Partagez | .
 

 KöH - Igni

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
KöH
avatar
Nombre de messages : 34
Race : Aasimar
Poste : Chef d'un Commando
Magie Contrôlée : Feu

Feuille de personnage
Puissance:
410/1000  (410/1000)
MessageJeu 19 Mar 2009 - 9:51



Citation :
Référence de sa Voix --->
Like a Star @ heaven Dans son parler courant, sa voix (et non le chant) Vin Diesel VF (la vrai version Française que je n'arrive pas à trouver sur internet)
Like a Star @ heaven Aaron (Style et paroles)
Like a Star @ heaven Michel Art Mengo (Manière d'être et paroles)



J'aime pas... c'est comme si mon histoire était une page inachevée. Une page brouillonnée. Non j'aime pas, et pourtant, je suis fier de moi. Tu avais de si baux yeux, petit enfant, tu était si magnifique, l'innocence était ton grand point fort. J'aime pas, me souvenir de ton sourire. Il est loin et les heures qui s'étaient écoulées ce jour là furent brouillée de rouge sang. Petit enfant aux regard charmant. Je fait la promesse de ne jamais faillir. Mais les promesses sont dures lorsqu'on nous les arrache. Le passé me fatigue, mais je continue.

C'est dans ce nouveau refrain que je vais vous parler du futur. Ma  naissance n'a aucun intérêt, je suis là, donc je suis nait. Basta ! Alors je me penche sur l'avenir, et j'espère y voir des enfants heureux, je leur offre ma vie. Dans les bars, les gens me connaissent, ils disent tous que "j'buve" un peu trop. Résolution, j'irais au bar d'en face. J'prendrais moins d'murges. J'ai RIEN à dire ! Laissez donc glisser les rumeurs, de toute manière elle me courent après comme des larves à l'affût de la moindre nouveauté "chaudasse". J'ai pas choisis d'être beau mais ça me plaît !
J'ai pas choisis d'être guerrier mais mes promesses m'ont posé devant ce chemin sanglant. Alors je marche, j'ai pris un poste de sentinelle, faut bien défendre la cité que j'aime. Le seul lieu où il y a un peu d'humanité... humanité ! Ha ! On ne la voit pourtant pas partout, même dans ma cité adorée... elle existe chez les gosses, parfois elle reste, mais souvent elle fugues lorsque l'âge adulte montre le bout de son nez. Misérable mais vrai.

Les gens d'un côté, et moi comme un débile je m'engage dans un chemin bourré de ronces. Pourquoi je devrais parler de mon histoire, j'ai déchiré les pages, je me voue à la liberté du bien, éloignant le mal. Mais je suis surpris de voir dans certains démons... une plus grande humanité que dans les yeux d'un habitant de la cité, aigrie par la peur, trop imbu de sa personne. Je m'aime, oui, et alors ? Si je ne m'aimais pas je 'existerais plus, j'aurais des habits déchirés et puants, des dents jaunes et les yeux plains de crottes. Je m'aime, je me trouve beau, mais je ne marche pas en zigzaguant telle une pauvre perche perdue dans son reflet qui se dessine en face, dans le miroir.

Et dans ma tête, je repense à un amour lointain. Je ne me souviens pas bien de la soirée, je bavais de fatigue, lorsqu'elle est arrivée. Du sang au coin de la bouche, j'avais fait une bataille bien trop rude pour moi. Je crois que c'était la grande guerre... ça bougeait tellement, mais elle était là, les larmes aux yeux. Stupide que j'étais, un mec tout simplement.
Je la regardais, la douleur avait pris tout mon corps, blessé un peu partout. Je pensais qu'elle ne voulait pas me perdre, je n'allais pas mourir. Mais j'avais tore. En réalité, c'est un adieu qu'elle voulait me faire, mais sa bouche ne pouvait plus rien prononcer. C'est ici, qu'elle s'éloigna de moi, pour se rapprocher des anges. Je m'en veux aujourd'hui encore, croyez moi, d'avoir mal jugé la situation. Moi... moi, moi toujours moi ! NON ! C'était elle. J'ai tous mes pieds qui ne touchent plus terre, en même temps avec deux pieds c'est pas bien dure. Il y a un problème je vous assure ! Et vous êtes là, encore à lire ces lignes, prenez peut-être un mouchoir et essuyez donc vos larme de condoléances. J'ai déjà 330 ans, alors vous savez, depuis le temps je suis passé à autre chose, j'ai le droit d'en rire maintenant, mais vous allez dire que mes émotions sont en total désaccord avec mes pensées. Vous aurez raison. Pourquoi voulez vous savoir ma vie, venez plutôt marcher à mes côtés, là, vous en saurez plus. A quoi bon parler de la bataille ? A quoi bon parler de mes anciennes rondes autour de la cité ? A quoi bon vraiment je ne vois pas. Je suis un guerrier, tout ce qu'il y a de plus banal de nos jours. Un grand guerrier qui ne perfectionne pas son élément. Le feu est destructeur, j'aime pas ça. Je peux vous faire de jolies formes, réchauffer des branches mise en tas pour illuminer vos yeux frigorifié par la nuit sous une lune glaciale... je peux raconter de vieilles histoires aux orphelins. Mais, ne me demandez pas de parler du passé, de cette femme aux yeux d'ébène...



Jour de la Perte


La Cité est envahie de l’intérieure, rongée, j’ai vu le sang et entendu les cris. C’était tout ce dont je redoutais tant. Les crocs de ma monture ont bouffé autant d’armures que possible, tout ce qui se mettait dans notre passage, nous l’écrasions avec rage. Plusieurs fois j’ai mordu la poussière avant de me remettre en selle, les armes brandies au plus haut. Je hurlais à n’en plus pouvoir, jusqu’à ce que la voix me quitte pour laisser place au carnage. Je crois que ce jour restera gravé au plus profond de ma maudite mémoire pour tenir compagnie aux autres douloureux souvenirs. A la fin de la journée, c’était la fin. Je ne voyais rien d’autre que du rouge, à dire vrai j’étais recouvert de sang.


1er Jour du Second Âge des Ombres


Nous avons pris la fuite, que pouvions-nous faire d’autre ? Croyez-vous m’impressionner avec vos hurlements et vos insultes ? Vous n’étiez pas là pour nous aider, bien trop ravagés par votre plaisir de bouffe toute servie sur table, dans votre petite contrée loin d’Elament, loin du continent souffrant le martyre ! J’crois que j’ai jamais autant bouffé d’la poussière en si peu de temps. Tout allait si vite, le temps était compté et nous devions décider rapidement de la direction à prendre. Oui mais… ils sont partout, le monde en est infesté ! Et la vermine, ces enfoirés de Nansrarés qui nous barraient la route sans cesse ! Mais là n’était finalement pas notre plus gros problème. Dame Ruby, la lumière qui avait fait d’Elament un véritable paradis à mes yeux risquait de s’éteindre… je n’ai pas vraiment pu voir quel démon lui avait infligé ces blessures, car je vous assure qu’il serrait passé à la casserole. Je n’ai pas même pris le temps de voir qui l’avait retenu pour pas qu’elle ne tombe. Tout ce dont mes yeux se souviennes, ces qu’elle était mal en point. Nous avons pris Dame Ruby dans nos bras, s’entraidant pour la déposer sur le dos de ma monture. Nous étions sûrement trop fatigués pour qu’un seul de nous la porte, et pourtant, vous savez qu’elle n’est pas lourde puis nous l’avons mené à l’abri… du moins, nous faisions de notre possible pour que le lieu soit sécurisé. Laissant les autres de leur côté, j’ai enfourché ma monture pour prévenir le guérisseur.



Spoiler:
 

Caractère : KöH est un homme très calme de nature, bien qu'étant plus jeune, il était considéré comme totalement timbré et trop agité. Né d'un père hybride hyène, il a gardé ce côté rieur et moqueur. Le temps a passé, de l'eau a coulé sous les ponts et son caractère s'est construit. Maturité enfin, quand tu nous tiens !
Comme tous les Aasimars, monsieur se sait très beau, et œuvre souvent pour faire ressortir au mieux son grand charisme, autant utiliser ses atout ! Mais aussi, comme tout aasimars, il reconnaît ses fautes, et ses méconnaissances en matières diverses. Il n'aura donc pas le dernier mot quand il sait que ce dernier n'est pas juste.
KöH est assez patient, sa vie étant assez longue, il a compris assez vite qu'il pourrait prendre le temps voulu pour chaque chose à faire, chaque attente. inutile de presser le temps. Mais il sait se montrer légèrement énervant quand il le veut, car malgré tout, certaines choses n'attendent pas, et quand c'est le cas, il sort vite ses belles dagues.
Il affiche un sourire enduit d'ironie bien marquée, c'est un masque parfait qui ne se gomme que très rarement. Bien qu'il saches rire, son humour reste assez glauque. Il peut très bien rire à l'une de vos blagues, en vous laissant croire qu'il l'a aimé, alors qu'en réalité, il s'en contre fiche où en pense tout autre chose. Il sortirait la lame sitôt son rire terminé, que ça ne le dérangerait nullement. Oui, monsieur est assez lunatique, d'humeur très changeante.
Malgré ce côté peu engageant en matière d'amitié, croyez-le où pas, c'est un homme plain de sagesse, renommé comme grand protecteur du bien, avec un cœur immense, il donnerait tout pour voir survivre la cité d'Elament qu'il chérie depuis sa plus belle enfance. L'école reste à ses yeux, la plus belle chose qu'il puisse connaître dans ce monde et si par malheur, ses yeux viendraient à croiser une arme pointée sur un élève quelconque, il n'hésiterait pas à sortir ses propres lames de leur fourreaux, et un bain de sang ne lui poserait aucun problème. Il essayerait tout de même de prendre soin d'écarter le regard des jeunes, ne voulant pas perturber leur esprit.


Physique :  
Spoiler:
 

Pas plus d'1m78, un corps fin et musclé où on peut voir les veines glisser sous sa peau. oui, il est beau, inutile de le répéter, mais il n'a rien de féminin même si son visage est recouvert d'une longue vague blanche de fins cheveux rarement attachés. Son corps est marqué, des signes d'une tribu qu'il n'a jamais vraiment connu. Ses yeux son d'un vert clair pâles, du vert cristallisé ? Des pointes de bleu apparaissent autour de l'iris selon le temps et l'humeur. KöH reste souvent torse nu, mais il porte presque à temps complet une armure, pas toujours la même, nous n'allons donc pas nous étendre sur toutes les armures qu'il porte. Ses armes favorites sont ses deux belles dagues, mais il lui arrive de porter une lance, toujours pratique durant ses rondes autour de la Cité d'Elament, voir des griffes en métal prolongeant ses doigts. Il lui arrive de porter une cape possédant une large capuche, le tout en violet, sur son visage, il ce peut qu'il porte un masque composé d'une étrange dentition, on pourrait croire à un vrai squelette. Son dos est un désastre... colonne qui sort de sa peau ? Incrustation d'un corps intrus ? Qui peut le savoir si ce n'est lui ?

Peur(s) : Elament en feu... oui, ça... ça fait peur. Le souvenir de la grande guerre lui avait hérissé les poils, une chair de poule un peu trop prononcée. La mort d'un élève, ou un élève torturé...
KöH n'aime pas vraiment l'eau, il peu boire, se laver, patauger... mais l'idée seulement de s'y noyer l'effraie énormément, et ça n'a strictement rien à voir avec la rivalité des éléments feu/eau. Des souvenirs d'enfance reviennent et lui montrent de grandes mains venant écraser sa tête dans l'eau profonde... plus d'air, la mort semblait être proche. Il fût sauvé à temps, mais la mémoire n'efface jamais ce genre d'actes.


Niveau de maîtrise du pouvoir : KöH à un niveau de deuxième année, mais son niveau diminue au fil du temps, étant un homme qui apprécie le combat au corps à corps, il ne va pas perfectionner son élément. Ce stade lui suffit, il a donc arrêté les cours après avoir longuement remercié son professeur. C'est ce qui lui causera un grand nombre de blessures lorsque les démons trouveront enfin le moyen de s'introduire dans la cité, ses flammes certes meurtrières lorsqu'il y donne toute sa rage ne suffisent pas, mais fort heureusement, il sait manier les armes et sa monture lui est d'une grande aide.

Spoiler:
 

Particularité(s) : On le voit tout de suite, ce ne sont pas ses armes, ni son étrange sourire crispé qui font de lui un être particulier, mais sa monture. Massive, robuste, une étrange créature à la gueule cachée sous des plaques de métal, une belle armure. Ne cherchez pas loin, c'est bien un carnivore, le nom de cette grosse bestiole est tout aussi inattendu que celui de son maître _ Thô _ Vous avez 5 petites minutes pour jouer avec leur prénom.

Son dos reste un mystère, depuis tout petit, KöH semble avoir la colonne vertébrale qui sortirait de son corps, elle arbore une couleur carbonisée. Voici une vieille image datant maintenant. Aujourd'hui encore, lorsqu'il ne porte pas son armure mais son autre tenue de guerre, on peu la contempler.



Dernière édition par KöH le Sam 3 Avr 2010 - 16:29, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ruby
Prophétesse
avatar
Nombre de messages : 4776
Âge : 36
Race : Peuple de Cristal
Poste : Errante - Prophétesse
Magie Contrôlée : Arcanes de l'Eau

Feuille de personnage
Puissance:
990/1000  (990/1000)
MessageSam 21 Mar 2009 - 23:06

Fiche Validée
(je tolère les ellispes de ce personnage parce que bon... Tu en as déjà plusieurs et je veux te faire une fleur)

Indicateur de puissance : 349 410
Edit

_________________________________________________________



Dernière édition par Ruby le Ven 14 Mai 2010 - 18:46, édité 1 fois
http://elament.forumactif.com
Revenir en haut Aller en bas
Di
avatar
Nombre de messages : 917
Race : Hybride Chacal
Poste : Ex Chasseur de Primes
Magie Contrôlée : Aera

Feuille de personnage
Puissance:
880/1000  (880/1000)
MessageVen 5 Juin 2009 - 15:20

Exemple de Message :
Di
Swa
Senector
Haru (mouais)
Quetz (pas premiers RP)
Zeo





Cheminement

Like a Star @ heaven As-tu déjà dansé avec le diable au clair de lune? [Scénario]
Senector a quitté les lieux, laissant un étrange complot derrière lui, KöH est à deux doigts de croiser un ange et une Succube, mais la vie nous joue d'étranges tours. Il quittera rapidement la forêt et ferra la connaissance de Coralline.
Like a Star @ heaven Sur les chemins de garde {pv KöH}
Voilà, KöH est enfin dans la Cité, et il rencontre une jeune fille très intrigante, certaines choses des plus sombres feront l'objet de leur discours tel que l'Artifice.
Like a Star @ heaven Retour à la maison
Coralline et KöH découvrent le corps de Roland, un ange très connu, mort à l'entrée de la cité...
Like a Star @ heaven Passe par ici, passera par là [KöH/Shin/Svada]
KöH veut entrer dans la résistance. Il sera nommé Chef d'un commando sous le pseudonyme de "Seth"
Like a Star @ heaven Marées montantes - [Public, attention bagarre au menu!]
Iblîs se retrouve dans la Forteresse... le bordel le plus total.
Like a Star @ heaven La Danse du Zéphyr et des Ténèbres [PV Sha]
KöH revient à la Forêt Dark, poussés par l'instinct et trouve Sappho ainsi que Shaloa à terre, tous les deux dans les vapes. Il décide donc des la rapporter immédiatement à la Forteresse. Une démone à torturer n'est pas de refus.

_________________________________________________________

J'irais au Paradis _ Jouant au suicide _ J'irais en Enfer
http://ziokoh.deviantart.com/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Le Commencement :: Fiches de Personnages-