Partagez | .
 

 Réunion au sommet [Invitations envoyées par Sybaris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageLun 23 Mar 2009 - 16:39

Spoiler:
 

Le petit tour dans l'Aile Nord avait failli lui faire perdre la notion du temps, mais par chance il n'avait pas trop trainé et arrivait bien en premier dans la grande salle. Qui allait venir? Combien de démons, et lesquels manquerait à l'appel? Cette réunion des puissants allait sans doute être pleine de découvertes... et de fourberies, déjà... A quoi ressemblaient les chefs de clans et autres dirigeants déjà installés ? Comment allaient-ils voir son arrivée, d’un bon, ou d’un mauvais œil ? Mauvais, certainement, c’était des démons après tout. Khisath ne s’inquiétait pas tellement de leur opinions, mais il se languissait de savoir si ça allait être « sportif » ou pas. Bref, il s’en amusait d’avance.

Il traversa d'un air détendu la pièce au carrelage en losanges et se présenta devant la porte qu'il avait lui même scellée, moins de deux heures plus tôt. Bien, le sceau était toujours en place, amas de métal fondu et de pierre noircie. Pas de trace de griffes ou de coups divers, aucun gros bourrin n'avait cherché à entrer. Parfait. Un invité un peu en avance aurait pu aussi attendre dans l’avant salle, mais il ne voyait nul corps, ne sentait nulle présence. Après, il y en avait peut être des très habiles en camouflages, mais quoi qu’il en soit, personne n’avait pu accéder au trône avant lui.

Comme il l'avait fait juste avant, l'Effrit posa sa main sur l'interstice -désormais rempli- entre les deux battants, et à travers sa paume la chaleur se répandit, faisant fondre le métal. Il dégoulina en gouttelettes dorées jusqu'au sol, ou se solidifia comme la cire d'une bougie à mi-hauteur, et le Haut-Roi put entrer dans la salle du trône. Sombre, froide, la pièce s'éclaira et se réchauffa à la lueur de son propre feu. Il n'y avait ni table, ni chaise, juste son estrade et son fauteuil, sur lequel il alla s'installer. Les autres seraient debout, et patienteraient ainsi tant que la réunion ne serait pas terminée. Il avait laissé les battants de la porte de refermer d'eux mêmes, et attendait dans la salle vide silhouette incadescente, léchée de flammèches. De son corps d'Effrit pur le plus habituel, seules les langues de lave de son dos étaient dissimulées. Une minute, deux minutes, et enfin il lui sembla entendre un bruit de pas. C'était l'heure de commencer les réjouissances. Et les présentations.

Spoiler:
 

_________________________________________________________



Dernière édition par Khisath le Lun 23 Mar 2009 - 22:15, édité 1 fois
http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 23
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageLun 23 Mar 2009 - 22:02

[Suite de Une... Deux... Trois...]

Elle était dans ses nouveaux appartements, lorsqu'un messager (un mignon petit incube, auquel elle avait donné un rendez-vous pour la soirée, histoire de se détendre un peu) avait interrompu ses activités. Elle venait à peine de rentrer d'une sortie aux collines Devëlite, où elle avait fait la rencontre d'une élève, Cytïse... Pour une fois qu'elle ne rencontrait ni un démon, ni un combattant têtu comme une mule ! En tout cas, le message était clair et net, envoyé par une certaine Sybaris, inconnue au bataillon (du moins le sien), chez son maitre, dans la Salle du Conseil... Tentant. Et puis, follement intéressant ! Elle pourrait certes arriver en retard pour l'énerver, ce maitre, mais cette fois, la curiosité l'emporta. Elle sortit en sautillant comme une gamine qu'elle était dans les couloirs des Enfers, sans même demander à Raziel la permission ou l'informer de son invitation, elle riait. Elle se souvenait à peu près de l'emplacement de cette Salle là... Enfin, elle arriva assez tôt, pensa-t-elle.

La porte était fermée.

Toquer ? Ridicule !
Ouvrir la porte comme une brute ? Incroyablement tentant !

Elle poussa les battants, tout en jurant et en maudissant cette satanée porte et le satanée crétin qui avait laissé ces maudits battants se fermer ! Après moult efforts, elle finit par ouvrir en grand le véritable portail de bois en tenant les battants - saletés ! - à bout de bras. Elle avança en laissant tomber ses bras, et de ce fait, en laissant la porte de se fermer. Tant pis pour le suivant ! pensa-t-elle avec un sourire joyeux.

Elle s'avança encore, et observa la salle. C'est-à-dire, pratiquement rien, si ce n'était une estrade et un fauteuil. Fauteuil occupé, par ailleurs. Par... Quelque chose. Quelqu'un. Un démon. Le dit maitre dont parlait la note sans doute. A en juger par la chaleur qui se répandait dans la salle, elle parierait sa main gauche qu'il s'agissait d'un Effrit... Mais reconnaitre les races démoniaques n'était pas toujours aisé. Elle avançait innocemment, en regardant fixement le Probable-Nouveau-Roi avec des yeux concentrés. Mouais. Pourquoi pas ?

Finalement, arrivée devant l'estrade, elle sourit. D'un sourire tout mignon, tout plein de charme... Elle fit une légère révérence (ou plutôt son simulacre parodié), et dit :


" Bonjour monsieur l'Effrit ! Heureusement que vous réchauffez la pièce, car le temps risque d'être froid ici ! Hihihi Moi, je suis Sappho, lieutenant d'Andrinople ! A votre service... ou pas remarquez, ça va dépendre de mon Raziel ! Hihihi. Mais vous êtes mignon quand même !"

Elle sautillait presque sur place. A la fois insouciante et totalement consciente de la situation. Un nouveau Haut-Roi venait d'apparaitre, comme vont réagir les autres rois nobles ? L'accepter ? Le refuser ? Mais si les Enfers ont fait leur choix, est-il seulement discutable ? Elle faillit se jeter au cou de l'Effrit, mais ne se retint que pour épargner ses vêtements : enfin un peu d'action ! Elle se contentait de sourire de toutes ses dents pointues et d'attendre la suite.

_________________________________________________________



Dernière édition par Sappho le Lun 4 Jan 2010 - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Senector
avatar
Nombre de messages : 200
Race : Drewoor Loup (Loup ? Si vous l'dites)
Poste : Ancien Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Ténèbres (avec un Zeste de Chaos venant de Swa)

Feuille de personnage
Puissance:
960/1000  (960/1000)
MessageMar 24 Mar 2009 - 6:01

D'où revenait-il ? On s'en fout. Il était là, basta. De toute manière, une telle réunion ne pouvait se faire sans-lui, ce serrait dommage pour sa pomme. Sybaris, charmante succube à qui, il lui promis une place sur le trône _ Le monde promet beaucoup _ l'informa de cette réunion en envoyant un raclure. Les raclure, si elles crèvent, on s'en fout, me message passe.

Il était de retour, une fois de plus dans le domaine des enfers. Repensant à Faust, saleté de traître. Ses pas se faisaient lents. Après-tout, il ne devait pas être dans les derniers. La Salle du conseil n'était plus bien loin. Pour y accéder, il fallait passer dans une grande salle magnifique, il l'aimait beaucoup, mais sa présence ici datait... depuis quand n'y avait-il pas posé les griffes ? Bonne question, mais en revanche, à coup sûr qu'il reviendrait plus souvent tourner par-ici. Après tout, c'était le renouveau. Il avait souhaité cette place, mais avait fait marche arrière... pas trop son truc finalement. Les querelles stupides étaient loin. Ses corps prirent plus de vitesse, avant de tomber face à l'entrée. Fermée. En avance ? Non, la pièce derrière n'était pas sans vie. Original... d'ordinaire, pour ce genre d'événements, la porte reste grande ouverte. De son corps humain, il fit mine de pousser. Sans résultat. marche arrière, afin de retomber contre cette maudite porte, épaule la première. Elle s'ouvrit. Quelques pas titubant en avant, il repris son équilibre et sa classe d ancien bel homme... autant garder un beau costume de parade sur un corps décharné renaissant. Sa doublure bestiale s'avança en trottinant, afin de se coucher au beau milieu de cette grande salle... face au trône. _ C'est qui lui... _ Cet être au cœur de braise semblait se nommer Roi... soit. Il en imposait, c'était déjà bon signe. Les choses allaient bouger. Gueule de sang, humanoïde aux cheveux rouges fit la révérence. Ne pas oublier les bonnes manières. Sans voix. Les autres ne devraient pas tarder.



Spoiler:
 

EDIT... Dsl Saphho, j'ai zapé de décrire ta présence ce matin. :/

_________________________________________________________

Âgé d'environ 450 ans



Dernière édition par Senector le Mar 24 Mar 2009 - 17:33, édité 1 fois
http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 24 Mar 2009 - 9:06

Un messager pour le messager, belle mise en abîme. Envoyée par celle avec qui il avait pu assouvir certains instincts, la confirmation de ce qu'il avait vu et ressenti lui fit l'effet d'une bombe : Un nouveau roi! Ou était Celenya? Ce n'était pas comme si il n'avait pas ressenti l'annonce du Trône, comme tous les autres habitants des Enfers, mais un second couronnement si proche de celui de la Vouivre... Le messager qui l'avait trouvé avait eu beaucoup de mérite. Il n'était pas dans le domaine des Enfers mais chassait dans les montagnes proches de l'Entrée. Comment avait il d'ailleurs su où il était? Bah, qu'importe, il y avait plus urgent à savoir. Sans attendre, Poslan s'était dirigé vers les Enfers.

Il arriva devant les portes de la seconde salle rapidement, d'autant plus que le délai des 2 heures était bientôt passé. Heureusement, il avait pu s'appuyer sur sa vitesse, sinon il serait arrivé en retard. Devant lui, les grandes portes étaient fermées. Elles étaient lourdes, il le savait, aussi son corps animal lança t'il son épaule contre les battants, sans délicatesse, la plaque de métal de son plastron tintant contre la matière dure de la porte. Il pénétra dans la pièce, laissant le passage se refermer après lui. Comme à chaque fois qu'il entrait dans la salle du trône ou dans l'avant salle, il était dissocié, son corps humain marchant aux côtés de la monture, un bras passé par dessus l'encolure, comme si il rechignait à perdre totalement le contact.

La silhouette sur le Trône était chaude et lumineuse, il réchauffait l'atmosphère. Un Effrit, c'était dur d'en douter. Mais dans ce tableau, où était la vouivre? L’information de sa déchéance n'était arrivée à aucune des oreilles des membres des Enfers, cela s'était joué entre le trône et l'ancienne Haute Reine. Le regard humain de Poslan balaya la salle, observant des visages, détaillant surtout Senector. Il avait eu vent de la... modification toute récente. Mais n'avait pas eu le loisir de voir le changement. Et quel changement... Son regard équin, lui, restait braqué sur le trône, attendant un mouvement, une parole, de la silhouette qui attendait patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 25 Mar 2009 - 14:36

Diablesse de Sybaris, puit sans fond de perversités... Que manigançait elle encore, à user de sa lubricité à des fins douteuses... Inoÿ avait tué le messager de la succube, on ne sait jamais, Eux l'avaient appris depuis longtemps.

Le contenu de la missive n'avait pas surpris Eux, l'enfer avait un nouveau roi, sûrement celui qui avait tué Celenya avant qu'Eux n'ait pu le faire de leurs crocs et leurs mains graciles...

Graciles... Elle l'avait été, lais son corps s'était endurci, ses traits fins et prépubères s'étaient mus en muscles secs et en en une peau d'ivoire opaque... Son visage n'exprimait presque plus ces émotions infantiles, ses yeux carmins étaient en permanence plongés au coeur de l'Aether et les horreurs sans nom s'y exprimaient...

Lui avait désormais réellement sa moitié, Eux étaient complets.

Et Senector l'était aussi désormais, un âge nouveau pouvait arriver, la vieille carne puante qu'était son ami y survivrait encore et toujours...


un âge nouveau pouvait commencer.

Ainsi Inoÿ déphasa et pris le chamin du palais qu'il connaissait si bien, Eux réapparurent directement dans la salle brute et austère ou le trône voyait filer les éons et les Hauts Rois...

Et celui-ci avait une prestance, un Iffrit dans toute sa splendeur, expulsant sans cesse des flux de pouvoirs dans ses flammes dansantes. il fit à Eux une impression toute autre que Celenya en avait provoqué... Celui-ci, était un vrai Roi Démon, comme les enfers en attendaient... Voila pourquoi Sybaris trainait la dedans ,elle avait du intriguer et gratter jusqu'à s'asseoir à la droite du Roi... Vile catin...

Un âge nouveau pouvait commencer.

Le grimaçant et la bête étaient déjà présents, inoÿ les salua par un grognement et une courbette élégante faisant voller les jupons carmins d'Elle.
Le cavalier noir était également arrivé avant lui. voilà longtemps Poslan pensèrent Eux.

Les chevaliers démoniaques répondraient donc à ce nouvel appel...


Un âge nouveau pouvait commencer.

Puis Inoÿ songea aussi au retour d'iblis, le ténébreux ne s'était pas montré hostile... Si tous étaient là, l'enfer serait aussi puissant que du temps d'Apharez..

Un âge nouveau pouvait commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageMar 7 Avr 2009 - 12:42

Spoiler:
 

Khisath avait regardé les démons arriver, un par un, leur laissant le loisir de pousser les lourdes portes de la façon qu'ils le voudraient. Ca lui donnait déjà une première appréciation de leur caractère... Bourrin, posé, réfléchi, barbare... Et la première déjà. A l'heure, ou peut être avec une ou deux minutes d'avance, elle poussa les battants avec violence, les laissant se refermer derrière elle. Son apparence était singulière, on aurait dit une enfant. Démone, sans aucun doute possible, mais jeune. Un coude posé sur l'accoudoir du trône, il se pencha sur le côté et un peu en avant, comme pour mieux l'observer (mon enfant ~). Elle n'avait pas l'air d'avoir peur, ce qui était un bon point pour elle, par contre elle était bien trop familière. Khisath plissa des yeux, faisant s'affiner l'amande luisante de ses billes de lave, mais il ne répondit pas aux paroles de la jeune demoiselle. En tout cas c'était bien, elle s'était présentée, et avant annoncé son rang et son clan. Lieutenant d'Andrinople, Sappho, bien... Quand au Raziel, il devait s'agir d'un supérieur.

Et puis les portes se réouvrirent. Deux corps entrèrent, mais un seul esprit... Les drewar n'étaient pas rares dans les environs avait il entendu dire, et ils avaient des postes enviables. Celui là ne dit mot, se contentant de s'incliner. Du coin de l'œil, l'Effrit vit que Sybaris et sa bestiole profitaient du passage ouvert pour entrer dans la pièce et aller se placer dans un coin, plus observatrice qu'autre chose. Elle avait été son messager, avait bien œuvré, Khisath tolèrerait donc sa présence.

Un second Drewoor entra, à l'allure moins morbide que le précédent, et l'Ardent nota que la démarche de son corps humain était un peu raide. Celui ci était moins poli et ne salua pas. Bon… Puis un dernier entra (et bien, réunion de l'espèce), mais d'une manière différente, se téléportant simplement dans la pièce. C'était original, et il s'épargnait l'effort d'avoir à pousser les lourds battants de porte. Un bon point pour lui... elle... ou quoi que ce soit.

Pendant encore une minute, Khisath attendit, sans rien dire, se contentant d'observer tour à tour tous les arrivants. Il en manquait. Il s'était attendu à plus de monde, alors étais-ce de la rébellion volontaire ou juste un manque de rigueur? Le retard des autres était il voulu? Il aurait encore préféré ça à du simple laisser aller je m'en foutiste. Il extériorisa son début de colère en une brève hausse de chaleur, qui fit augmenter ses flammes un instant, comme si on avait jeté de l'alcool sur le brasier. Puis il reprit son calme. Avec ceux qui étaient là, il pourrait déjà commencer son enquête.

"Bien, je suppose que les personnes les plus importantes des Enfers sont ici, que nous pouvons juger comme inintéressants et reléguables ceux qui n'auront pas pris la peine d'accomplir la simple requête qu'est arriver à temps."

Et paf ~.

"Je me nomme Khisath Wonsul, et je suis arrivé dans cette région sans arrière pensée, sans même avoir eu connaissance de votre existence. Cependant il semblerait qu'une quête réclame ma présence à cette place, et je trouve cette idée fort attrayante. Un œil neuf, des idées, j'ai bien l'impression que c'était ce qu'il manquait aux Enfers."

Toujours sérieux, l'Effrit parlait avec un ton neutre, un peu comme quelqu'un qui aurait eu à observer les choses de loin, détaché. Et puis il se redressa, se penchant un peu plus en avant, parlant avec nettement plus de conviction.

"Si quelqu'un conteste ma place sur le Trône, je l'invite à parler, si ça le chante. Et si vous avez des questions, j'y répondrais, mais d'abord, j'en ai des primordiales."

Il plissa les yeux.

"Quelles sont les actions que les Enfers ont en cours actuellement? Quels plans sont en route contre les Elementalistes? Grace à quoi laissez-vous parler vos instincts de destruction? J'ose espérer que les Enfers ne sont pas restés inactifs, même sans tête... Y a t’il des chefs de clans ici qui pourraient s’expliquer? Pourquoi n’ais-je rien vu brûler, n’ais-je pas senti l’odeur de la mort en arrivant ?"

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Senector
avatar
Nombre de messages : 200
Race : Drewoor Loup (Loup ? Si vous l'dites)
Poste : Ancien Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Ténèbres (avec un Zeste de Chaos venant de Swa)

Feuille de personnage
Puissance:
960/1000  (960/1000)
MessageMar 7 Avr 2009 - 15:27

Spoiler:
 

Les autres arrivèrent. Mais pas autant que prévus.

Il était beau, il était grand et savait manier l'art de la parole sans passer par quatre chemins. Directe au but. Tout juste ce qu'il manquait ici. De son corps bestial blanc, Senector ricana avant de répondre au nouveau Roi. Une place qu'il... finalement ne contesterait pas. Sauf un jour, peut-être, dans sa plus grande folie, poussé par un désir mal argumenté.


" - Hun hun hun hun hun... "

La fin du ricanement grinça. Laissant enfin place à des mots toujours aussi bien prononcés et ponctué que d'habitude. La bête était seule porteuse de la parole, malgré son âge.

" - Des... chefs de clans ! Ha !"

Son corps humain laissa un petit sourire sur le coin des lèvres. Observant les autres démons présents.

" - Vous êtes bien le seul présent. Nous pouvons voir de tout et de rien... Surtout de rien."

La bête s'approcha du Roi, tourna en rond sur lui même, les chiens ont des manies parfois... il était au milieu de la pièce froide. La gueule haute, les yeux bleus glace fixés dans les billes rouges du nouveau venu sur le trône.

" - Rieeen... rien de bien intéressant, ça bouge sans bouger, ça grouille sans grouiller. Un fouineur traître, une humaine balancée dans la cité, des attaques par-ci, par-là, des insectes dans les couloirs de la mort. Géhenne se fait discrète ces temps-ci. Pas de grande bataille à proprement parler, des idées, aucun acte."

Senector recula de quelques pas, montrant qu'il ne comptait pas en dire plus pour l'instant. Il en avait dit assez, sans en expliquer plus.

_________________________________________________________

Âgé d'environ 450 ans

http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 7 Avr 2009 - 19:38

[Message court à la demande de Khisath. Mes excuses pour le retard, j'ai oublié T_T]

Tarna, en raison du lieu où elle habitait - la cité - n'avait pas reçu de convocation à la réunion qui se déroulait au sein des enfers. ce n'était qu'en arrivant dans les appartements de Vishnu, cette laideur qui commandait sur ses actes dans les bas-fonds, qu'on lui souffla mort de cette histoire. Enfin. Façon de parler. Parce que le seigneur ici-non présent avait négligemment jeté dans les mains de la fée une feuille chiffonnée, et lui avait demandé d'en prendre connaissance. Il avait ce petit sourire aux coins des lèvres, si moqueur, qu'elle l'avait giflée d'une brise. Avec un bandeau qui la rendait aveugle, comment espérait-il que la Sans-Aile puisse lire quelque chose ? Au final, il lui avait dit quelque chose du genre " J'ai autre chose à faire que de m'ennuyer à une réunion de bonne ménagère, va à ma place et rapporte moi ce qui se dira là bas. En échange, tu verras du démon, comme notre accord le stipule." Bien, et s'était donc rendu sur place.

La porte était close, mais la fée usa de son pouvoir sur l'air pour l'ouvrir, glissant des langues perfides de vent pour décoller les deux battants. Lorsqu'elle franchit le seuil, elle dut tourner le visage, tant la radiation de puissance démoniaque était forte : lorsqu'on ne voyait que par l'Air, via des fils de magie Aera, le surplus de puissance démoniaque, c'était comme un soleil de zénith qui cuisait vos prunelles. La Marquée fut donc obligée de moduler la précision de ses fils d'air, d'en agrandir les mailles, pour regarder de face.

Il y avait ici un beau rassemblement. Une catin, une torche et des demi-corps. Elle leva le nez et flaira : ça sentait le moment opportun pour faire son entrée. Mais il fallait faire attention : elle était une élémentaliste, que l'on pouvait facilement associer à Elament, et en ces lieux, pareille identité était suicidaire à porter. Sur ses gardes, elle attendit de percevoir les réactions des méchants démons ici présent pour se présenter.
Revenir en haut Aller en bas
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 23
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageMar 7 Avr 2009 - 21:28

Des drewar... Pas très gracieux, comme démons, ni très attirant. Voir même répugnant. Elle avait beau être une démone, elle était surtout une succube. Or, les succubes aiment les choses belles. Et ces espèces de bêtes en décomposition n'étaient pas particulièrement mignons... A vrai dire, Sappho savait qu'il y avait pas mal de drewar aux Enfers, mais elle n'en avait pas encore croisé. Jusqu'à maintenant. Cependant, mieux valait éviter de montrer le moindre sentiment ce jour-là. Comment réagir ? Que dire ? Que répondre ? Que faire ? Elle n'était pas aussi à l'aise qu'elle le laissait croire, ni aussi sûre d'elle. Alouqua avait été une fine stratège, mais elle avait beaucoup appris auprès des Généraux d'Iblîs. Sappho n'avait profité que de l'apprentissage de sa nourrice, elle ne pouvait compter que sur ses connaissances parfaites du passé. Elle s'appuyait sur les conflits, les successions, et autres passations de pouvoirs qui lui revenaient... La plupart du temps, tout se terminait par un bain de sang. Mais là, c'était diffèrent.

Le trône des Enfers, sombre esprit mystérieux, choisissait son Roi ou sa Reine... Pas de réelle ambigüité donc, mais parfois des tensions avec les autres rois. Ce roi-là semblait... moins terrible que les précédents, mais ce n'était sans doute qu'une apparence. Ses paroles étaient sages, mais calculées. Graves. Avant même qu'elle put répondre, quelqu'un parla. Un drewoor. Le rire bestial éclata et emplit la salle. Elle-même en aurait fait autant, si elle ne sentait pas qu'elle était sans aucun doute la démone la moins puissante de la salle. Elle ne frissonna pas. Elle gardait son masque de joie ironique et désinvolte. Peut-être était-il un peu plus figé. Lucide Sappho, pas suicidaire. Puis, la partie animal parla. Surprenant. Elle avait entendu dire que seuls les plus vieux drewar pouvaient parler. Celui-ci devait donc en être un. Il traita pratiquement les démons présents de lâches. Presque.

A peine eut-il fini son petit discours, qu'une nouvelle créature entra. En retard. Mais ce n'était guère important, compte tenu de ladite personne. Une... élémentaliste ? Aux enfers ? Raziel l'avait prévenu aussi, il y avait des élémentalistes traitres aux Enfers, lui-même en était un, à l'origine. Elle aussi devait l'être, étant donné l'odeur de démon qu'elle trainait avec elle. Une fée ? Une elfe ? Qu'importe, toutes ces races se ressemblaient. Elle pencha la tête de côté, interrogatrice en se retournant. Puis se plaça de nouveau bien en face du trône. Hum... était-ce à elle de parler ?


" Je ne suis que lieutenant, et je ne parlerais qu'en mon nom, et non en celui de mon Seigneur, qui ne devrait tarder... Hihihi... " Oui, Raziel était bien du genre à faire exprès d'arriver en retard... Elle s'exprima alors d'une voix désinvolte, ironique, comme si elle délivrait un rapport ennuyeux. " Mon arrivée est récente, mais je puis affirmer ceci, Khisath : les actions contre les élémentalistes sont personnelles, et ne relèvent d'aucun plan général. Les instincts sont comblés solitairement, car, malgré les chefs de clans récemment installés, l'harmonie et la cohésion paraissent... difficiles. J'imagine qu'un nouveau Haut-Roi serait un remède efficace face à cet engourdissement. "

Pourquoi fallait-il qu'elle se montre aussi familière ? Les mots si sérieux et graves paraissaient presque déplacés dans sa bouche d'enfants, cependant... Pas de "seigneur" ni de "à vos ordres"... Toujours, elle se comportait en sale gamine mal élevée, en se montrant le plus malpolie possible et en même temps... elle avait fait un rapport. Rien ne l'y obligeait. Elle aurait pu l'ignorer. Mais son sens innée de la diplomatie, malgré ses maigres connaissances et sans doute aidé par son instinct de survie, lui avait soufflé de se montrer, si non obéissante, du moins docile. Si non respectueuse, du moins claire et calme. Simple et efficace. Sans faire sa "lèche-bottes", car après tout, son Roi, c'était Raziel, elle devait au moins une forme de... (elle osait à peine penser le mot) "respect" à ce nouveau Haut-Roi. Respect... Beurk. Après tout, elle n'avait rien à craindre, elle venait d'arriver, à peine quelques semaines, ce relâchement n'était donc pas encore de son fait. Mais elle avait certaines idées concernant Elament... Rien qu'à cette délicieuse idée, ses yeux brillèrent d'envie, son sourire s'étira, tandis qu'elle reculait de quelques pas, et se langue fourchue passa sur ses dents pointues avec délectation. Elle amena sa sucette à sa bouche, et croisa les bras. Il en mettait du temps, son Raziel !

[ HRP --> post édité à propos de Senector ^^ ]

_________________________________________________________



Dernière édition par Sappho le Mer 8 Avr 2009 - 20:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 8 Avr 2009 - 5:26

Spoiler:
 

Raziel! Abandonne ta torpeur!

Deux heures, et Raziel semblait une entité sortant un d'un sommeil séculaire ouvrant ses yeux, mouvant avec lenteur ses membres pour quitter sa couche de bois près du cercueil les succubes tremblantes vinrent ceindre le bandeau andrinople sous la mèche du souverain, et il avait quitté ses appartements.

Bientôt dans la sale du trône un ricanement grinçant se fit entendre.

À l'abri d'une colonne, entré comme un courant d'air le vampire contemplait la scène. Triste vision que la réponse à l'appel d'un Roi des enfer, pas assez de terreur probablement, même un Garland assoiffé de pouvoir ne s'était pas déplacé, envoyant sa traîtresse comme remplaçante. Et pour cause, l'effrit n'avait même pas prêté attention à Sappho et son noble lignage, et ne faisait nulle distinction entre un chef de clan et une brute sans cervelle de chevalier. Ainsi voici le nouveau seigneur du mal, sacré par son séant demandant à la plus ignoble des cours respect et allégeance. Et une cour de pantins avait accouru au premier appel... Navrant et risible.
Le vampire quitta sa cachette se montrant aux yeux de l'assemblée.

S’excuser pour son retard ? Quoi de mieux pour se rabaisser aux yeux de lave de cette tête de flamme non, non ! Qu’on le sache, du moins qu’on s’en doute, ce retard n’avait rien d’accidentel, son sourire malsain fendait toujours son visage. Dans une ridicule révérence Raziel lança :
« Mon nom est Raziel, Roi Andrinople, mais je constate avec plaisir que ma petite Sappho vous a quelque peu entretenu à mon sujet. »

Comme un invité qui dérange, Raziel s’avança encore, posant une main sur l’épaule de Sappho au passage en guise de récompense, ignorant ces chevaliers qui venaient de se plaindre de l’inactivité des enfers jusqu’à se placer au premier plan.

« Bien que je ne conteste pas votre légitimité ni votre couronne, je conteste la sienne » Un doigt décharné et griffu pointa alors le trône sur lequel l’effrit prenait place. « Ses précedants caprices ont déjà vu élire Apharez dont l’orgueil nous a coûté une victoire gagnée d’avance, Celenya la muette, et enfin un inconnu. Comment l’enfer se laisse-t-il ,depuis des siècles, guider par un fauteuil à bascule ? »

Raziel n’avait jamais vraiment aimé l’idée qu’une entité inconnue enfermée dans un objet soit le vrai maître en enfer, et les derniers des seigneurs avaient finis par se révéler de catastrophique meneurs, à commencé par la tentative grotesque de duel contre Layna Timerta au lieux de la détruire par une alliance des forces noires les plus éminentes de l’époque.

« Quant aux actions menées contre la citée… Eh bien les élèves sont fréquemment invités au festin des Andrinoples… Mais je dois reconnaître que s’attaquer à nouveau à ce tas de cailloux n’est pas notre priorité. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 8 Avr 2009 - 10:20

Poslan avait laissé les autres s'exprimer, assistant, muet, aux entrées et aux tensions qui apparaissaient déjà. Les questions de l'Effrit étaient gênantes, mais les autres ne semblaient pas mesurer l'étendue de la critique qu'elles insinuaient, ou en tout cas les prenaient avec philosophie. Que valaient de maigres initiatives personnelles face à une organisation d'ampleur? Ils avaient manqué de Tête pour reformer la coalition des Enfers, et étaient restés bien trop calmes pendant ces derniers mois, ils ne pouvaient le réfuter. Son corps animal se mit en retrait alors que son corps humain se décidait à quitter le contact de la bête. Son visage au clair, et non plus dans l'ombre de sa cape, il se décida à parler à son tour.

"La légitimité des Hauts Rois que désigne le Trône n'a à être remise en question. Cela prévaut depuis l'apparition de ce royaume, et ce sont des Forces dont nous n'avons même pas idée qui ont façonné cet Emblème de puissance. Ce n'est pas une loterie sans sagesse, mais peut être que ceux qui contestent son autorité seraient intéressés par s'asseoir dessus, pour voir... Et souffrir les milles morts de ceux qui ne sont pas digne de l'approcher."

Son regard de cheval braqué sur Raziel, il jouait son rôle de Chevalier Démoniaque, défenseur du Trône et par la même du Haut Roi. Avec Celenya, il avait été dans le doute, sincèrement troublé par ce choix, et le paradoxe entre devoir et pensées l'avait mis à mal. Mais cet Ardent là lui semblait plus convenable pour ce genre de poste. Les Drewar étaient des instinctifs, il ne chercha pas à comprendre pourquoi il avait ce sentiment là. Il espérait juste que cela ne changerait pas, encore. Il s'adressa ensuite au Haut Roi, directement.

"Les Rois Nobles des Enfers sont des démons avant d'être Rois, et notre nature profonde à tous nous pousse à la querelle. Nous sommes les Chevalier Démoniaques, nous Drewar ici présents. Inoÿ, Senector et moi même Poslan, gardiens du Trône. Nous appartenons à Resurreccio, votre cour."

Il parlait en leur nom à tous, à eux de le contredire... Son bras se tendit ensuite dans la direction de l'Aéra, seule qu'il restait à présenter. Il fallait dire qu'il y avait de grandes chances qu'elle ne soit pas forcement très bien accueillie... Sa mort ne l’aurait pas gêné, au contraire, comme beaucoup il n’aimait pas savoir que des Non-Démons avaient accès aux Enfers, mais elle ne devait pas être là sans raison. Autant légitimer tout de suite sa venue.

"Aï Deïs Tarna est Conseillère des Enfers, rattachée à la cour Deprobia. Par sa venue, elle représente son clan. Les Trois sont réunis. Trois qui n'ont pas pris l'initiative de l'action après avoir guéri ses blessures de guerre..."

Il assumait, et avouait leur/son immobilité. C'était un fait, ils avaient tous attendu, même les Rois qui auraient pu lancer des attaques à leur échelle.
Revenir en haut Aller en bas
Di
avatar
Nombre de messages : 917
Race : Hybride Chacal
Poste : Ex Chasseur de Primes
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageMer 8 Avr 2009 - 10:50

Citation :
HRP : Je me suis peut-être très mal exprimé, mais malgré le fait que Senector soit le plus vieux, son corps humain ne détient pas la parole Wink (ce poste HRP serra effacé Wink)

_________________________________________________________

J'irais au Paradis _ Jouant au suicide _ J'irais en Enfer
http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 9 Avr 2009 - 8:30

On entrait dans la roue des enfers... Les éternelles intrigues et disputes qui tournaient en rond depuis mille ans... La nature intrinsèque des démons leur empêcherait pour toujours de dominer ce monde, Inoÿ l'avait compris. Les démons servaient leur intérêts personnels...toujours...Nul acte n'était désintéresse.

Et le ballet provoqué par Khisath corroborait les pensées d'Inoÿ. Cependant ,comme toujours dans son unité duplicité de Drewar, Inoÿ était tiraillé. D'un côté il ne souhaitait qu'approfondir ses connaissances et son savoir, d'un autre il voulait aider ce nouveau roi dans une ère de sang et de cendres.

La cour Deprobia... La cour Andrinople... de pauvres maisons nobles usurpatrices sans avenir... Eux ne comprenaient même pas que le Haut Roi s'y intéressa... Elle affichait une mine désapprobatrice à chaque fois qu'un des membres de cette cour prenait la parole.
Senector était pour sa part redevenu complètement fou et Poslan ne changeait pas sa nature de paladin noir des enfers...

Elle se redressa et s'avança devant l'Iffrit, les souffles d'air chaud émanant du démon faisant voleter ses pan de robe, Elle fixa le Roi des Enfers, et la voix du Grand Loup pris le relais :


-"Le monde est calme, presque léthargique, les démons se perdent dans de vaines vanités pendant que la cité des mages se racornit lentement dans sa décadence. Etrippez les faibles, maudissez les traitres et glorifiez les forts. Les enfers ont oubliés ce qu'ils sont...Mais la graine du mal est semée."


Le professeur Sulimo devrait bien un jour ou l'autre ébrécher les murailles d'Elament, Sybaris y mettait elle aussi du sien.

Et plus que tout ,les démons s'étaient beaucoup trop rapprochés d'Elament... Sybaris et ses fréquentes incursions de catin dans la vie des habitants de la cité n'en était que la confirmation... copuler avec des démons n'effrayait plus la cité, creer des monstres n'ulcérait plus Elament...

Contrairement à l'ère d'Apharez, la force n'était plus indispensable.
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageJeu 9 Avr 2009 - 15:25

Khisath avait écouté le premier intervenant, le Drewoor au loup blanc, et bien entendu, sa réponse était aussi décevante qu'il l'avait imaginé. Rien. Du bon gros rien. A part quelques petits évènements, mais qui ne valaient pas qu'on s'y intéresse. Même l'histoire de l'humaine, là. Entre pleins insectes avec pouvoir et un sans pouvoirs, quel était l'impact? Nul aussi. Les manières du loup gigotant avaient attiré son regard mais lorsqu'un nouvel arrivant (en retard) entra, il accrocha immédiatement ses prunelles de lave sur la silhouette au bandeau. Ca n'était pas un démon. Une Aéra... Khisath les avait toujours considérés avec mépris : leurs petits zéphyrs n'arrivaient qu'à attiser son feu... Cependant elle avait l'air à sa place dans cette salle du Trône, les autres démons présents n'en semblaient pas chagrinés... Il refreina son premier reflexe destructeur, elle avait peut être quelquechose à dire, se contentant juste d'un petit tour amusant ~. Il fit chauffer le sol sous les pieds de la fée, le rendant même un peu meuble à cause du sol sous les dalles qui se ramollissait déjà. Elle ne pourrait pas y tenir debout longtemps, et il voulait la voir danser pour se soustraire de la plaisanterie... Futile, injuste, mais amusant.

Bref, cette minime distraction ne l'avait pas détourné de son but premier, et il écoutait avec toujours autant d'attention les intervenants suivants. En fait, l'entrée de la fée avait été une bonne chose, elle avait détourné son esprit de ses premiers élans de colère. Sa propre température continuait cependant encore à doucement augmenter, preuve que les réponses ne lui plaisaient pas. Lorsque le seul Roi présent se présenta, il plissa les paupières, le détaillant des pieds à la tête, sans pudeur. Andrinople... Son discours était insultant pour sa légitimité au Trône, mais malgré ces paroles pleines de fiel, il avouait comme les autres une totale inaction... Une gerbe de flammes lui parcourut le dos dans un faible "woof", preuve que son irritation. La réponse du chevalier démoniaque au cheval lui évita d'avoir à argumenter lui même, et il hocha la tête, approuvant ce qui avait été dit.

Après que le dernier intervenant ait dit ce qu'il avait à dire, il se leva du Trône, laissant la place brûlante et fumante, et descendit de l'estrade. Le rassemblement était au complet? Alors il était temps de parler à son tour. S'approchant des personnages présents, pour les observer de plus prêt, il passa entre eux, tout en parlant. Il leur communiquait par son approche la chaleur de ses flammes, rendant l'atmosphère insupportable à toute race qui n'aurait pas une résistance particulière au feu.

""Aucune idée, aucun acte". Des "actions personnelles". Pourquoi appelle t’on ce lieu un royaume? Des clans qui ne s'intéressent qu'à leur propre nombril, qui ne cherche pas à se fédérer pour être puissants et rappeler leur douloureux souvenir aux gentils Elementalistes"

Il avait dit ces derniers mots avec une ironie moqueuse, regardant particulièrement la fée en les prononçant.

"Vous dites, Roi d'Andrinople, que vous invitez des élèves aux repas de vos sujets. Mais n’êtes-vous donc qu'une poignée pour n'en avoir pas déjà dévoré tout le quota? Combien d'Elementalistes avez vous tué depuis les derniers mois? Craignent-ils de s'aventurer dans les bois ou se baladent ils librement en ayant oublié les crocs des démons? Et Deprobia, je suppose qu'ils en sont au même point. Je n'ose pas demander quelles ont été les actions de la Ressureccio sans tête..."

Il feint un soupir agacé. Puis sans mot dire il remonta s'asseoir à sa place.

"La guerre fut un échec, la force brute a failli. Que dites vous alors d'une guerre des nerfs? Que tous les démons des Enfers, à leur propre échelle, harcellent systématiquement ceux qui osent franchir les murs de leur Cité fortifiée. Que leur bétail soit égorgé, leurs champs incinérés, leurs routes coupées... Leurs symboles abattus. Faire d'Elament un ilot perdu au milieu du vide hostile, et qui périclitera jusqu'à ce qu'il soit assez faible pour être balayé d'un revers de la main. N'est ce pas là un programme facile à mettre en œuvre? Et pourtant personne n'y avait pensé? Ca ne demande pas tellement d'efforts, et ce n’est pas très risqué."

Khisath savait ce dont il parlait. C'était exactement la technique qui avait été utilisée dans la Baronnie, la même qu'il avait reproduite maintes et maintes fois dans les lieux qu'il avait visité en tant que jeune Effrit. Face au désespoir, les démons se rebellaient, se battaient comme des enragés. Mais il avait remarqué que les "insectes", eux, avaient tendance à baisser les bras, se laissant abattre...

Spoiler:
 

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageVen 10 Avr 2009 - 14:34

On ne l'invita ni à avancer, ni à prendre la parole.
Aussi s'installa-t-elle de son propre chef dos à un mur brûlant, à une distance respectable des démons ayant l'air les plus dangereux, c'est à dire la torche, et toutes les moitiés animales. Il ne restait au final qu'une succube - catin !! - et un jeune homme auprès desquels s'installer. La Fée pencha naturellement pour le mâle.

Au final, son accord avec Vishnu la forçait à faire bonne figure, à démontrer son intelligence et sa logique, car si elle le représentait mal ici, il romprait leur accord, et adieu la petite fille qui peuplait ses rêves, comme autant de chimère angélique. Tarna soupira, et tendit l'oreille plus avant. Son don lui permettait d'entendre ce que les autres ne pouvaient percevoir, sauf peur-être les formes animales des démons, par amplification. Elle écouta les battements de coeur, ils étaient tous calme. Tous, ici, pensaient être à leur place. Un sourire malicieux se dessina sous les bandages qui cachaient ses yeux. Bon, quitte à être une manipulatrice d'élément ici, autant être à la hauteur de la tâche.

A la suite du Roi, elle prit la parole :


" Ce n'est pas parce que vous, vous n'avez rien fait, que de notre côté nous n'oeuvrons pas dans ce sens. " répliqua-t-elle, un sourire mutin affiché ouvertement à tous, nouvelle toquade. " Elament a peur, car elle sait que dans ses os même circule le poison, déjà. Vous n'avez pu être le bélier, nous serons le lierre qui détruira lentement ses murailles. "

Appuyée avec grâce contre le mur, seulement vêtue d'une robe bien coupée, la jeune femme avait l'air de ressembler à n'importe qui. Qui soupçonnait là une Gardienne de la Cité ? Qui soupçonnait là une Conseillère d'un Seigneur des Enfers ? Ceux ici qui tenterait de lui rabattre le caquet était des sots aveugles, et bien plus qu'elle. La Fée croisa les bras, l'une de ses mains allant soutenir son visage, ses longs doigts caressant sa joue. Sur sa peau légèrement dorée, les runes tatouées semblèrent rouler dans ses chairs.

" Pourquoi en faire un îlot de désespoir, alors que nous pourrions en faire un coeur infecté ? Au lieu de conquérir d'abord les alentours, prenons la ville en douceur et dans le secret, et chacune de ses pulsations enverra autour un peu plus de notre mal. " La Fée marqua une pause, jaugeant d'un regard qu'on ne voyait pas chacun des démons ici présent. Son franc parlé allait-il lui couter la vie ?

" Mais il ne faut pas oublier que là bas, les sorts sont rudes, et ont plus de 3000 ans d'existence. "
Revenir en haut Aller en bas
Senector
avatar
Nombre de messages : 200
Race : Drewoor Loup (Loup ? Si vous l'dites)
Poste : Ancien Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Ténèbres (avec un Zeste de Chaos venant de Swa)

Feuille de personnage
Puissance:
960/1000  (960/1000)
MessageVen 10 Avr 2009 - 16:22

Ça griffonnait dans un coin, des mots sur un petit calepin. La charmante succube agile du poignet ne perdait pas son temps. Le débat était ouvert, chacun semblait être fier de ses actes, si peu soient-ils. Il y avait Poslan qui avait présenté les Chevaliers Démoniaques plus-tôt que de parler seulement de lui. Honnête créature. Senector apprécia l'attention. Ses pensées n'allaient pas à son encontre, il disait vrai, tout comme Inoÿ. Mais cette femme, là, venant parler d'une progression plus sournoise et plus lente... proposition qui n'était pas déplaisante, au contraire, il s'en léchait déjà les babines. Il rêvait de pouvoir, un jour, courir après les élèves apeurés, dans les ruelles sombres. Ce jour viendra.

Peut-être


La bête refit quelques tours sur elle-même, aux pieds de ce bipède, grand, bien habillé, et si décharné... le nouveau Roi ne semblait pas très heureux, et il y avait de quoi. Il faisait chaud, aucun problème pour lui. Encore heureux que ce soit un tas de flammes plutôt qu'un tas de glace... alors ce serra lui, cet homme-là qu'il faudra servir et protéger. Avoir retrouvé son ancien corps ne lui donnerait que des avantages pour accomplir son devoir de protecteur. Il décocha un sourire de sa gueule humaine en direction de la succube. Elle semblait déjà bien assez proche de son trône futur, que demander de plus ? ce serrait avec fierté qu'il la défendra. Bien qu'il ne la connaisse que très peu, il en savait déjà assez sur sa nature.

Inoÿ était calme, un ami de confiance et de longue date. Que voulait-il pour cet avenir démoniaque ? Où en étaient ses pensées filandreuses ? Bête coriace que rien arrête... pas même l'envie de sauver un vieil ami. Une chose était certaine, ce drewoor avait une chose bien encrée dans le crâne, une envie, un désir de foutoir. Il devait déjà se voir donner la morts aux habitants d'élament, et d'engendrer un bordel monstrueux aux enfers même.

Cette fois-ci, la bête n'ajouta pas un mot, se contentant d'observer son Seigneur d'un œil animal et la succube d'un œil humain... bien que ses orbites soient creuses.

_________________________________________________________

Âgé d'environ 450 ans

http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Sappho
avatar
Nombre de messages : 624
Âge : 23
Race : Mi-succube, mi-race-disparue
Poste : Souveraine des Enfers
Magie Contrôlée : Ténèbres

Feuille de personnage
Puissance:
746/1000  (746/1000)
MessageVen 10 Avr 2009 - 21:38

Raziel était arrivé en retard. Bien sûr, en tant que Roi, il ne voulait pas se soumettre entièrement à ce Haut-Roi là, désigné par le trône. Soit par orgueil, soit par rébellion, il s'adressait à Khisath presque d'égal à égal, et après tout, leur différence de puissances ne devait pas être si importante... Non, quel idée saugrenu : son Raziel était meilleur, voyons ! Et ça parlait stratégie, tactique, guerre... Comme dans toutes les cours, en vérité. Certains comptaient sur la force brute, d'autres sur le siège, et d'autres encore sur la prise de pouvoir par étape... Quel programme ! Elle écoutait cela avec une apparente indifférence. Elle était tout de même attentive, un peu, mais maintenant que son Roi était là, elle-même ne représentait plus grand-chose, à part peut-être une certaine puissance numérique... Mais surtout, elle avait répondu au regard du vampire.

Il avait posé sa main sur sa frêle épaule, et l'avait regardée avec gratitude. Pourquoi ? Pour avoir dit trois mots ? Sans doute oui. Elle, lui lança un autre regard, à l'interprétation complexe : ni joie, ni gentillesse, encore moins du respect... C'était comme un lien. C'était son supérieur, mais aussi l'un des démons qui avait connu sa mère, et qu'elle côtoyait. De la complicité. Au fond, elle pourrait ressentir de la jalousie, pour tous ceux qui avaient partagé des moments avec SA mère, qu'elle n'avait vu qu'une fois. Mais non, ce n'était pas le cas. C'était plutôt de la curiosité. Voilà sûrement l'une des raisons pour laquelle elle était restée avec Raziel. Et ici encore, elle le suivait, se plaçant à ses côtés.

Sappho préférait la proposition de Khisath, bien que celle de la conseillère de Deprobia s'en rapproche un peu. Si l'on menait un véritable siège à Elament, en privant la cité de son approvisionnement en tout, on finirait par prendre le contrôle de la ville. Rien qu'en détruisant les espoirs de ces fragiles êtres de la surface... Ah, qu'ils sombrent rapidement dans la dépression dès lors qu'un des leurs est tué ! C'est pathétique : le moindre mort leur arrache des larmes, les batailles des cris, les massacres de la panique. Oui... en voyant la nouvelle puissance des démons, renaissant de leurs cendres (c'est le cas de le dire, avec un Effrit...), et s'attaquant avec hargne aux élamentiens, ces derniers resteront cloitrés, brisés, comme morts... Et finalement, la ville nous ouvrira ses portes pour la débarrasser de sa peur.

Elle marqua son accord avec l'idée de Khisath par un hochement de tête discret, et regarda Raziel. Quelle serait sa préférence ? A moins qu'il n'ait encore un autre projet ? Elle ne pouvait encore se vanter de prévoir les réactions de Raziel... Remarquez, prévoir les réactions d'un démon... N'est-ce pas quelque peu paradoxal ?


"Une guerre des nerfs ?..."

Cela n'avait été qu'un murmure, à peine audible, alors que Khisath terminait sa présentation : elle se délectait de chaque mot. Par guerre des nerfs, il entendait sans doute quelque enlèvement, torture, et rumeurs malsaines... Quelque chose d'amusant, de divertissant. Quant au combat au corps à corps... Elle allait devoir s'entrainer si elle voulait hacher menu des petits élémentalistes...

[ Suite : Des nouvelles, à ses risques et périls]

_________________________________________________________



Dernière édition par Sappho le Lun 4 Jan 2010 - 20:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageLun 13 Avr 2009 - 19:45

Ca commençait a tourner au baratin... Khisath au premier abord avait parut sûr de lui et près à passer à l'acte; mais là ça risquait de tourner aux discours interminables inhérents aux noblesses infernales...

Elament et les enfers en arrivaient presque à une entente tacite, chacun laissant à l'autre ses affaires, chacun infiltrant ses espions grâce aux faiblesses de l'autre...

Inoÿ n'avait pas forcément chaumé durant le temps ou le trône restait vide, ses connaissances de l'Aether dépassait certainement celle de tout autre être vivant désormais, il avait pu ainsi ramener son vieil ami à la raison et la pleinitude.;.Et surtout il avait introduit de force la discorde dans l'esprit de Sulimo...le professeur aqua...

Devait il s'en confier à Wonsul? la confiance du Drewar était ce qu'elle était et mettre tous les œufs dans le même panier ne le ravissait pas...
Eux auraient plutôt tendance à miser sur Iblis, si Eux réussissait à lui faire recouvrer sa puissance d'antan ,les fondements d'Elament trembleraient...

Les cours infernales restaient divisées et orgueilleuses, certains démons comme la catin du roi étaient trop rusés et sournois pour instaurer un quelconque semblant de confiance...Surtout quand des traitres de la cité fournissait les rangs infernaux...On est jamais traitre une seule fois.

dans cette salle seuls Senector et Poslan avait celle d'Inoÿ..

Eux s'avancèrent un peu plus vers le roi, peut être était il temps de délier les fils qu'Eux avaient tissés.

Elle approcha son corps frêle et décharné de Wonsul et Lui pris la parole dans son dos...

-" Les enfers sont plus influents que son altesse l'entends... Comme le disait la traitresse le poison est distillé, certaines cordes peuvent être tirées, la cité frémis au moindre soucis... les évènements récents le confirme.
La catin fréquente d'après mes visions un professeur aqua influent... ce sera surement lui la brêche qu'il nous faut...Mais la force restera nécessaire, vous devez rassembler les hordes de mignons et d'inférieurs pour assiéger la ville pendant que nous en sapons les fondations. N'hésitez pas à assurer l'autorité par la force, le trône est garant de vous, nous serons vos yeux, vos oreilles et vos lames...."


Il devenait rare qu'Inoÿ s'exprime si longuement... Elle sourit d'un air vicieux que même Sybaris envierait... Les temps changeait....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageJeu 16 Avr 2009 - 16:54

[ Je rappelle juste à Sappho qu'on a demandé des messages court bikoze on est beaucoup, voila ^^" ]


Ah ! Comme si l'autre pouvait voir le futur, le passé ou le présent.
Cette espèce de moitié d'animal devait avoir probablement espionner un peu partout pour savoir qu'une catin s'envoyait en l'air avec quelqu'un de la cité, y'avait pas de doute. Comme si c'était difficile à deviner. Tarna se demandait bien de quelle catin ils 'agissait, il y en avait tellement dans les enfers ! Sans compter que se faire un Aqua... C'était affreux, horrible, indescriptible, il fallait être folle ou désespérée. Oui... Elle devait être désespérée, ou moche, cette catin-là. Oui, moche, c'était probablement ça.

La jeune femme se redressa du mur contre lequel elle s'appuyait, et craqua sa nuque. Pour le moment, rien n'empêchait les démons de se servir d'armes de la cité... contre la cité ! Les forcer à s'auto-détruire. La violence brute était certes attirante, et toutes les idées citées ici pouvaient se faire toutes en même temps. Pourquoi ne pas payer les... Traqueurs, les mercenaires et les chasseurs de tête de belles petites fortunes pour tuer les piliers de la cité ? N'importe quel zigoto serait près, contre des espèces sonnantes, de se tuer par pure stupidité.

Ils pouvaient aussi attirer les piliers de la cité à l'extérieur, dans le Monde, en prétextant des choses importantes (la mort d'un proche, par exemple), ou que sais-je ? Il y avait des centaines de possibilités, qui n'avaient peut-être pas effleurer leurs esprits médiocres. Seule Tarna y avait pensé, elle qui était si parfaite, si belle et si intelligente. Elle sourit en appartée. Elle rapporterai tout cela à Vichnu, et il n'aurait d'autre choix que de lui donner un mâle digne de ce nom, lui qui souffrait comme sa catin de femme, de laideur génétique. Bwaaa, se marier avec une Cornue, quelle bêtise.

Qu'il faisait chaud ici !


" Parle pour toi, Greluche " Siffla la fée à la Demie-Moitié, " Si vous ne vous décidez pas rapidement à entrer dans le vif du sujet, nous partons, nous avons mieux à faire. " déclara la fée, en fixant droit dans les yeux le Démon-Torche cette fois-ci.

Ca ne pouvait bien sûr n'être qu'une remarque déplaisante supplémentaire, mais dans l'esprit de la Traître à la Cité, il n'y avait pas de menaces, seulement des promesses.
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageLun 20 Avr 2009 - 9:20

Et encore une fois, Khisath avait laissé chacun parler, ou se taire, au choix. Seules deux personnes avaient proposé des idées intéressantes : la fée, et le drewoor fille/loup. Les autres s'étaient tenus en retrait. Alors qu'on l'insultait ouvertement, la Succube, dans son coin, cassa sa plume avec un bruit sec. Une expression discrète, et certainement involontaire, de son énervement. Khisath n'y attacha pas d'importance. Bien. Il avait noté certaines idées intéressantes, mais ne voulait donner son accord à toutes sans avant avoir pu se faire sa propre idée de l'Etat de la Cité. On la disait forte, mais décadente. Il voulait vérifier par lui même, mais rien n'empêcher de donner les premières directives dès maintenant.

Son regard se reposa sur la fée, l'Elementaliste traitre qui se tenait parmi eux. Elle venait de faire craquer sa nuque en un bruit délicieux, délectable, qui éveillait son appétit de démon. Et la voilà qui se montrait impatiente, limite insultante... Ah, mais quelle charmante enfant ~. Un petit mot spécial à son sujet avant toute chose...

"Petite Elemantaliste, tu es déjà assez appétissante comme ça, ne cherche pas trop à éveiller ma colère, je risquerais d'avoir réellement envie de te dévorer."

Ceci était dit sur un ton trop badin par rapport au sens de la phrase. Était-il réellement sérieux dans sa semi-menace? Difficile à dire, surtout qu'il était resté calme, presque plus amusé que courroucé. Enfin, il se détourna d'elle, balayant tout le monde du regard.

"Procédons par étapes : D’abord du clair, du concret. Première phase : les attaques systématiques. Commençons par leur rappeler notre présence : que chaque démon, à la hauteur de ses forces, harcèle à sa convenance les habitants qui osent mettre leur nez hors de la Cité. Les tuer sur place, les blesser afin qu'ils colportent la nouvelle, ou les ramener dans nos prisons, qui sont bien trop vides, je laisse à chacun le loisir d'agir à sa guise."

Il fit une courte pause. Cette phase laissait pas mal de liberté à chacun, et tant mieux. Il ne voulait pas envoyer les démons à l'abattoir, juste rappeler leur présence à Elament. Et si la Cité se lançait dans une contre offensive, là ce serait amusant... Mais Khisath ne les pensait pas assez téméraires pour ça.

"Je pense aussi que prendre des décisions sans connaître chaque contrainte est une gageure. Insérer des vers dans le fruit est une bonne idée, mais je voudrais avoir plus de détails sur les possibilités. Si "leurs sorts sont rudes", on ne peut agir sur un coup de tête. Où sont les ouvertures? Qui? Comment? Quelles sont les pistes les plus rapides à suivre? Qui doit-on corrompre? Que seuls ceux qui ont des pistes immédiates parlent, les autres peuvent partir pour lancer la première phase."

Spoiler:
 

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 21 Avr 2009 - 15:16

Le Roi démon avait de belles paroles, mais il oubliait l'ambition personnelles des démons qui ne pouvait être contrôlées que par l'intimidation ou l'attrait vers quelque chose de mieux que leur propres désirs...

Harceler les gens Elament en dehors de la citése faisait déjà, au mieux l'activité des démons se ferait plus oppressante, au pire les traqueurs de la cité se ferait bien plus présents qu'ils l'étaient déjà...

Des vers dans la pomme... pas évident que se soit la gageure d'un avantage, Elament avait de gros moyens. Et ses piliers n'était pour ainsi dire pas corruptible...Eux même n'avaient qu'à peine instillé soupçon et discorde dans l'esprit de Sulimo, ce dernier étant trop solide spirituellement pour faire mieux...

Puis même dans cette salle, chacun gardait ses secrets, rien n'avancerait comme ça...
Inoÿ choisi donc une seconde fois de prendre parole, si cette fois rien ne passait, Eux en retourneraient à leur vie habituelle, faisant fis de la déception perpétuelle qu'étaient les seigneurs depuis Apharez.


-"Roi Wonsul, vos deux voies mènent Leur raisonnement à un point, les traqueurs d'Elament. Augmenter la pression autour de la cité les fera sortir plus souvent, et nous avons distillé assez de discorde et de doutes en eux pour faire vaciller leur équilibre et leur loyauté... La catin a déjà le vampire Aqua dans ses filets, et Senector attise les doutes d'un autre... Eux pourraient nous ouvrir une voie bien plus sûre que la force ou l'usure..."


Si les femmes régissaient le monde, les succubes le dominaient..à voir les coups d'œil régulier envoyés par Khisath à Sybaris.. A croire qu'un peu de chair et de luxure suffisait à corrompre n'importe qui...


EDIT Quiche : Oublie pas que les Effrits sont des êtres asexués Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 25 Avr 2009 - 18:46

A la menace du Roi, Tarna sourit.
Dans l'univers des démons, il n'était pas si facile que cela de s'attirer l'attention des dirigeants. Dans la cité, il suffisait de monter deux marches, de taper à une porte blam, la directrice elle-même ou l'une de ses subordonnées vous accueillait à bras ouverts, souriant, des étoiles plein les yeux. La Fée, dans son infinie estime d'elle-même, se flatta mentalement de sa siiiiii impressionnante verve et de sa grandeur, pas désarçonnée pour deux sous que le grand méchant enflammé lui adresse la parole. D'autant plus que, plus haut dans l'échelle du pouvoir, il devait avoir accès à bien des mâles différents. La fée pouvait-elle rompre son "serment" avec Vichnu pour s'accrocher à la torche ? Cela ne lui sembla pas possible.

Quelques uns quittèrent la salle, ayant probablement mieux à faire ailleurs, comme par exemple, fourrer de la paysanne, ou tuer du vagabonds poussièreux, mais la Sans-Aile préféra continuer d'observer, et mettre son grain de sel, d'autant plus que dans son esprit inhumain germait des idées qui l'expédierait directement dans la couche de quelques démons de son choix, auprès de Vishnu. Aaaah, vivement qu'elle l'aie, cette fille tant attendue, parce qu'elle en avait sa claque de courber le dos devant des gros monstres puants de la carcasse, et des putains plus souple que des herbes hautes.

Tarna écouta la Demi-Moitié et soupira, sa langue claquant contre son palais :


" Vous oubliez qui nous sommes : nous sommes l'une des ouverture, nous avons un poste important dans l'Emmuraillée, nous avons à charge d'accueillir des dizaines de petits dégénérés et de les amener, main dans la main, jusqu'au seuil de l'Ecole. ILS sont le sang d'Elament. Mais aussi, nous savons que prochainement, les dirigeants de la cité vont envoyer des habitants de la ville aider ceux des marais. Il y a aura du sang neuf dans les rangs. C'est l'occasion de prendre votre dû et d'attiser la peur. "

La fée s'avança d'un pas, plus proche de l'incendie. La chaleur que dégageait le démon la faisait transpirer, mais ça, même sous la torture, il y avait peu de chance qu'elle l'avoue. Elle fit une petite révérence - rien de très formel, ni de particulièrement poli, rien du tout à vrai dire, juste une génuflexion que l'on pouvait aisément mettre sur le dos de la lassitude - et déclama :

" Nous sommes prêtes à y être un frein à la défense des habitants, si notre Roi nous le permet. " Et par le titre de roi, elle voulait bien sûr parler de Vishnu.

[flemme de faire plus long ~]
Revenir en haut Aller en bas
Senector
avatar
Nombre de messages : 200
Race : Drewoor Loup (Loup ? Si vous l'dites)
Poste : Ancien Chevalier Démoniaque
Magie Contrôlée : Ténèbres (avec un Zeste de Chaos venant de Swa)

Feuille de personnage
Puissance:
960/1000  (960/1000)
MessageMer 17 Juin 2009 - 13:07

" - KrfffccccrrrH ! _ Cracha-t-il entre ses crocs bien taillés, soigneusement entretenus _ Krrrrfffchccwou ! _ Chaque grognement se fit suivre d'un balancement stricte de sa tête animale _ les traqueurs sont dans nos poches, merci Inoÿ d'en parler. Pour ce qui est des Marais, j'y poserait mes oreilles de loin. Ordonnez et j'obéirais, comme un chien d'aveugle. Oui, j'oserais répandre mes insectes sous votre demande."

Le bipède pris une grande bouffée d'air qu'il laissa lentement s'échapper de ses vieux poumons. Les yeux à demi clos s'il en avait encore... Il n'était pas du genre à obéir, aucun n'était vraiment de ce genre-là, mais il avait son rôle à jouer, et son poste à défendre. Digne de cette renommée, trop fier de lui. Pas de limite sur l'amour qu'il pouvait se porter. L'animal tournait en rond, c'était une habitude, démarche fluide, et parfois saccadée. Corps non fait pour marcher sur deux pattes, et trop long pour le faire sur les quatre, c'était un entre deux, une discordance. Son arrière train se laissait trainer au plus bas, pattes arrières recroquevillées.

" - Qu'attendons nous pour mouvoir nos carcasses ? Nous ne sommes pas seuls à établir des plans afin de détruire nos rivaux... dans leurs rangs, ne croyez pas qu'ils soient tous de miel et de fiel, agneaux tout doux tout beau. Certains se pervertissent... mais contre nous."



Spoiler:
 

_________________________________________________________

Âgé d'environ 450 ans

http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 28 Juil 2009 - 14:15

"Que seuls ceux qui ont des pistes immédiates parlent, les autres peuvent partir pour lancer la première phase."

Poslan était un messager, un démon rapide, au courant de pas mal de choses, mais après avoir jeté un coup d'œil aux personnes présentes, il haussa ses épaules humanoïdes et décida de quitter la pièce. Les deux Drewoor présents, la Fée, la Succube, etc, tout ce monde là avait certainement plus de choses à raconter dans l'immédiat au Haut Roi.

Les pistes, il n'en manquait pas, il y avait bien sûr pas mal de petits détails qui pourraient un jour s'avérer utiles, mais Poslan n'avait pas de raison particulière de parler, là, maintenant, sans faute. Ce qu'il savait était de moindre importance, certainement, comparé aux autres et à ce qu’ils avaient mis en place depuis des mois. Poslan connaissait de nombreux faits, mais n’avait pas de poisson de ferré particulièrement. Alors il se chargerait d'annoncer la bonne nouvelle aux démons : c'était le début des réjouissances officielles.

L'encolure du cheval se pencha vers le sol en une simili révérence, alors que son corps humain avait déjà tourné le dos à tout le monde. Il s'approcha des portes et poussa un des battants pour permettre à son corps animal plus imposant de passer. Dès la salle du Trône quittée, il remonta en selle. Les cavernes des Enfers n'étaient pas toutes très grandes, mais son corps humain penché complètement sur l'encolure, il pourrait passer. Et il allait bien plus vite sur quatre pieds que sur six!

Tayaut tayaut petits diablotins, c'est la curée des Monstres. Démons de tous bords venez vous joindre à la Grand Messe. Ce soir c'est Elament qu'on harcèle. Demain, ça sera Elament qui s'écroulera.

[HRP : court aussi, mais je me débarrasse de mes topics en cours, alors... XD]
Revenir en haut Aller en bas
Khisath
avatar
Nombre de messages : 510
Race : Effrit
Poste : Haut-Roi des Enfers
Magie Contrôlée : Vulcain

Feuille de personnage
Puissance:
980/1000  (980/1000)
MessageMar 4 Aoû 2009 - 9:38

Khisath avait encore une fois écouté les personnages présents sans parler. Certains étaient partis, suite à son ordre, d'autres étaient restés, prêts à exposer certains de leurs plans. On y retrouvait plusieurs constantes, dont cette histoire de Traqueurs...

"Bien puisque ces Traqueurs là sont déjà pris dans vos filets, il convient de remonter les lignes, non?"

Il fit un petit sourire...

"Si ils sont intéressants, ils sont bons à corrompre. Les mortels ont des désirs, qui de mieux que nous pour les satisfaire? Bien entendu, si un rétif refuse de suivre la voie qu'on lui impose, rien ne nous empêche également d'abattre le ou les gêneurs..."

Après tout, à plusieurs Chevaliers Démoniaques, il n'y avait pas de raisons qu'ils ne viennent pas à bout d'un Traqueur... Quitte à ce que l'Effrit lui même entre dans la danse. Un peu d'exercice ne peut faire de mal.

"Les Gardiens aussi sont à surveiller, tout comme les plus puissants Elementalistes, que je présume être les professeurs. Ceux là seront peut être plus durs à contrôler, mais leur nombre est limité..."

Il jeta un coup d'œil à Tarna, pour en revenir à ce qu'elle avait proposé, sans relever sa petite génuflexion lasse, qu'il aurait pourtant très bien pu interpréter comme encore un peu de... foutage de gueule.

"La piste des marais est évidemment bonne à prendre aussi. Cela rejoint la première idée : harceler tous ceux qui sortent, détruire les imprudents hors des murs. Plusieurs démons doivent s'y rendre, pour assurer un effet conséquent. Senector..."

Il fit une pause, s'adressant directement au Chevalier dont il avait entendu plusieurs fois le nom.

"Tes yeux sont bien entendus plus que bienvenus. Ceux des autres démons capables de tels pouvoirs aussi. Le Savoir est une arme fort utile."

Bien, et quoi d'autre? C'était déjà ça. Et Khisath commençait à se lasser de la présence de tout ce monde. Bavasser encore une heure aurait été une heure de trop, cependant il faudrait bien qu'il apprenne à prendre son mal en patience... Son corps émit une bouffée de flammes un peu plus chaude que les autres alors qu'il prenait une grande respiration, un simulacre de soupir. L'Oxygène aspiré attisait son feu, l'espace de quelques secondes.

"Bien, d'autres pistes notables? Ou des questions? Il y a déjà fort à faire..."


[HRP : on s’en débarrasse de ce topic ou quoi ? XD]

_________________________________________________________

http://saphyrr.deviantart.com
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» RÉUNION AU SOMMET DE L'OPPOSITION HAITIENNE POUR UNE AUTRE ALTERNATIVE
» [GABRIEL MEILLAND et FRANZISKA BECKER] Une réunion au sommet
» Réunion au sommet [Pv Mâtons ~ Intrigue] [Terminé]
» Réunion au sommet.
» Réunion au sommet (de l'immeuble) [PV Vyle, Tyee et Gemma]