évitant le regard de tous les élèves. Pour ne pas se faire reconnaître au premier coup d'oeil, l'elfe avait mit ses cheveux de façon à cacher un maximun son visage, il ne fallait surtout pas attirer l'attention de son enemis, ou même peut-être de ses sbires, après tout, elle était en mission secrète ! Il fallait qu'elle agisse avec la plus haute discrétion, chose bien sûr, incapable pour elle.

Une fois entrer dans le restaurant, Eniphia se fit toute petite, et alla dans un coin, inspecter les lieux. Il n'y avait que des personnes grandes, très grandes... Plus haut qu'une règle. Aucun lutin en vue, effectivement, il serait vraiment difficile de le trouver dans tout ça, heureusement, sa petite botte secrète se trouve en ce moment même dans sa poche, sûrement en train de boudé. Après tout, Nusirion déteste le fond de ses poches, sûrement un mauvais souvenir ? Ou alors ce ne doit pas être très confortable. Barf, bientôt, elle devrait mettre du coton au fond de sa poche pour le plaisir de mademoiselle !

Apparament, Evanescent n'était pas dans les parrages, chose bien appréciables d'Eniphia, qui sortit de sa poche la petite fée qui, effectivement, boudée. La tenant par le bras, l'elfe s'accroupit en posant son genou sur le sol, et déposa la petite chose sur le sol. Un petit sourire se dessina sur ses lèvres, et murmure à son amie:

"Bien, j'ai besoin de toi pour attirer l'attention d'un lutin. Pour cela, j'ai besoin que tu utilises tous tes charmes pour l'attirer !"

Après un petit moment de reflexion, la jeune fille se rendit compte que, malheureusement, cette petite fée n'était pas vraiment à être fortiche pour jouer les dragueuses... Après avoir soupirer, elle reprit.

"Moui, bon. Tu n'as qu'à marcher seule entre les tables, avec ton air timide et perdue comme toujours, il viendra sûrement te demander si tu n'es pas perdue, et t'as intéret à assurer, hein !"

La Petite fée grogna un petit moment, et se résolut à faire ce que lui avait demandé son amie, et se dirigea tranquillement entre les tables, tandis qu'Eniphia attendait patiemment sa proie, le sol contre le mur, juste à côté de la porte, avec un sourire des plus malicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 25 Mar 2009 - 22:05

Meiko trainait tranquillement dans le restaurant, se promenant entre les jambes des gens en mangeant quelques biscottes. C'était bien quand même, il rencontrait (plus ou moins) des gens et il avait à manger quand il voulait. Surtout que depuis peu il avait partit une rumeur, sur lui-même d'ailleurs. En effet, il laissait entendre par ci et par là qu'il jouait des tours pour les gens. Pour lui, c'était une bonne façon de rencontrer des gens qui avaient des intérêts commun au sien, c'est à dire jouer des tours. De plus, il y rencontrerait des gens qui ont vraiment le sens de l'humour, pas comme sa colocataire !

*Pour ce qui est du sens de l'humour, n'importe qui ici serait mieux qu'elle !*

Bref, Meiko franchit la pièce pour s'accoter sur un mur et finir ce qui lui restait de sa collation (très bonne d'ailleurs), puis il regarda ensuite la foule, l'air rêveur. Il y avait tellement de gens à rencontrer, à découvrir, ou même à piéger ... C'est alors qu'il vit, parmi les gens et leurs longues jambes de géants, une magnifique petite fée aux ailes de libellule. Elle était si jolie, avec ses long cheveux noirs aux mèches violettes et son joli teint rose, dans sa petite robe bleu, sans compter ses magnifiques yeux émeraudes. Bref, Meiko était sous le charme, il se poussa du mur, puis partit dans la direction de la petite fée, se dirigeant vers elle, les yeux plein d'admiration.

Il arriva finalement à elle, après avoir maladroitement parcouru la salle vers elle, puis lui dit gentiment, la regardant dans les yeux.


-Salut ! Je m'appelle Meiko, enchanté de te rencontrer ! Tu cherches quelque chose ?

Il ne connaissait pas vraiment l'endroit, mais c'est tout ce qu'il trouva à dire, après cet énorme éclair qu'il reçut sur la tête, le coup de foudre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 31 Mar 2009 - 20:42

Nusirion n'avait pas très bien compris comment elle était attéris là, et déjà comment elle s'était faite embarquée. Elle qui ne demandait qu'un peu de tranquilité et de calme, elle n'en trouvera strictement jamais avec Eniphia. Soit elle est embarquée dans de drôles de situation aussi loufoque les unes et les autres, soit elle doit rester dans la bibliothèque pendant des heures le temps que madame fasse ses quelques petites choses habituel. Alala...

Enfin bon, chose sûr, elle ne s'attendait pas du tout à venir dans les restaurant. Surtout que, vu l'heure, ce n'est absolument pas la manie d'Eniphia de venir grignotter entre les repas, elle qui mange déjà à peine, pour garder sa "ligne", comme elle le dit si bien. Bientôt, elle en faira une crise d'Hypoglycémie, et qui sait si elle ne va pas tomber sur la pauvre Petite fée qui n'aura absolument rien demandé de tout ça !

Eniphia semblait chercher quelque chose, ou même éviter quelqu'un, avec ces airs. Sûrement Evanescent, ce sale démon, comme lui avait raconté Eniphia, après, elle ne l'avait vu que quelques minutes. Chose sûr, il est vraiment louche, mais méchant, c'est assez absurde venant d'un ange, mais peut-être qu'il y a des exeptions. Après tout, elle est elle-même une exeption de la nature ! Une fois les pieds au sol, Eniphia se pencha vers la petite fée pour lui dévoiler les parties de son plan. Elle n'avait pas précisé le but, mais elle savait déjà ce qu'elle devait faire. Attirer un garçon... Pour être honnête, ça ne l'étonnait pas de l'elfe, mais, elle ? Qui ne fait que 23 cm? C'est bien étrange, tout ça.

Bien sûr, Nusirion n'était pas du tout d'accord. Mais que pouvait-elle bien y faire ? Eniphia est un cas désespéré, on ne peut malheureusement plus rien pour elle. La petite s'empressa donc de faire ce que lui avais demandé son amie, mais lorsqu'elle vit la foule, sa colère partit soudainement pour laisser place à sa timidité de toujours, ce que recherchais justement l'elfe de la Lune. Quand même, c'est attroce pour elle, quand elle s'apercoit lamentablement que ce n'est qu'avec cette grande peste qu'elle arrive à se comporter à peu près normalement, c'est-à-dire elle aussi peste. A force de se cotoyer, elles se ressemblent !

Et, avec ses airs timides comme le souhaitait cette petite démone, Nusirion s'avance doucement, entre les chaises, essayant de ne pas se faire écrabouiller, regarde un peu autour d'elle, discrètement, les joues un peu rosient, ses ailes baissaient de façon abbatue.

Il ne lui fallut pas vraiment des heures, mais quelques minutes, pour faire la charmante connaissance d'un Lutin, cheveux bruns en bataille, avec de doux yeux bleus reflaitant à merveille la malice de sa race. Chose sûr, si Eniphia avait utilisé Nusirion, c'était forcément pour attirer un beau jeune homme qui doit sûrement peinait à se trouver une jolie petite amie, et tiens donc ? Nusirion en a la taille parfaite ! Cela l'intriguait de plus en plus, que voudrait-elle faire d'un Lutin, franchement ? Lui trouver un petit ami ? C'est pas vraiment le genre de l'elfe, sûrement quelque chose de bien plus stupide et diabolique, venant d'elle.

Il ne changeait en rien, que le jeune homme en face d'elle était un Lutin des plus adorables, comparés à ceux dont elle connaissait auparavant, dans son petit village dans une forêt où elle ne saurait situé à ce jour. A peine se souvient-elle de son pauvre village. Mais, pour se souvenir des regards des Petite fée ou des autres Lutins vraiment bizzares posés sur elle, dîtes plusieurs chose dû à son "don" ou "maléfice" selon les personnes, ça, honnètement, elle s'en souvient encore, malheureusement, très très bien !

Et bien sûr, celui-ci sait parler, lui ! Comment répondre, sans voix, à un si jolie Lutin ? Si seulement Eniphia ne l'avait pas laissé seule, là, dans tout ce monde ! Des fois, on se demande si son père ne devait pas être un démon ? Des fois, Nusirion s'en pose réellement la question. Alors, ne sachant pas vraiment quoi dire, et sentant la honte l'envahir, Nusirion joint comme à son habitude ses mains, rougit de plus bel et évite le regard du jeune homme cherchant à comment s'exprimer. Nusirion n'est pas du genre à courir après l'amour, certe, mais parraître malpolie et peste - comme l'est Eniphia! - face à des gens, ça, elle n'aime pas vraiment.

Et, lorsque la Petite fée se décide enfin à lever les yeux vers le beau Meiko - très beau nom, d'ailleurs. -, elle s'appercoit enfin avec effroi Eniphia s'approcha doucement, d'un pas léger et silencieux, vers les deux petites choses. Aussitôt, elle vire au pâle, imaginant le pire, faisant de très gros yeux l'observait s'approcher depuis derrière sa nouvelle connaissance, prêt à bondir sur eux. Finalement, elle veut vraiment quelque chose de ce pauvre Lutin. Ah, non ! Elle ne saurait accepter une fois de plus que son amie se sert des autres.

Alors, dans un élan de courage (il faut le préciser) mais aussi inconsciemment, Nusirion attrapa en toute hâte la main de Meiko avant qu'il ne se retourne, en voyant son visage, et l'entraine dans une course éffrénée entre les chaises et les tables. Bien sûr, de son côté, Eniphia devait ne pas très bien comprendre, et sûrement Nusirion allait le payer cher, mais si ce beau lutin pouvait s'enfuir, pourquoi ne pas risquer ? Elle l'entraina entre les pieds des gens qui ne remarquaient pas vraiment leurs présences, à toute allure, évitant de justesse les quelques passant ne regardant pas où il marchaient.

Au bout d'un certain moment de course, Nusirion s'arrêta quelques instants pour reprendre son souffle, ainsi que pour son nouvel "ami". Adossait au pied d'une des tables, la Petite fée reprenait son souffle à grande inspiration, sans faire le moindre bruit. Sûrement comprendrait-il son handicap ? Chose sûr, ils ne pourront pas rester longtemps comme ça, puisqu'Eniphia semble bien décidée de les retrouvers, en entendant les quelques complaintes des gens, sûrement les cherchait-elle entre les pieds des gens. Mais dans quelle galère s'est-elle fourrait ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 5 Avr 2009 - 20:04

Honnêtement, Eniphia avait de gros doutes sur les capacités séductives de Nusirion, qui s'avançait entre les chaises, toute petite. Enfin, selon sa déduction, une Petite Fée ne doit pas être très fréquent à Elament, puisque ses petites choses sont tellement frêle... Et pas très courageuse ! Dormalement, un Lutin, ayant bien du mal à trouver une très jolie partenaire pour sa reproduction, et vivant dans un endroit ayant peu de femmes pouvant le satisfaire, il devrait pouvoir sauter sur l'occasion, et charmer la petite Nusirion. Enfin, peut-être n'est-il pas interressé par les femmes ? Après tout, l'elfe ne savait pas grand chose sur lui. Sauf que c'est un lutin, de 30 centimètres, que c'est un aqua, et aime bien le restaurant.

Son plan n'allait peut-être pas marché. Après tout, Nusirion est une personne vraiment très peureuse et timide dans la foule, dû à sa taille et sa "maladie". Bien qu'elle soit des plus mignonnes, et que la jeune fille eut du mal à l'admettre, son amie n'est pas très douée, du coup, avec les contacts. Plutôt réservée, ce n'est qu'avec elle que la petite se comportait "normalement", c'est-à-dire avec son vrai caractère : chiante et peste, mais adorable à la fois. Toutefois, elle n'avait qu'à attirer le jeune Lutin que quelques secondes, car aussitôt vue, Eniphia n'hésitera pas à sauter dessus pour l'attraper ! Un "kidnapping", entre autre.

La Petite fée marchait donc, entre les chaises, avec comme toujours son petit air timide et perdue. Le premier air qu'elle avait vue sur la fine tête de sa petite peste adorée, lorsqu'elles s'étaient rencontrés dans cette fameuse forêt, bien loin d'Elament ! Les gens, autours, ne prêtaient pas du tout attention à la jeune fille, et on se demandait même s'ils avaient repéré sa minuscule présence. Elle marchait donc, sans savoir où vraiment aller, tandis que Eniphia observait ses faits et gestes. Il fallait absolument que ce Lutin arrive!

Pour être honnête, il ne fallut pas des heures pour que sa convoitises arrivent sur scène, à son plus grand bonheur ! Le fameux lutin de 30 cm, un aqua, et qui aiment bien squatter les restaurant... Ce moment temps attendu ! Il aborda Nusirion, comme prévue, et déjà Eniphia commençait à marcher sur la pointe des pieds vers le couple, pour tenter le kidnapping du Lutin, dont elle ne connaissait même pas le prénom. La seule chose qui lui importait, c'était qu'il travail pour elle, et fasse les pires choses à cet Evanescent de malheur ! C'est tout. Et elle en sera prête à payer pour l'avoir, s'il le fallait.

Enfin, à force, ses réserves vont devenir petite, plutôt le menacer, voilà. Toutefois, elle ne pourra pas le faire, si cette stupide Nusirion décide de s'enfuir avec le Lutin... Là, c'est une fille morte, et Eniphia, n'ayant pas compris sur le coup, resta ébahie, et figeait sur le sol, tandis que les deux petites créatures s'enfuyaient entre les chaises. Après avoir compris la trahison de sa chère amie, Eniphia se mit à terre soudainement, à quatre pattes, et observant tous les environs sur le sol. Pas très propre, d'ailleurs.

C'est que ces petites choses peuvent être rapide ! Il y avait tellement de gens, qu'Eniphia se mit à chercher entre les pieds des personnes, n'arrêtant pas de dire "Pardon, excusez-moi !", et cherchant sa petite peste. Elle s'était quand même bien cachée, mais elle n'avait pas pût partir bien loin.

*Rha! La traitre ! Si j'la chope, elle va morfler...*

S'énervant toute seule dans ces pensées, elle arriva enfin à une table où Eniphia pouvait voir un petit bras dépassé. Contente, elle passa entre les pieds de la personne et le pied la table, manquant de faire renversée la chaise du pauvre homme, pour attraper Nusirion dans sa main droite. Ainsi pas très à l'aise, elle n'attrapa pas le Lutin de suite, sa main étant quelques peu gênée. Une fois son bras gauche délivré, elle attrapa le pauvre Lutin qui ne devait pas comprendre grand chose. L'elfe se releva en toute hâte, se cognant la tête contre la table, tout en faisant un "Aïe". Elle regarda la totalité des gens, qui la regardait d'un drôle d'air.

"Ah! Vraiment désolé du dérangement ! Je m'en vais, je m'en vais"

Tout en disant ses paroles, elle avait fait une légère courbette, et se pressa de sortir de la salle. Devant la porte, elle soupira et regarda Nusirion.

"Traitresse ! Je me suis foutu la honte, là, à cause de toi. Pour la peine, dans la poche !"

La jeune fille mit donc la petite chose dans sa poche, chose que celle-ci n'aime pas, et regarda enfin son otage.

"Heu... Bonjour. Je viens de te kidnapper, si tu es pas content, ça revient à la même chose ! J'aurai besoin de tes services, à vrai dire..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 9 Avr 2009 - 0:48

Aussitôt Meiko se présenta à la jolie petite fée et lui offra son aide malgré lui qu'elle se mit à regarder par dessus-lui avec des gros yeux, apeuré. C'est quand elle vira au pâle que Meiko se demanda se qu'il se passait. Par curiosité, il entreprit de se retourner pour voir ce qui apeurait autant à la jolie demoiselle devant lui. Avant même qu'il n'ait le temps de le faire, à la grande surprise de Meiko, elle lui attrapa la main et se mit à courir. Meiko n'y comprenait pas grand chose, mais étant amoureux, il ne se posa pas trop de questions et la suivit partout entre les tables, les chaises, et les pieds des gens assis, tout en évitant en coup de théâtre l'écrasement par les pieds des gens maladroits ne regardant pas où ils allaient. Il finirent après un bon moment de course par s'arrêter dans le but de reprendre leur souffle, adossés au pied d'une table, silencieux.

Après avoir bien inspiré et avoir bien reprit son souffle, il se tourna la tête vers elle et lui demanda doucement :


-Qu'est-ce qu'il y avait ?

C'est en voyant avec horreur une main attraper la petite fée pour la faire disparaitre qu'il comprit un petit peu ce qui se passe. Il aurait voulu essayer de la sauver, seulement tout s'était passé beaucoup trop vite et il ne savait pas vraiment ou cette main était parti. Il n'eut à peine le temps de se relever qu'une autre main l'attrapa aussi, il vu en même temps le visage du kidnappeur. L'elfe aux cheveux bleus se releva, puis au grand bonheur de Meiko qui jugeait que c'était bien fait pour elle, elle se cogna la tête sur la table pour laisser échapper un petit cri. Elle s'excusa rapidement au près des gens, qui drôlement, l'observaient avec un regard interrogateur et malsain, puis elle fit une petite courbette pour sortir de la salle.

Une fois en dehors de la salle, l'elfe prit la petite fée de sa main puis la traita de traitresse pour ensuite la mettre dans sa poche avec frustration. Paradoxalement, Meiko fut un petit peu content d'entendre cette phrase, car malgré la triste et fâcheuse situation et qu'il se sentait mal pour la petite fée qui était désormais enfermée dans une poche, elle avait essayé de le sauver, cela voulait donc dire que dans un sens, elle l'aimait bien, et c'était selon Meiko un très bon début ! L'elfe regarda ensuite Meiko et lui expliqua qu'elle l'avait kidnappé, et qu'elle voulait ses services. Sur ce, Meiko arrêta de se débattre pour ainsi dire :


-T'aurais pu le dire au début que tu voulais que je t'aides ! Qu'est-ce qui t'es passé par la tête de nous kidnapper ! Ça alors...

Il regarda rapidement autour de lui, puis, voyant qu'il était seul, il retourna son regard vers l'elfe et lui dit :

-Déjà, tu pourrais commencer par te présenter, tant qu'à moi, je m'appelle Meiko ! Sinon, tu pourrais déserrer un peu ta main ? On étouffe ici ! Ah et aussi, il serait sympathique que tu libères ton amie aussi, elle doit pas être plus confortable que moi...


Dernière édition par Meiko le Dim 26 Avr 2009 - 1:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 25 Avr 2009 - 17:22

C'était peut-être un peu trop cruel, de la mettre ainsi dans sa poche, même si la Petite fée a l'habitude, avec l'elfe. C'est vrai qu'elle venait juste de rendre un énorme service pour Eniphia, mais pour elle, la sentence est inévitable : il en coûte cher, de l'humilié de la sorte. Evanescent va bientôt en coûter les frais, à son plus grand malheur. Il n'aurait jamais dû la provoquer ainsi, surtout lorsqu'on ne connait pas son côté sadique et démoniaque. Il ne sait pas du tout à quoi s'attendre ! Niak.

Enfin, pour obtenir sa vengeance, la jeune fille aurait besoin de son aide, l'aide du petit lutin. Après tout, il serait bien trop facile de l'accuser, elle qui lui a déclaré la guerre. Lui faire subir plusieurs choses à l'aide de quelqu'un d'inconnu pour lui, c'est encore mieux : comme ça, il ne la soupçonnera jamais. En plus, elle est si rusée ! Enfin, il faut aussi être une gentille fifille, si non, jamais elle réussira à amadouer le lutin. Oh, peut-être lui promettre la main de Nusirion ? Mine de rien, elle est très jolie, et un lutin ne doit pas avoir beaucoup de gente demoiselle à charmer dans cette ville de géant. Peut-être... Bon, Nusirion la détestera pendant looongtemps, mais qui sait, les coups de foudre existent ? Rapprocher deux êtres qui s'aiment... C'est si gentil, ça ! Ils voudront faire ce que désire Eniphia, et elle pourra mettre son plan à éxécution.

Finalement, Eniphia pardonnerai finalement à Nusirion, du moins si tout cela se passe comme prévu, chose, bien sûr, quasiment impossible. Mais, de son point de vue, il est assez inhabituel, pour la petite, de se montrer aussi cruelle envers son amie... Elle qui n'a rien fait, juste lui donner un peu d'amour ! Bon, si infime soit-il. Enfin, elle lui a sauvé la vie ! L'elfe avait trouvé la Petite fée seule, sans toit et sans nourriture, et voilà comment elle se fait remercier ? Bon, c'est plus sa tante qui s'occupait de la petite, certes. Mais elle lui a longtemps prêté son épaule ! D'ailleurs, sa douleur à l'épaule est partit, depuis que la petite chose squatte sa poche et non son épaule.

La petite chose dans sa main, qu'est le lutin qui devait être assez terrifié -selon elle, encore une fois- s'arrêta net de se débattre. D'ailleurs, ça faisait des chatouilles ! Ce qui n'arrange pas les choses, puisqu'il ne faut absolument pas le tuer, en l'étouffant un peu trop avec sa main. C'est si petit, ces petites choses, que l'on ne mesure même plus sa force ! Dire que, une elfe comme elle, serait capable de tuer quelqu'un rien qu'avec sa main... Elle en a des frissons rien que d'y penser. Pauvre Nusi, elle a du soucis à se faire !

Une fois le lutin stabilisé, il lui fit remarquait que l'idée de le kidnapper était absurde. Certes, elle aurait pût le lui demander, le supplier même, cette idée ne lui était même pas venue à l'esprit une seconde. Pour Eniphia, la seule chose à faire, c'était de le kidnapper et l'obliger à lui prêter main forte. En ce moment crucial, elle se sentait bien idiote et stupide. Rha, se faire ridiculiser de nouveau par un être tout aussi petit ! Quoi que, il est un peu plus grand que Nusirion... Qu'importe, il faut absolument qu'elle puisse contrôler sa colère, l'aide de ce petit monstre est en jeu !

"Ah bah heu... J'y avais pas pensé, en fait..." Elle se stoppa quelques instants pour sortir un petit rire nerveux, avant de reprendre. "Bah, ça fait plus stylé, un kidnapping, que de m'agenouiller devant un lutin pas plus haut qu'une pomme, en fait."

Remarquant l'émorne boulette qu'elle venait de faire, l'elfe reprit en vitesse, pour s'excuser :

"Ah, je ne critique en rien ta taille, hein ! Moi, je suis une grande perche, ce n'est pas mieux, héhé..."

Se critiquer sois-même, c'est la meilleur chose à faire pour s'excuser.

Finalement, il parraissait bien plus sympathique qu'elle ne l'imaginait, avec un côté marrant. En même temps, la situation en elle-même peut parraitre marrante à voir. C'est vrai que la stupidité de l'elfe peut parfois être marrante, tellement sa réaction est si imprévisible. Et puis, son nom est vraiment très mignon, "Meiko". Ainsi donc la légende urbaine s'appelle Meiko... Bah, c'est un nom, quoi. Enfin, ce que venez de souligner ce petit Meiko est aussi la vérité : elle aurait pût se présenter. Ah, avec sa stupidité, elle en oublie les bonnes manières et la politesse !

"Ah, excuse moi, je me présente, donc. Moi, c'est Eniphia ! Pour faire court, appelle moi Eni. Et elle..."

Eniphia faufila sa main dans la poche où se trouvait Nusirion, pour l'attraper et la présenter, puisqu'elle ne peut le faire seul, ainsi que de la sortir de là, comme l'avait demandé le petite Lutin. Si elle voulait son aide, il fallait bien l'amadouer, et pour cela, elle avait un plan, huhu. En même temps, elle desserait lentement son autre main, de façon à ne pas étouffer le petit Lutin, comme il venait de le dire. Si bien, qu'il glissa doucement de sa main, jusqu'à tomber. Très vite alertée, Eniphia sortit son autre main de sa poche, où s'y trouvait la petite Nusirion qu'elle venait de repêchait, la fille aux cheveux bleus attrapa de justesse le pauvre Meiko qui venait de frôler la mort ! Pauvre petite chose...

"Ah, pardon, pardon ! Je suis tête en l'air, excuse moi !"

Bien qu'elle montrait une mine un peu apeurée, Eniphia souriait intérieurement : son plan foncionnait à merveille. Et, pour une fois, la chance lui avait sourit : Meiko venait d'atterir juste à coté de la charmante Nusirion, et avait une très belle vue sur sa poitrine, de quoi le faire languir un peu plus ! Et, comme pour prendre son temps, l'elfe de la Lune en profite pour s'asseoir sur le sol, adossée au mur, en tailleur. Une fois ceci fait, elle déposa les deux petits face à elle.

"Donc, voici Nusirion, une amie que j'ai receuillit mourrante."

Certes, elle éxagérait peut-être un peu, en disant "mourrante". Elle n'agonisait pas non plus, mais il est vrai que cette toute petite chose n'aurait pas vécut bien longtemps seule. De toute façon, Nusirion ne peut pas parler, donc ne pourra rien dire.

"J'aurai donc besoin de ton aide, Meiko. Je voudrais me venger d'un sale archange qui a osé me ridiculiser devant un tas de gens. Je lui ai déjà infligé une petite sentence, mais ma soif de vengeance n'est pas encore satisfaite. J'aurai besoin de ton aide, donc, pour l'embêter avec quelques petites farces, surtout que beaucoup disent que tu es un petit farceur." Elle s'arrêta un moment, souria d'un petit sourire qui se veut chaleureux, et reprit. "Bien sûr, je pourrais te donner n'importe quoi, même la main de Nusi s'il le faut !"

Là, elle va se faire tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 26 Avr 2009 - 3:33

Eniphia expliqua à Meiko qu'elle n'avait pas pensé à simplement lui demander. Tant qu'à lui, il savait très bien qu'elle ne savait pas vraiment quoi répondre, et qu'elle devait se sentir un peu idiote à ce moment même. Elle rit nerveusement, puis sortit une excuse plutôt mauvaise, prétendant voulant agir avec plus de style que de simplement s'agenouiller devant un minuscule lutin. Meiko ne se sentit pas vraiment insulté, puisqu'il savait qu'elle était nerveuse et qu'il considérait plus les autres comme des géants que lui comme petit. Elle se rattrapa ensuite en se critiquant elle même dans le but d'excuser, Meiko en sourit.

*Elle doit vraiment avoir besoin de moi, pour devenir réagir aussi nerveusement ! J'ai bien hâte de savoir ce qu'elle veut, et ce qu'elle est prête à offrir pour cela.*

Elle finit enfin par se présenter, elle s'appelait Eniphia, c'était un très joli nom, et maintenant il connaissait enfin le nom de sa cliente(ou plutôt patronne, dans cette situation, il ne savait pas vraiment). Elle entreprit ensuite de sortir la petite fée pour la présenter et desserra sa main, comme Meiko demanda. Seulement, maladroitement, elle laissa glisser Meiko de sa main, et il se mit à tomber. Eniphia sortit rapidement son autre main dans laquelle elle tenait déjà la petite fée pour attraper et sauver le lutin de s'écraser sur le sol, elle s'excusa ensuite prétendant être un peu tête en l'air. Meiko atterrit donc face à face avec la petite fée et leurs regards se croisèrent.

-Suis-je au paradis ? Murmura doucement Meiko avec humour, devant l'ange qu'il avait devant lui.

L'elfe s'assit et déposa ensuite la petite fée et Meiko face à elle. Elle ramena par la suite Meiko à l'ordre, et lui dit le nom de l'ange qu'il avait à ses cotés, Nusirion, elle lui dit ensuite qu'elle l'avait recueillie mourante.


*C'est que c'est un très joli nom, Nusirion, j'adore ! Une chance que l'autre l'a sauvé, sinon je n'aurais jamais eu la chance de la rencontrer !*

Eniphia lui expliqua ensuite ce qu'elle voulait, elle voulait se venger d'un archange qui l'avait ridiculisé, et sa propre revanche ne la satisfaisait pas, et elle le complimenta ensuite, le traitant de petit farceur. Elle lui dit qu'elle pourrait lui offrir ce qu'il voulait, et même un mariage avec Nusirion s'il voulait. Bien sure, Meiko trouvait cela absurde, car il ne voulait pas qu'elle l'haïssent, et c'était clair qu'elle n'aimerait pas. Tout ce qu'il voulait lui, c'était une chance avec elle.

-Je veux bien t'aider, avec plaisir même, il est vrai que je ne manques jamais de faire une bonne blague. Il serait par contre pratique que tu me dises son nom et à quoi il ressemble, quelque chose qui le démarque par exemple. Mais avant de faire mes recherches et de planifier un truc, je veux savoir si j'aurai ce qui m'intéresserait. J'avoue que j'aimerais bien avoir un rendez-vous avec Nusirion, mais seulement si elle est d'accord.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 30 Avr 2009 - 16:04

Finalement, elle n'avait pas passé beaucoup de temps en compagnie du lutin sous cette table, vue qu'ils ne sont vite fais attrapés par l'elfe. Enfin, la Petite fée est habituée, maintenant. On pourrait même croire qu'elle ai oublié la signification du mot "calme". Certes, des fois elle se retrouve seule dans certains endroits car madame veut pouvoir se balader tranquillement, ces moments là sont plus de l'ennuis qu'autre chose. En tout cas, la jeune fille était assez fière, de l'avoir ainsi fait ramper entre les chaises et les tables de la cafétaria. Une petite vengeance.

En tout cas, la façon de la prendre est toujours aussi barbare. Rien ne change, de toute façon. Bien sûr, vue que son plan était de trouver le Lutin, l'elfe le prit de la même façon. Ah, si la muette savait parler, déjà bien longtemps elle lui aurait conseillé de fuir et de courir. Peut-être qu'il n'aurait pas été aussi sauvagement capturé lui aussi. Ah, tout ça à cause de leurs petites tailles, ils sont traités comme de petites poupées où l'on peut y faire ses dents !

En tout cas, elle venait de lui faire la honte devant pas mal de gens, là. Et ça, elle pouvait en être fière ! On pouvait très bien sentir la colère de l'elfe envers son amie. Tant mieux, car comme elle le dit si souvent "la colère donne des rides". Et c'est bien la dernière chose qu'elle souhaiterait ! Comme ça, dans quelques années, elle sera vieille et toute ridées, et Nusirion pourra se moquer d'elle quand elle en a envie ! Quand même, elle l'aime, sa petite Eniphia, hihi.

Enfin, pour le moment, la vie n'est pas encore très rose. Surtout quand tu dois rester à glander dans une poche toute petite et étroite, où ça bouge énormément quand la grande perche marche avec ses grandes jambes. Un lieu qu'elle déteste tant. Et pendant ce temps, madame parle tranquillement avec ce pauvre Meiko qui venait tout simplement de tomber dans un piège sournois, qui ne devait pas être confortablement installé lui aussi.

Au bout d'un petit moment, la main d'Eniphia plongea de nouveau dans la petite poche où Nusirion boudait, sans vraiment savoir pourquoi. A peine sortit de ce petit enfer compacté, la petite fée vit le lutin qui tombait, prêt à s'écraser comme une crêpe par terre. Sauf que, par pur reflexe, l'elfe rattrapa ce dernier avec la main où... se trouvait Nusirion. De ce fait, ils étaient donc tous les deux dans la main de la démone, serrés comme dans un sandwich. Par ailleurs, ce cher petite Meiko avait une vue "géniale", et si elle le pouvait, la petite fée lui aurait bien foutu un jolie coup de poing, vue sa petite phrase. Malheureusement, elle ne pouvait pas, et devait se contenter de devenir rouge comme une tomate.

Eniphia les reposa enfin sur la terre, et Nusirion fit quelques pas assez distants du jeune homme, en détournant le regard, tout en restant aussi rouge. Le pire peut-être, c'est que l'elfe venait juste de préciser que Nusirion a été recueillit "mourrante"... Ce n'est pas vraiment elle qui a prit soin de sa petite personne, mais plutôt sa tante ! Rha, et en plus, elle prend tout le mérite.

Son amie commença donc tout un blabla qui ne la concernait pas, à une exeption prêt. Elle était prête à donner n'importe quoi pour l'aide du lutin... Même la main de la Petite fée ? Là, c'est une femme morte. La rage l'avait complétement envahit, et cette fois, elle était rouge à cause de la colère et de sa timidité. Comment pouvait-elle promettre la main de son amie sans même le lui demander ?! Une chance peut-être pour l'elfe que Meiko soit présent, si non, il y a déjà longtemps qu'elle aurait eu mal.

Sauf que, ce stupide Meiko avait vraiment accepté l'offre. Enfin, un "rendez-vous", mais pour elle, c'est comme s'il acceptait Nusirion en mariage. Quelle idée stupide ! En tout cas, elle ne se gênera pas, cette fois. Encore rouge de colère, la Petite fée s'avança doucement vers sa soit-disante amie, pour grimper sur sa jambre à l'aide de son genoux. Une fois sur la jambe de son enemis, elle s'avança quelque peu, avant de donner un très jolie coup de poing au niveau du ventre de l'elfe. Mais, même si son poing est petit, sa force, elle, ne l'est pas. C'est qu'elle a pût s'entrainer ces derniers mois, à force de s'enrager contre la même personne. C'est ainsi!

Après s'être à moitié vengée -car ses pulsions meurtrières ne sont pas encore satisfaites-, Nusirion alla directement à l'opposé d'eux, s'asseoir contre le mur, et boudait, comme elle le fait si bien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 6 Mai 2009 - 14:27

Depuis le début, Nusirion était toute rouge. Comme à son habitude, 'faut dire. En temps normal, elle se serait directement mise en marche pour donner un bon coup de poing ou de pied à l'elfe, mais au lieu de ça, elle restait plantée au milieu de l'allée, la tête basse et couleur rouge tomate. Peut-être était-elle réellement tombée sous le charme du petit Meiko, puisqu'elle semblait si gênée vis-à-vis de lui ? Ou alors, elle aurait subitement changée de comportement, et virer cette saleté de violence qu'elle peut avoir à son égard ? Enfin, sans le savoir, peut-être qu'Eniphia ne la connaissait pas vraiment ?

Tandis que la Petite fée restée figée aux côtés de son prince charmant, ce dernier accepta sa "proposition". Elle aurait pû crier de joie, mais elle se contrôla. Il ne fallait pas crier victoire trop tôt ! Il faut qu'elle lui raconte tout, tout ! Toute son aventure, sa haine, la méchanceté d'Evanescent, et tout ce qu'elle sait sur lui. Absolument tout ! Comme ça, il comprendra sa haine, l'aidera, et sa vengeance sera parfaite, huhu ! Et en même temps, elle pourra tout faire pour rapprocher Nusirion et Meiko, comme ça, ils seront tous les deux quittes. Et, en plus, elle n'aura plus une Petite fée chiante sur le dos pour lui foutre de coups de poings !

Mais, en attendant que son voeux se réalise, Eniphia devra supporter la mauvaise humeur de sa petite peste préférée, qui semblait ne pas être très contente de la fin de la réponse de Meiko. Nusirion s'avançait, à petits pas comme à chaque fois, ver l'elfe qui savait à quoi s'attendre. Elle grimpa sur son genoux pour ensuite s'approcher du pauvre ventre bien plat de la jeune fille en emprintant sa jambe comme "chemin". Une fois face à son pauvre ventre qui risque de bien avoir mal, la fée lui donna un bon gros coups de poing, comme si attendait Eniphia. Sauf que, en colère comme elle peut l'être, ça fait plutôt bobo...

Sur le coup, l'elfe Argentée se mordit la lèvre inférieur et se crispa légèrement, ne voulant pas s'avouer que parfois, cette petite peste, elle a de la force ! Surtout que ce n'est pas vraiment le moment de se plaindre, puisqu'elle doit encore tout raconter à son petit Meiko qu'elle aime déjà tant. Contente ou pas, Nusirion ira à ce rendez vous ! Et si elle refuse, Eniphia l'emmènera de force. En plus, ce serait un bon moyen d'aller faire un peu de shopping, essayé de lui trouver une robe de soirée, ou même de mariée, peut-être, huhu ! Déjà pleins de projets viennent à l'esprit de l'elfe qui se retenait de ne pas crier un "Aïe".

Après quelques instants, Eniphia fit un petit sourire forcé, et commença à s'addresser à Meiko :

"Ne t'en fais pas, elle est de mauvaise humeur aujourd'hui, habituellement, elle n'est pas comme ça ! Juste un peu timide, mais elle accepterait avec joie d'avoir un rendez-vous avec toi si elle savait parler, huhu. Ne t'en fais pas, je suis comme sa soeur, et on se comprend très bien ! Je sais ce que je dis.

Ou pas. Elles se connaissent certes depuis un bon moment, savoir les pensées de quelqu'un qui ne peut parler, c'est assez difficile. Et puis, mine de rien, Eniphia sait très bien mentir ! De toute façon, elle serait prête à tout pour avoir sa vengeance contre ce maudit archange ! Même à se servir de sa meilleur amie tellement sa haine est grande ! (Même si, entre nous, elle s'en fiche un peu...)

"Enfin enfin, pour en revenir au sujet principal, qui est mon enemis, je vais d'abord te raconter un peu mon aventure, car je suis bavarde, huhu. En fait, c'était un jour comme un autre. Forcément, une histoire commence toujours par ça... En fait, j'ai fais un petit tour en ville, mais il faisait particulièrement froid ce jour-là ! J'aurai pû même mourir de froid si je ne m'étais pas réfugié dans le restaurant, qui se trouve derrière moi. Je m'en souviens parfaitement : j'avais pris un bon thé et une place bien chaude car quelqu'un venait juste de partir de cette fameuse chaise, lorsqu'un très bel ange vint à ma rencontre. Zewin, un Igni, vraiment très craquant d'ailleurs..."

Elle s'arrêta un court instant pour rêver de ce beau corps de rêve, pour continuer son récit.

"Enfin bref, alors que je papotais tranquillement avec ce beau jeune homme, ce stupide Evanescent s'invita à ma table, et installa un silence vraiment pesant et saoulant. Bien sûr, je ne souhaitais qu'une seule chose : qu'il s'en aille ! Mais tête de mule comme il est, il resté figé bêtement ! Alors, je lui ai demandé d'aller me chercher un autre verre et...Rhaaa!"

Rien que d'y penser, la rage lui montait à la tête, et ses poings se serrèrent rien que d'y penser.

"Cet idiot m'a ramené du jus de goyave sans que je ne le sache ! Du jus de GOYAVE ! Tu te rend compte ? Du jus de goyave ! Bien sûr, sur le coup j'étais vraiment enragée. Le pire, c'était devant mon beau Zewin ! Donc, sous le coup, je lui ai versé son verre sur la tête, devant tout le monde. J'avoue que je ne regrette pas le moins du monde ça, mais... Je ne suis pas encore satisfaite ! Car, après, le bel ange m'a amenée dans la salle de repos des Ignis, mais...mais... A cause de ce p***** de jus de goyave je... Rhaaaa ! EVANESCENT ! Tu vas m'le payeeer !"

Elle avait complétement crier la fin de son discours, et elle en était toute rouge de colère. Il lui avait foutu la honte devant pleins de gens, et en particulier devant le beau Zewin ! Elle ne le lui pardonnera jamais, jamais ! Et, reprenant sa voix normal, elle continua avec autre chose :

"Si non, au niveau du physique bah... Que dire ? Il a les cheveux blancs. Et il n'a qu'une aile, tu le reconnaitras facilement. Ah, et il a un air arrogant aussi. Et un humour très pourrie. Et il est très laid !"

Elle avait beau verser sa colère dans ses paroles : rien n'y faisait, elle n'arrivait pas à se calmer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 18 Mai 2009 - 19:09

Meiko fut surpris de voir son coup de foudre frapper Eniphia à coups de points. Mais Eniphia le rassura, en lui expliquant qu'elle était de mauvaise humeur aujourd'hui, qu'elle accepterait, mais qu'elle était muette. Alors elle était muette ? Pour Meiko, ce n'était pas grave, il l'aimait quand même ! Il trouverait bien une façon de la comprendre, comme Eniphia fait ! Où allait-il l'emmener ? Il ne le savait pas vraiment, ne s'attendant pas vraiment à un oui et ne connaissant pas vraiment la ville, enfin, il trouverait, il devait penser vite.

Eniphia lui expliqua son histoire, alors en gros, c'était une histoire de frustration ! Meiko pouvait comprendre le fait qu'il s'est mêlé à la conversation, même si cela pouvait être gênant pour l'elfe qui voulait être seul avec l'autre ange. Mais par contre, le jus de goyave, Meiko trouvait que c'était tout de même un peu trop et qu'il la comprenait, même si en fait, il riait intérieurement à la pensé de ce tour ! Cet Evanescent avait tout de même le sens de l'humour, et plusieurs tour dans son sac, le piéger serait intéressant !

Meiko eut une révélation à la fin de l'histoire, ce Zewin venait de lui donner une idée. Ce n'était pas la meilleure, mais tant qu'il ne trouverait pas mieux, cela ferait l'affaire. Il inviterait Nusirion au repaire des aquas, sur l'île à regarder la mer ! Elle devrait bien aimer, enfin, il l'espérait.

Eniphia lui raconta ensuite de quoi il avait l'air, un archange à une seule aile, il devrait pouvoir retrouver ça facilement dans l'école ! À son tour, il s'adressa à l'elfe au cheveux bleu.


-Je vais commencer par me promener pour essayer d'en apprendre un peu plus sur lui, et si l'occasion se montre, j'essaierai de lui causer du tort ! Il y a une vengeance en particulier qui vous plairait ?

Avant même d'obtenir une réponse, Meiko se tourna gentiment vers Nusirion, et s'apprêta à l'inviter quand il eut une autre idée, un lieu encore meilleur.

-Accepterais-tu un rendez-vous avec moi au lac Yuta pour un petit piquenique, disons demain soir vers dix-neuf heures ?

Le lac Yuta devenait un lieu très romantique en soirée, un piquenique à la lueur des méduses dans la mer serait parfait, encore mieux que l'ile des aquas. Il attendit avec espoir une réponse positive de la jolie petite fée.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 17 Juin 2009 - 13:36

"Elle est de mauvaise humeur..." A qui la faute ?

Ah, Madame Eniphia est bien trop idiote pour deviner que c'est elle qui l'a mise de mauvaise humeur ! Après tout, Nusirion peut faire ce qu'elle souhaite de sa vie, être manipulée ainsi pour des raisons personnelles, c'est innaceptable ! Même si elle ne mesure que 23 cm et qu'elle est pour la plupart du tout totalement inutile. Mais quand même, elle peut très bien décider avec qui elle se mariera, si un jour il y a un heureux gagnant... Sous ces airs de petites pestes de fées, elle n'en reste pas moins timide, et quelque peu solitaire. La seule chose qui l'oblige à rester avec cette grande perche d'elfe, c'est certainement sa taille !

Alors, la Petite Fée boudait dans son coin, tandis qu'Eniphia parlait tranquillement d'elle de façon fausse. Mais elle n'y prêta aucune attention, jusqu'à ce que son "amie" commence à littéralement crier. Ce n'était pas rare, qu'elle s'énerve pour un rien, mais elle pourrait tout de même baisser le ton ! Certains aimeraient avoir la paix, après s'être fait manipuler ! Enfin, Nusirion a pût faire honte à sa pire ennemis, huhu. Et devant une centaines de personnes au moins, et peut-être y avait-il Mr.Tyrol ou d'autres professeurs dedans ? De toute façon, Eniphia n'est qu'une petite nulle en cours, et est vouée à redoubler !

Même si elle venait de crier, la petite ne prêtait toujours aucune attention au discours de l'elfe, ce n'était strictement pas utile d'écouter ses bétises. D'autres pensées occuper plutôt son esprit, notamment sur celle de trouver un moyen de ne plus être manipuler ! Après tout, est-elle peut-être trop gentille avec ce mini-démon ? Mais, même si elle ne prêtait pas attention au discours de ce mini-démon, Nusirion pût très bien entendre un nom qui ne lui étais pas inconnu, "Evanescent". Elle ne savait pas ce qu'il avait fait pour l'énerver -n'oublions pas qu'elle n'a pas écouté la conversation-, mais elle le remerciait du fond du coeur ! Voir Eniphia s'énerver ainsi, c'est tellement drôle !

Finalement, Nusirion prêta attention à la conversation lorsque ce fut Meiko qui prit la parole, de sa petite voix très charmante. Une question, qui parle d'une certaine vengeance. Alors, Eniphia lui aurait demander de la venger ? Hé bien, elle ne manque pas de culot ! Toujours à se servir des autres pour son propre compte personnel. Décidément...

Le petit lutin se retourna ensuite, pour faire face à la Fée qui boudait toujours, assise contre le mur. Nusirion leva la tête, assez intriguée. Que pouvait-il bien lui demander ?... Ah, oui. Pour qu'il accepte d'aider Eniphia, elle doit avoir un rendez vous avec lui... Même si elle en aurait pas eu envis, elle aurait été forcé d'accepter, avec cette grande perche qui ne pensait qu'à sa vengeance personnelle. Mais, il faut avouer qu'il est plutôt mignon comme Lutin, et semble assez sympathique. Enfin, l'habit ne fait pas le moine !

Mais un petit piquenique la tenterait bien, c'est sûr. Et puis, pourquoi pas ? Un Lutin dans cette grande ville, ça ne doit pas courir les rues ! Alors bon... Assez hésitantes, Nusirion devint vite rouge, avant de hocher la tête de façon à dire oui. Aussitôt, elle détourna son regard, visiblement gênée. Jamais elle n'aurait pensé avoir un rendez vous un jour, et encore plus d'attirer un jeune homme, qui plus est, est très mignon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» [ROSA] Une mission secrète dans la démo
» Sea Wars IV
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !