Partagez | .
 

 Arrivée nocturne ~~pv~~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
avatar
MessageMar 17 Mar 2009 - 14:16

Une ombre qui se dessine non loin de la cité, un ombre étrange, qui dans la noirceur des bois tranche.. Bleu, froid, c’est la première pensée qui peu apparaître en voyant la silhouette.. Une silhouette de femme, une belle femme simplement vêtue d’un haut en cuir blanc, qui moule ces seins, ne laissant pas beaucoup de place a l’imagination… Une petit jupe de cuir aussi, très courte pour ne pas gêner les mouvements… Des bracelet de cuir couvrait ces poignet a sa ceinture, une petit dague d’acier, qui ne touchait pas un instant sa peau… A ces coté une petite panthère blanche comme la neige qui semblait des plus perdue… pauvre petite chose innocente.. Orpheline à cause de la folie des êtres…

La démarche de la jeune femme ne laisse aucun doute contre a l’envie quelle avait s’avancer, ces pieds nus frappant en douceur le sol, sans bruit, comme la neige qui tombe du ciel, la nuit est tombée, mais pour la jeune femme cela ne cause pas de problème simplement parce qu’elle voyait parfaitement la nuit.. Posant une main sur un arbre, la jeune femme laissa son regard se poser sur la citée… Etrange endroit que celui la…Pourtant il lui rappela un instant l’endroit ou elle avait grandit…

Bon l’elfe lui avait parler d’une porte immense… D’un pas princier la jeune femme reprit son chemin, ces pieds nus caressant le sol… Alors qu’a ces coté la petit bête poussa un cri de détresse.. Le pauvre petit était fatiguer… Un rare sourire vient se poser sur les lèvres de la nymphe… Alors qu’elle se pencha pour prendre l’animal dans ces bras… Des mouvements doux et lent, des gens qui savent ce qu’ils valent, des gens qui n’on pas peur de grand chose…
Les doigts fins de la jeune femme virent se poser sur le pelage chaud de l’animal, elle n’aimait pas tellement le porter a cause de sa chaleur, et pourtant elle aimait sa présence.. Solitaire, elle n’avait jamais vraiment eu de compagnon, pourtant la présence de cet animal la rassurais, lui rappelant d’où elle venait…


« Ismel, je pense que nous sommes arriver, l’elfe avait raison, cette citée est sublime… »

La voix de la jeune femme était rauque, troublant, tranquille aussi, comme si elle n’avait peur de rien, pourtant son cœur battait à tout rompre, elle avait l’impression qu’il allait éclater… Oui son cœur semblait crier son envie d’aller plus loin plus vite.. Rajustant son sac de cuir sur son épaule, la jeune femme reprit la recherche de la porte.. Ces longs cheveux bleus flottant dans son dos, tout dans son corps indiquait la race a laquelle, elle appartient.. Fière nymphe des glaces, elle compte bien ne pas tacher l’honneur des glaciers…

Et soudain la porte apparaît devant son regard, ces yeux de cristal bleu brillant de plaisir, enfin elle l’avait trouver, enfin elle pouvait dire qu’elle avait toucher le but…Serrant un peu plus la peluche vivante qu’elle tenait contre elle, elle continue a avancer, son regard détaillant le moindre des détails de la porte… Si belle si puissante aussi… Un petit rire lui échappa…. S’envolant dans l’air de la nuit… Aucune peur a cet instant.. Alors qu’elle laissait ces doigts courir sur les dessins de la porte… Qu’elle magnificence… enfin les doigts fin de la jeune femme virent effleurer le signe des aqua…
Encore une fois elle ressentit ce frisson d’excitation en voyant la magie agir, la cité qui s’offris a ces yeux lui coupa un instant le souffle, mais pas a cause de la peur, juste l’envie qu’elle avait d’aller de l’avant…


« Oui nous sommes vraiment arriver. »

Un rire encore alors qu’elle redresse en douceur la tête, rejetant une de ces mèches tressées dans son dos.. C’est partit pour une nouvelle vie, une nouvelle aventure… Un pas et la jeune femme entre dans la citée… Dans son dos le soleil se lève éclairant ces cheveux, un rayon dessinant des éclats glacials sur son corps.. Oui elle pouvait commencer une nouvelle vie…

[me demander par mp si vous voulez venir^^]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMar 17 Mar 2009 - 20:45

Emmitouflée dans sa longue cape chaude, le froid de la nuit ne pouvait plus atteindre la belle elfe, dont le capuchon rabattu masquait le visage.
Laewyn était assise sous un arbre, face à la porte, qui, en vertu de ses connaissances en défense militaire, devait certainement être fermée, vu l’heure tardive à laquelle elle était arrivée. Pour profiter au maximum de la chaleur de ses vêtements, elle ramena ses genoux contre sa poitrine, et profita du camouflage, parce qu’elle ressemblait ainsi à un caillou, pour piquer un petit somme, après une si longue marche…
Depuis des jours qu’elle progressait seule dans une contrée qu’elle ne connaissait pas, l’elfe commencer à douter de l’existence de la cité fantastique d’Elament, son dernier refuge. Toute désespérée qu’elle était, elle s’était jetée à corps perdu dans la recherche de la ville ; et quand le soir elle avait enfin aperçu les abords de la cité, elle ne s’était plus arrêtée, marchant de nuit pour atteindre son but. Elle voulait être la première demain à voir le jour se lever sur les portes et les murailles qu’elle distinguait parfaitement dans le noir, mais qui portaient la nuit une couleur glauque qui n’allait pas sans lui rappeler de douloureux souvenirs.
Alors que son esprit se perdait dans les méandres de son imagination fertile, peignant en doré cette porte prometteuse, elle perçut le bruit, d’abord imperceptible puis de plus en plus clair, de quelque chose qui se rapprochait. Plus curieuse qu’inquiète, elle leva la tête, mais laissa son visage masqué. Si l’intrus s’avérait hostile, elle pourrait toujours lui mettre une raclée ; voilà ce que ça fierté lui soufflait. Même si sa raison lui soufflait tout autre chose.
Les yeux clairs de l’elfe dorée repérèrent d’abord une grande femme, légèrement vêtue, au teint clair dans la nuit. Presque bleue. Inquiétant. Laewyn n’avait pas l’habitude d’être confrontée à d’autres races, ses connaissances étaient purement théoriques ; et tout indiquait que celle-ci faisait justement partie des autres. Sa voix rauque claqua dans le silence.


« Ismel, je pense que nous sommes arrivés, l’elfe avait raison, cette cité est sublime… »

Alors Laewyn remarqua « Ismel ». Instinctivement, elle eut un mouvement de recul : la bête avait beau être petite, elle restait quand même une bête, avec des dents pour mordre et tuer. Elle se leva tout de même pour approcher, mue par elle ne savait quelle pulsion qui allait contre sa nature. La femme toucha la porte, sur un symbole qui de loin avait échappé à la vue pourtant perçante de Laewyn. Lorsqu’elle vit une rue de la ville apparaître sous son nez, l’elfe fut si surprise qu’elle suspendit sa marche un instant. Tout était si beau… Si beau que ça l’aspirait toujours plus en avant. Arrivée juste derrière l’arrivante, avec la démarche si discrète et silencieuse propre à sa race, elle ne put s’empêcher de siffler, peut-être un peu trop près de l’autre. Qui pouvait la prendre pour la plus vile des créatures, étant donné que sa voix n’était pas si fluette et que sa cape cachait efficacement l’intégralité de son corps, du moins de la partie du corps qui lui restait encore.

« Pfiou… En voila quelque chose de pas commun… »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 18 Mar 2009 - 10:17

Tout est si beau la nuit chez les être pensant, parce qu’il ne son pas la et que l’on peu savourer la nuit en paix, que le bruit n’est pas courant, oui tout est si calme…. Sensation d’être suivie, ça fait quelque seconde qu’elle a cette sensation, qu’elle sent le frisson dans son dos, mais elle est décidée a ne pas réagir trop brutalement, dans ces montagnes la personne derrière elle serais déjà morte.. Trucidée… Mais non elle doit respecter les règles d’une autre vie, d’une autre civilisation…

Fermant les yeux la jeune nymphe laisse les bruits de la nui envahir son esprit, elle les analyse comme toujours, son corps est sur ces garde, peu de monde a cet instant pourrais la surprendre… Et d’ailleurs quand le sifflement résonne la jeune femme ne bouge pas immobile comme une statue de glace .. Ces cheveux volant simplement dans le vent…

En douceur elle rouvris ces paupières, il est vrai que ceci n’est pas courant, mais qu’elle manque de maîtrise que de laisser filer ainsi les mots… Tiens Ismel c’est mise a tremble contre elle, pauvre petite bête, pour elle c’était une premières de voir des autre être a deux pattes, simplement parce que la nymphe avait tout fait pour ne croiser personne, simplement parce qu’elle ne supportait pas vraiment la compagnie des autre être…

Son regard se tourna pourtant vers la personne qui avait parler , une femme elle en était presque certaine, pour une fois elle était un peu moins de glace…. Pourtant sur son visage pas un seul sourire, juste une expression digne et froide… Ces yeux glacial poser sur la femme , puisqu’elle avait reconnus la voix… Qu’elle étrange costume, elle n’avait pas chaud la dedans… Déjà avec ces quelque vêtements elle avait bien trop chaud…


« Ne vous a t’on jamais dit qu’il était impolis de parler a autrui le visage couvert. »


Sa voix avait sonner sèche, non pas sèche glacial… D’ailleurs tout en elle l’était… Seule la petit panthère dans ces bras était une peu plus chaud… Tremblant qu’elle était la pauvre petite bête… Tout cela devait l’effrayer et pourtant elle ne cherchait pas a quitter les bras de sa compagne de route, peu être parce qu’elle savait qu’elle n’avait plus le choix, que si elle s’enfuyait elle serais totalement seule, et elle état trop jeune pour ne pas avoir peur de la solitude…
    ° Il faut que tu apprenne Ismel a ne plus avoir peur…°

Tendrement les doigts de la jeune femme se posèrent sur le pelage de l’animal avant qu’elle ne se baisse pour le poser a terre, l’animal venant se coller a ces jambes dans un petit gémissement, on ne doit pas avoir peur, petit frère…
De nouveau le regard glacial de la jeune Isi viens se poser sur la ville, est-ce que son frère a elle a survécut, est-ce qu’il pourrait être dans cette ville… A quoi ressemble t’il… Et sa mère a t’elle vécut.. Non qu’elle aille eu a se plaindre de sa jeunesse, libre et aimée autant que puisse l’être quelqu’un comme elle…. Non vraiment elle ne regrette rien elle voulait seulement savoir d’où elle venait…


« Pourquoi dons êtes-vous tant couverte, la nuit est chaude… »

Oui pour la jeune femme la nuit était chaude très chaude, elle avait chaud même, autour d’elle d’ailleurs l’air de la nuit semblait se refroidir, un don qu’elle a depuis toujours ou presque, qui lui permet de survivre loin de ces montagnes de ces glaciers…. Elle se demandait un peu a qu’elle race appartenait la jeune femme qu’elle avait en face …. Elle savait que toute les races du monde pouvaient se côtoyer ici… Un lieux de savoir et de danger aussi…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 18 Mar 2009 - 13:31

L'autre femme n'avait pas tremblé. La bête peut-être, mais qui de Laewyn ou cette panthère avait le plus en horreur l'autre à cet instant, qui savait? Juste après avoir parlé, certes de façon inattendue, et peut-être pas tout à fait "normale", l'elfe s'était déjà faite rabrouer. Piquée au vif par la remarque quelque peu glaciale à propos de sa tenue, elle répondit au tac au tac, serrant les dents pour ne pas mordre la femme.

" Laissez moi donc ne pas prendre exemple sur votre politesse. "

Et pour l'ironie, elle sortit de sous sa cape sa main gauche, et rejeta en arrière ce qui cachait son visage. Elle fit un sourire arrogant à l'autre femme, et la transperça de ses yeux clair, tout en s'efforçant de prendre l'air le plus naïvement amical possible. Ses singeries faillirent échouer lorsque ses dents faillirent se mettre à claquer. Après avoir réchauffé ses longues oreilles sous sa capuche, l'atmosphère plus que fraîche à son goût vint les lui mordre, car ses cheveux en bataille ne suffisaient pas à les recouvrir totalement.
Et alors qu'elle sentait de plus en plus cruellement le froid, l'autre se tenait là, presque nue, à n'y rien comprendre! Pas un frisson ne faisait trembler ses gambettes impudemment exhibées, et la température avait l'air d'être la dernière de ses préoccupations. Enfin presque.


« Pourquoi dons êtes-vous tant couverte, la nuit est chaude… »

Un court silence s'installa. Laewyn n'en croyait pas ses longues oreilles. Décidément, cette partie du monde allait toujours la surprendre. Elle qui faisait partie du peuple si fier des Elfes du Soleil, qui ne se mélangeaient déjà pas beaucoup aux autres elfes, elle faisait maintenant la rencontre de gens si bizarres... Comment pouvait-on aimer le froid? Comment pouvait-on même le tolérer? Elle avait elle même du mal à accepter son don, trop froid à son goût, mais là... D'ailleurs, maintenant qu'elle y faisait plus attention, il semblait que cette étrange créature dégageait elle même une aura glaciale, tant par son attitude que par la température apparente de son corps.
L'elfe finit tout de même par réagir, s'excusant pour sa langue si peu pendue à cause de sa bouche occupée à béer de surprise.


" Quel genre de créature peut-on être pour être si insensible à ce fléau qu'est le froid? " demanda-t-elle, mi-ironique mi-curieuse.

Elle se retourna aussi pour contempler les rues, suivant le mouvement de la femme-glaçon, et fit un pas en avant pour s'approcher de... l'absence soudaine et déroutante de porte. Elle faillit tendre la main droite, celle qui serait toujours dans l'estomac de la bête, dans un mouvement imperceptible. Elle étouffa un bref rire méprisant pour cette vieille habitude, et tendit le gauche juste à l'endroit où quelques instants plus tôt trônait fièrement la porte démesurée. Comme elle s'attendait à rencontrer une résistance, elle fut intriguée de voir que rien n'entravait sa progression.

" En tout cas, j'ai faillis passer la nuit dehors. J'imagine qu'on ne doit pas s'attendre à ce que cette cité ressemble à une cité comme une autre... Même si je ne sais pas à quoi ressemble une cité comme une autre pour vous... "

Du coin de l'oeil, elle regarda celle qui portait la panthère, et lui lança un sourire, sincère cette fois, bien que ses sourires sincères aient toujours l'air malicieux. Elle n'avait pas l'air particulièrement menaçante, pas particulièrement dangereuse, juste froide. On aurait pas eu envie de poursuivre la conversation en temps normal, mais ce soir était spécial pour Laewyn. Son coeur était en joie, ce soir, un peu plus que depuis un certain temps d'errance peinée. L'idée qu'il était possible de recommencer, loin de ces traitres et de ces hypocrites la réconfortaient, lui donnaient l'espoir susceptible de ne pas se barricader derrière son habituelle mauvaise humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 18 Mar 2009 - 14:09

La politesse était subjective, personne ne pouvait vraiment avoir la même, mais elle ne supportait pas parler a quelqu’un de masquer dont elle ne pouvait pas voir les yeux… Simplement parce qu’elle ne pouvait pas regarder et ça cela l’énervait, dans son éducation il fallait toujours voir que se soient son ami ou son ennemi… Le bruit du vêtements qui glisse doucement…. Une elfe… Mais elle en ressemblait pas a l’elfe qu’elle avait rencontrer… Plus hautain dirons nous, il y avait quelque chose en cette elfe qui aurais put froisser la jeune nymphe, mais bon sachant qu’elle se fichait d’a peu prés tout, et bien elle ne se sentit pas vraiment dérangée… Mais qu’elle étrange sourire crispé, pourquoi la chair de poule naquit sur la peau de la jeune femme, qu’elle est se frisson qui semble courir sur sa peau…

Tiens elle a dit quelque chose qui a choquer la demoiselle… Ha oui c’est vrai toute les race ne ressentait pas le froid comme elle le ressentait, pour elle la neige et la glace était une bénédiction…. Un bonheur qu’elle savourait toujours dans la montagne…


« Une nymphe…des glaces. »

Et elle n’était pas une créature, elle était une nymphe c’est tout… Le froid un fléau… Un sourire ironique se dessina sur le visage de la jeune femme, le froid n’était pas un fléau, seule les gens qui vivait en ville le trouvait fléau, le froid sublimait la beauté des chose, les rendant plus sauvage, plus fort, plus belle… Les créature qui vivait au soleil, celle dont la peau prenait les teinte de l’astre était molle, et sans cervelles… Sans force…
Un hausse de sourcils, la main droite de la jeune femme, elle n’est pas la n’est pas… Pour un elfe, qui se croient plus que parfait, l’handicapes doit être une méchant coup… Pauvre petite chose ;. Un bras en moins, ça a du la faire mettre au ban de la société… Encore une idiotie, rien n’est plus beau qu’abîmer…

Qu’elle mal y avait t’il a passé une nuit dehors, la nature est si accueillante pour ceux qui la comprenne… Tiens un sourire sur le visage de l’elfe, Isis elle ne sourit pas simplement parce que le sourire n’est pas naturel pour elle…


« Chez moi les citées sont de glace, au plus haut des montagnes, creusée dans le rocher, elle n’habite que les plus jeunes … Les autres vivent dans les montagnes.. Préférant dormir a même la neige qu’a l’abris de maison de bois et de pierre… »

La jeune femme avait encore et toujours parler de se ton glacial qui est le sien, sa petite panthère qu’elle avait poser fit un pas en avant, et la nymphe la suivit, son pas souple et rapide a la fois, pieds nus comme toujours, elle avait l’habitude de caresser la terre ou elle marchait, et elle s’était même amusée a essayer de marcher dans l’eau des montagnes, la sensation était étrange mais si agréable…

Doucement prendre entre ces doigts une mèche de cheveux bleus, oui bleu, légèrement blanchis, grâce à cette couleur comme a la couleur de sa peau elle pouvait se dissimuler dans la neige, comme cela elle pouvait rester des heures a l’affût de quelque chose…


« Et vous d’ou venez vous ? »

Oui bon elle fait un effort mais les relations entre race, entre personne elle ne connaissait pas vraiment, elle préférais la solitude de ces montagnes, mais ici elle devait faire un effort pour ne pas se laisser aller, pour ne pas perdre de vue son objectif celui de réussir a maîtriser son don, et parler de ce qu’elle aura vus au autres.. Lors des rassemblement, elle aurais une histoire a raconter, a décrire, un monde a faire vivre…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 21 Mar 2009 - 10:36

Une nymphe des glaces? Voilà qui expliquait tout. Cela ne surpris pas Laewyn, qui même si elle n'avait jamais rencontré ce genre de personne, aurait pu parier sur la réponse si elle avait connu ce nom: le teint, la voix, l'expression glaciaux, et cet aise dans le froid. C'était même si évident qu'elle rit de ne pas avoir trouvé elle même.
Même si cette nymphe restait de marbre, Laewyn était elle réchauffée par l'échange, même si elle ne se reconnaissait pas du tout dans la chose. Laewyn était un être de chaleur, un elfe du soleil, mais malgré cet antagonisme, elle se sentait quand même liée à l'être des glaces, de la même manière qu'en observant la cité elle avait l'impression de retrouvé l'endroit où elle aurait toujours dû vivre. Elle embrassa amoureusement du regard les murs peints en sombre par la nuit, profitant de l'état second dans lequel était plongé sa conscience, à cause de la fatigue, à cause du poids de ses vêtements, du poids du monde, du poids sur sa conscience qui s'était lui envolé.
Sans feindre un quelconque intérêt, toujours avec cette voix qui devenait à la longue monocorde, la nymphe lui décrivit sa cité, son mode de vie, brièvement, et il n'aurait pu être plus éloigné de celui de Laewyn, pour qui la solitude avait été un fléau, ainsi que le froid, et les nuits passées seule...


" Moi, je viens de là où jamais je ne peux retourner. " lâcha l'elfe, avec un sourire, triste, les yeux tournés n'osant croiser ceux de la nymphe en cet instant de faiblesse à peine perceptible.

Puis, sachant bien que ce n'était pas du tout ce genre de réponse qu'attendait l'autre, elle se reprit, et la regarda avec un sourire avenant.


" Là où je vivais, c'était une petite ville, dans la forêt, à même le sol, la rivière et les arbres... où tout le monde vivait en groupe et faisait la fête... Certainement plus chaud, donc, certainement plus chaud. "

Son regard revint sur la cité. Comment pouvait y être la vie? Pouvait elle être réellement différente de ce qu'elle avait été, pour l'une et pour l'autre? Comment des gens qui comme elles pouvaient-ils se supporter sans finir par mettre la ville à sang, en formant des clans, se regroupant par race comme l'indiquerait la raison, et jalousant telle ou telle autre qui aurait réussi là où eux n'auraient pas? Tolérance, tolérance, lui soufflait sa conscience. Elle avait certainement enfin trouvé la cité parfaite où chacun est accepté sans distinction, tous réunis par cette drôle de chose qu'on appelait magie...
Elle n'y avait pas pensé, ma sa propre magie la rapprochait de la nymphe des glaces, puisque tout ce dont elle était capable pour l'instant était de geler l'eau à faible concentration. Finalement, elles n'étaient peut-être pas si différentes, à cause de ce don qui allait contre la nature de Laewyn.


" Excuse moi... " commença-t-elle, sans se rendre compte qu'elle avait fini par laisser tomber le vouvoiement. " Si c'est la première fois que tu viens... serait-il trop indiscret de te demander ce qui peut te pousser à venir ici? Je suis... curieuse. "

Elle bafouillait un peu, consciente de peut-être en demander trop pour une première fois. Un peu gênée, elle regardait dans les yeux de la nymphe avec détresse: elle avait envie d'oublier un peu ses propres motifs pour apprendre que les gens ici avaient vécu autre chose, quelque chose qui n'implique pas sa propre douleur... C'était là sa plus grande faiblesse: savoir que d'autre créatures aient pu vivre un drame similaire faisait immédiatement tomber sa carapace. Aussi, pour une première rencontre, elle était curieuse de savoir, de savoir tout...



HRP:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 22 Mar 2009 - 10:09

La jeune femme savait qu’au yeux du monde elle pouvait paraître glacial, mais tout cela n’est qu’une apparence en réalité, elle pouvait aussi bien s’enflammer pour quelque chose elle avait juste appris a se contrôler a ne pas oublier que les autres peuvent être dangereux, avant, il y a bien longtemps, elle était quelqu’un de plus sociable, mais depuis elle a appris que les être qui marche debout son des danger public, qu’il faut se méfier, si on ne veux pas mal finir… Et la passion est du genre a faire ,faire des connerie, et cela elle ne peut se le permettre, ici elle n’est pas chez elle, le danger est partout, et puis elle n’est plus seule que deviendra son petit compagnon si elle meurt…

Qu’elle étrange idée que de ne pouvoir retourner de la ou l’on venait, nos racines crieront toujours pour nous appeler… Elle savait que les montagne lui manquerais vite, elle n’est pas née pour vivre dans une ville, mais pour vivre dans la nature, non elle n’a pas peur, mais elle connais ces limites, elle risque de perdre un moment ou l’autre le contrôle de ces nerf…
Pourtant tout cela est exaltant, elle va vivre une nouvelle vie… La forêt un bel endroit ou vivre, bien qu’il y face des fois un peu trop chaud… La fête, sur le visage de la nymphe naquit un petit sourire, eux aussi faisait des fêtes rarement, mais il en faisait, chaque fois pour fêter l’arrivée d’une nouvelle nymphe, ou alors simplement parce qu’elle avait envie de se rassembler…

Doucement rajuster son sac, il faut bien affronter la ville, ce n’est pas la premières qu’elle vas traverser, mais dans celle si elle vas s’arrêter et vivre quelque année…
Quoi encore.. Oui la jeune femme n’est pas très sympa mais bon.. Ce qui l’a pousser a venir ici.. Bonne question, son regard se leva, se posant sur le ciel…


« Parce que je veux apprendre a maîtriser mon don… Je l’ai découvert il y a pas longtemps ça m’a sauver la vie et vous…Pourquoi vous êtes ici ? »

La jeune femme sourit , oui oui elle souris, le genre de sourire qui se veut accueillant, mais qui n’est pas terrible, mais bon elle fait un effort, pourquoi elle ne sait pas de trop…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageDim 22 Mar 2009 - 13:00

Enfin une marque d’humanité ! Même si ce sourire n’était pas terrible, il mit un peu de baume au cœur de l’elfe, qui s’exprima par un petit sourire satisfait.

« C’est la même chose pour moi. En partie, du moins, et dans deux sens : ce n’est pas parce qu’il m’a sauvé la vie que je suis ici, et il ne m’a d’ailleurs sauvé la vie qu’à moitié. Et les choses à moitié faites, c’est pas de la tarte. Mais je ne connais pas grand-chose sur ces « dons ». J’aimerais bien savoir pourquoi le mien m’a sauvé la vie autant qu’il me l’a pourrie. »

Laewyn, si au début elle plaisantait cyniquement, était redevenue sérieuse, et fronça les sourcils en regardant sa main. Oui, pourquoi ? Pourquoi n’avait-il pas épargné son bras, la faisant chuter du plus haut au plus bas de l’échelle ? Pourquoi avait-il tué, si ce n’est par vengeance, révélant la face sombre de l’elfe ? Et comment pouvait-il être tant contre-nature, la glace au service du soleil ? Ces questions fusaient depuis des mois sans qu’elle parvienne à y répondre.
Peut-être pourrait-on y répondre pour elle.


« Dis, une nymphe de glace, son pouvoir est il par le plus grand des hasards logiques la glace aussi? »

Elle cherchait à tester une partie de sa réponse : qu’elle soit totalement bizarre, contre-nature par essence, une tache sur la toile de la vie et de la génétique même empreinte de magie. Evidemment, elle espérait le contraire, mais c’était tellement probable, vu les circonstances…
En posant la question elle avait fait mine de détachement, mais maintenant qu’elle était redescendue sur terre, elle cachait mal son véritable caractère plus orageux depuis l’accident…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageMer 25 Mar 2009 - 11:37

C’est impossible de sauver une demi vie, a moins de laisser la personne dans le coma, enfin tout le monde ne pense pas la même chose qu’elle… Oui en effet le don doit avoir des coté néfaste, mais bon elle n’y pense pas de trop, parce qu’elle se sent trop bien avec, maintenant quand elle médite, il y a comme une chanson dans son esprit, un douceur, qui monte de plus en plus de son corps…

« Je ne pense pas qu’il y a que la glace… la glace est une forme de l’eau… Donc mon don n’est pas a proprement parler de glace, mais d’eau… Si j’en crois ce que l’on m’a dit, ceux qui maîtrise cet élément son appeler les Aqua. »

La jeune femme regarda un instant ces mains, celle si avait soulever des tonne d’eaux sous la peur de se faire tuer, et sous le fait aussi qu’elle n’avait pas d’autre moyen de défense, sans aucun peine elle avait noyer la personne qui l’avait attaquée, si elle arrivait a manipuler l’eau a la créer, elle ne risquerais plus rien de personne… Ni des hommes… Si elle avait eu son don plus tôt elle aurais sûrement put sauver sa presque sœur… Oui si elle avait été plus fort elle aurais put la sauver …

Doucement la jeune femme serra le poing, son regard glacial se posa sur la citée, il faut qu’elle devienne la plus forte possible, que son corps s’endurcisses encore, pour qu’enfin elle puisse devenir une protectrice, une de ces femmes qui défendent les jeunes quand elle ne peuvent pas encore se débrouiller… Pour qu’elle se fasse pardonner sa faute…
De nouveau la jeune femme posa son regard sur l’elfe, laissant son regard se poser a l’endroit vide de bras


« Perdre un bras n’est pas perdre une demi-vie… Il n’y a que les faibles qui pense cela. Ou les être arrogant »


Oui les êtres arrogant, ceux qui croient que la beauté physique amené la force… Ceux qui n’on pas encore comprit que la beauté intérieur est bien plus importante que tout le reste… Que l’extérieur est laid pour quelqu’un, et beau pour l’autre que tout est subjectif, elle sait aussi que par ces mots elle risque de vexer l’elfe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar
MessageSam 28 Mar 2009 - 14:29

Aqua ? Alors voila que ses possibilités s’élargissaient… Peut-être qu’un autre pouvoir sur l’eau lui conviendrait mieux… Mais celui qu’elle avait déjà utilisé la hantait… Même en étant un fier soldat, la première personne tuée, qui en plus n’était en l’occurrence pas directement belliqueuse, restait toujours un choc, surtout quand l’inconscient pousse à faire quelque chose qui nous procure soulagement, mais que l’on sait moralement condamnable… Le cavalier noir, cette pulsion morbide incontrôlable, l’avait cette fois là habitée, et maintenant il semblait lui coller à la peau pour lui rappeler sa culpabilité… Elle fit craquer ses doigts, signe de nervosité.

La nymphe fit une remarque sur sa remarque qui se voulait cynique sur sa demi-vie. Apparemment son mode de pensée n’avait pas l’approbation de tous. Laewyn leva un sourcil, la nymphe semblant tout à coup aigre.
Mais au-delà de la mauvaise humeur qui en suintait, elle aimait cette réaction, qu’elle préférait largement à la pitié crasse et naïve de tant d’autres. Elle eut un véritable sourire.


« Effectivement, les handicapés sont des faibles, par nature, et des arrogants, il estiment toujours avoir droit à la compassion des autres… » dit-elle, mi-ironique, mi-sérieuse. « N’ais pas pitié de moi, et ce n’est pas ironique mais une vraie supplique. Mais évite aussi de considérer seulement la vie biologique, je parlais de ma Vie, mon destin, quoi qu’on puisse ne pas y croire. Ne minimise pas les choses dont tu n’as aucune idée de ce qu’elles représentaient, s’il te plait. » ajouta-t-elle, sans condescendance, avec juste le ton de l’anecdote. Son but n’était pas de la prendre de haut, ni de faire une montagne de ce qui lui était arrivé. Elle demandait juste qu’on puisse juger chaque histoire, pas la sienne en particulier, avec plus de relativité : chacun place ses priorités dans différentes choses…
« Imagine qu’il fut un temps où, pour te montrer si peu plaisante, j’aurais pu t’étrangler, te pourfendre de mon épée, ou même t’embrocher sur une flèche ». Elle n’était absolument pas sérieuse à cet instant, elle espérait juste taquiner la nymphe qui restait pour l’instant de glace, huhu, et s’échauffer ne serait-ce qu’un instant…

Mais la nymphe n’avait pas besoin de connaître son histoire certainement, et d’ailleurs, personne n’en avait besoin et personne ne devait le savoir. C’était la chose qu’elle devait oublier quand elle ferait son premier pas dans la cité… Pour tout recommencer… Et pour bien montrer que le sujet était clos, quoi qu’elle ne pensât pas que cela soit absolument nécessaire, étant donné la personne à qui elle avait affaire, elle fit de suite ce premier pas. Elle était à l’intérieur de la cité… Elle se retourna, et s’adressa à la nymphe en reprenant son expression habituelle, un sourire triste et espiègle en même temps, et un regard sous les cils…


« De quoi parlait-on, déjà, ma belle ? »

La blague intérieure la fit à peine desserrer les lèvres… Oui, elle devait oublier tout cela maintenant…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Message

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

La Cité d'Elament :: Forum RPG Médiéval-Fantastique École  :: Hors Jeu :: Taverne du Troll Lavé :: Tartare :: Reliquats du Jeu-

 Sujets similaires

-
» Quand la virée nocturne se transforme en cauchemar | Nicolas de Ruzé |
» Arrivée de Houille
» La Reine est arrivée. Prosternez-vous. (Dante)
» Escapade nocturne [Galyana]
» Entretien nocturne [Ashenie de Sephren]